Tadej Pogacar triple la mise à Plataforma de Gredos

Pour cette vingtième étape, les coureurs avaient 6 ascensions répertoriées et 4500 mètres de dénivelé au programme sous les averses. Parti dans l’avant-dernière ascension du jour, Tadej Pogacar s’est imposé pour la troisième fois sur ce Tour d’Espagne à 20 ans après Els Cortals d’Encamp à Andorre et Los Machucos. 

Après près de 60 kilomètres de bagarre sur des routes sinueuses, 5 coureurs ont réussi à prendre le large avec plus de 4 minutes 30 d’avance sur le peloton. Ces fuyards étaient Damien Howson (Mitchelton-Scott), Tao Geoghegan Hart (Team INEOS), Ruben Guerreiro (Team Katusha Alpecin), l’ancien maillot rouge Nicolas Edet (Cofidis) et Sergio Samitier (Euskadi Basque Country – Murias). Les différentes formations des leaders ont neutralisé les tentatives de leurs adversaires qui ont voulu mettre des coureurs à l’avant de la course.

Ensuite, les équipiers de Roglic ont géré l’écart avec les attaquants pendant une cinquantaine de bornes avant que l’équipe Astana s’est mise à la barre dans la descente du Puerto de Chía. Un seul coureur du Top 10 était en difficulté en la personne de James Knox (Deceuninck Quick-Step). Le jeune Britannique a souffert à cause de sa chute d’hier.

Par la suite, les échappées ont perdu plus de deux minutes jusqu’au pied du Puerto de Peña Negra (14.2k à 5.9%) sous l’impulsion du travail des équipiers de Miguel Angel Lopez.

Dans la plus longue ascension du jour, Tao Geoghegan Hart (Team INEOS) et Ruben Guerreiro (Team Katusha Alpecin) ont lâché leur compagnon de fugue. Alors que Lopez a attaqué deux fois de cette ascension avec dans sa roue tous ses adversaires au classement général.

Puis, Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) a contré le grimpeur Colombien pour déborder le duo de tête. Le jeune grimpeur Slovène a obligé la Movistar à rouler derrière puisqu’il a mis en danger la troisième place de Quintana voire la deuxième place de Valverde .

Le vainqueur du Tour de l’Avenir 2018 a creusé un écart important d’une minute 40 à douze kilomètres de l’arrivée lors du passage sur le sprint intermédiaire. Cependant, dans les dernières kilomètres en montée, Alejandro Valverde (Movistar) a accéléré le rythme pour sauver sa position au général avec dans sa roue Roglic et Rafal Majka (Bora Hansgorhe). Lopez n’a pas réussi à suivre ce groupe.

Finalement, Tadej Pogacar s’est imposé en solitaire après 39 kilomètres d’effort. Il a devancé de 1 minute 32 Valverde, Majka et Hermann Pernsteiner (Bahrain Merida). Roglic (Jumbo Visma) a perdu quelques mètres dans le dernier kilomètre pour finir en 5e position à 1’41”.

Au classement général, Roglic fêtera demain son premier succès en Grand Tour. Il devancera Valverde de 2’33” et son jeune compatriote Pogacar de 2’55”.

Demain, place à l’étape finale à Madrid pour les sprinteurs.
A propos de l'auteur

Grand fan de sport depuis de nombreuses années en passant par Franck Vandenbroucke, Michael Jordan, Roger Federer et Ayrton Senna.

Poster un commentaire

id consectetur Phasellus accumsan porta. leo