Basketball

Team USA : Qu’est ce qui ne va pas ?

Si l’effectif américain envoyé à la Coupe du monde reste favori pour y décrocher une troisième médaille d’or d’affilée, en Chine cet été, il sera très loin de celui imaginé à l’origine par Gregg Popovich. Le projet Team USA subit une vague de refus historique.

Cette année, la question d’avoir une Dream Team ne sera pas au coeur des débats pour Team USA. Après les refus de stars majeures (LeBron James, Kawhi Leonard et Stephen Curry), le groupe avait tout de même de quoi rassurer les supporters. Cependant, depuis le 15 juillet dernier et l’annonce d’Anthony Davis de quitter le projet, on assiste à une avalanche de refus.

Dans un premier temps c’est James Harden qui franchit le pas, puis Eric Gordon des Houston Rockets, Damian Lillard et CJ McCollum des Portland Trail Blazers, Zion Williamson des New Orleans Pelicans, Bradley Beal des Washington Wizards, Tobias Harris des Philadelphie 76ers, DeMar DeRozan des San Antonio Spurs et Kevin Love des Cleveland Cavaliers qui se sont retirés de la pré-sélection. Même les remplaçants de dernière minute comme JJ Redick et Montrezl Harrell ont répondus négatifs.

Face à cette situation Jerry Colangelo, directeur de la Team USA reste confiant en affirmant à The Athletic : “Nous avons la chance d’avoir beaucoup de talents en NBA. Il n’y a pas de panique. Ce sera peut-être plus difficile, mais nous pourrons former une équipe très compétitive. Ce que j’ai toujours dit, c’est que nous avons une liste initiale et qu’elle est souple. Je ne suis surpris par aucune des défections.”

Quelles sont les raisons de cette désertion ?

Pour le coaching staff cinq étoiles des Etats-Unis avec Gregg Popovich (Spurs), Steve Kerr (Warriors) Lloyd Pierce (Hawks) et Jay Wright (Villanova), il faudra se faire une raison. La plupart des joueurs qui refusent de participer au projet Team USA semblent donner priorité à leur nouvelles franchises. Et pour cause. La ligue américaine a connue un chamboulement majeur lors de la dernière free agency sans précédent. Certains veulent simplement préparer la nouvelle saison qui arrive.

Avec tous ces transferts, la majeure partie des équipes se retrouvent dans une phase d’adaptation et de cohésion sur le plan sportif. Pas toujours évident sachant que la compétition se termine à la mi-septembre, soit quelques semaines avant l’entame de la pré-saison.

D’après une récente interview de l’Equipe, Evan Fournier évoque cette désertion des joueurs américains : « Beaucoup de ceux qui ont renoncé viennent de signer leur nouveau contrat. Ça doit souvent être un deal avec leur équipe. »

L’arrière français n’hésite pas à faire un constat alarmant qui suscite l’intérêt de la planète basket  « Ce qui est surprenant, c’est que des mecs qui n’ont jamais fait Team USA refusent. Mais après, tu veux leur dire quoi ? Ils mettent branlée après branlée aux équipes internationales. Pourquoi seraient-ils si déterminés ? Tu crois vraiment qu’ils ont envie ? Tant qu’on ne les tapera pas… ».

Si on ne peut pas affirmer un manque de motivation de la part des américains l’arrière du Magic reste tout de même vigilant concernant l’équipe double tenante du titre « Même s’ils sont sans leurs superstars, les gars ne se pointent pas non plus avec une équipe de pipes ».

En attendant de connaitre la liste définitive des 12 joueurs sélectionnés pour la Coupe du monde qui sera dévoilée le 17 août prochain, l’équipe américaine poursuivra sa préparation à Melbourne en Australie (du 19 au 24 août) où deux matchs sont prévus face à l’équipe nationale de l’Australie au Marvel Stadium. Elle ira ensuite trois jours à Sydney pour y affronter le Canada (26 août) en clôture de cette préparation. 



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
at Donec elementum porta. sit elit. odio non