Ça roule…

TDF 2018 : Bora avec Sagan mais pas que !

Sixième opus de nos présentations des équipes participantes du prochain Tour de France qui aura lieu du samedi 7 au dimanche 29 juillet 2018. Pour cette sixième étape, on s’attaque à une équipe que l’on devrait voir quelques fois sur le podium puisqu’il s’agit de la Bora Hansgrohe, équipe de Peter Sagan. Un an après son exclusion du Tour, le slovaque sera ambitieux, il ne sera pas le seul dans son équipe ! 

Le leader :

Peter Sagan. Déjà parce qu’il est triple champion du monde en titre. On pourrait s’arrêter là, mais non. Peter Sagan rentrera sûrement dans l’histoire du cyclisme à n’en pas douter. Il enchaîne les maillots verts et les victoires sur le tour. Toujours surprenant, fantasque, on ne peut que l’aimer… sauf quand on roule avec lui. Pendant les classiques printanières, quelques compagnons de route ont gentiment marqué Sagan et faussé la course. Il n’empêche que le slovaque a remporté Paris-Roubaix, ce qui fait d’ailleurs de lui un potentiel favori sur l’étape des pavés.


(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Les ambitions :

Un maillot distinctif : le maillot vert. Sauf que voilà, un autre coureur pourrait s’illustrer pour aller chercher un maillot distinctif : Rafal Majka. Habitué du maillot à pois de meilleur grimpeur (double vainqueur en 2014 et 2016), excellent baroudeur, le polonais serait bien inspiré de rééditer son bel exploit de 2014, gagnant 2 étapes et ramenant le maillot à Paris. Ambitieux, il pourrait même aller viser un top 20 au général, lui qui dispose déjà de 4 top 10 sur des grands tours (3 sur le Giro et 1 podium sur la Vuelta).

Leur point fort :

Leur expérience. Daniel Oss, Maciej Bodnar et Marcus Burghardt. Voici des noms connus dans le peloton du cyclisme professionnel. Une expérience bénéfique pour aider Sagan lorsque le peloton frotte un peu trop notamment sur les pavés ou en première semaine. Même si, on sait très bien que Sagan peut le faire absolument seul.

Leur point faible :

Pas de réelles chances d’aider Rafal Majka pour viser un bon classement au général. Malgré des équipiers valeureux, Majka sera rapidement isolé. Ce qui n’est en soi pas un problème, il est capable d’aller grappiller du temps sur une échappée au long terme. Le chrono par équipes risque aussi d’être bien long pour cette équipe.

Leurs étapes clefs :

A part les chronos, chaque étape est une opportunité de victoire pour Bora même si on se doute qu’en montagne, Majka n’ira pas chercher la gagne à chaque fois. Pour les sprints, Sagan doit se montrer en patron. Les pavés en principal objectif ? Probablement. Pendant les chronos, ils auront le droit de se reposer, laissant la place à d’autres équipes.

Le prono de la rédac :

Sagan remporte le maillot vert à Paris, survole l’étape des pavés. Pour Majka, difficile d’entrevoir une étape, les arrivées au sommet seront réservées à des favoris car situées sur des étapes très courtes qui promettent offensives à gogo. Pour le maillot à pois c’est une autre histoire. Réponse dans moins d’un mois.

L’équipe Bora sur le Tour : Peter Sagan, Maciej Bodnar, Marcus Burghardt, Rafal Majka, Gregor Mühlberger, Daniel Oss, Pawel Poljanski, Lukas Pöstlberger.

(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
ut accumsan sit nunc Aliquam et,