Tennis : les forfaits et les résultats, premier récap’ de 2018

0
Ligue 1

Une semaine à peine après la reprise officielle du tennis et 2018 nous réserve déjà son lot de surprises. Si on devait s’attendre au retour des cadors et à un début de saison sur les chapeaux de roues, cette première de semaine de compétition est déjà marquée par une avalanche de forfaits.

On vous dit tout sur ce qu’il ne fallait pas louper en ce début de saison!  

Des forfaits en veux tu, en voilà!

Quel est le point commun entre Andy Murray, Novak Djokovic, Rafael Nadal et Serena Williams? Oui, ce sont tous des dieux du tennis. Mais s’ils ont brillé cette semaine, c’est surtout pour avoir rejoint Kei Nishikori dans la longue liste des forfaits de début de saison. Si le japonais, blessé au poignet, a du déclarer forfait pour l’Open d’Australie, il n’est pas le seul à devoir y renoncer…

Serena Williams pas assez prête

En outre, si on a vu Serena Williams faire son grand retour sur les courts après son absence prolongée due à sa maternité, la championne n’a pas réalisé le retour espéré. Battue pour son premier match par Jelena Ostapenko à Abu Dhabi, l’américaine a préféré déclarer forfait pour l’Open d’Australie. L’américaine absente des courts pendant presque un an a estimé qu’elle n’était pas assez prête.

Après avoir joué à Abou Dhabi, j’ai réalisé que bien que j’étais très près, je n’étais pas au niveau où personnellement je voulais être. (…) Cela étant dit et bien que je sois déçue, j’ai décidé de ne pas disputer l’Open d’Australie cette année”

Andy Murray dans la tourmente

Le cas qui demeure néanmoins le plus inquiétant est celui d’Andy Murray. Absent du circuit depuis juillet dernier suite à une blessure à la hanche, l’écossais effectuait sa grande rentrée au tournoi d’exhibition d’Abu Dhabi. Après un set perdu (6-2) disputé face à l’espagnol Roberto Bautista-Agut, l’ancien n°1 mondial a annoncé son forfait pour le tournoi de Brisbane. Sans solution immédiate pour rétablir sa hanche, le champion de 30 ans n’a pas eu d’autre choix que de déclarer forfait pour l’Open d’Australie.

Très peiné, l’écossais s’est longuement exprimé dans un communiqué sur Instagram, faisant ainsi état de sa santé, et des solutions envisageables pour se rétablir. En conséquence, on est pas prêt de revoir notre râleur préféré du circuit d’aussi tôt sur les courts…

«J’ai évidemment traversé une longue période très difficile avec ma hanche et j’ai demandé conseil à un certain nombre de spécialistes. On m’a recommandé de suivre des traitements avec prudence depuis l’US Open [sans opérer, donc], j’ai fait tout ce qui m’a été demandé du point de vue de la rééducation et j’ai travaillé très dur pour essayer de revenir sur le court. […] Malheureusement, cela ne m’a pas permis de revenir au niveau que je souhaitais atteindre, je dois donc réévaluer mes options. Evidemment, la réadaptation continue [donner à sa hanche plus de temps pour récupérer] est une option. La chirurgie est également une option, mais les chances d’un résultat positif ne sont pas aussi élevées que je le voudrais, ce qui en a fait mon option secondaire. C’est cependant quelque chose que je vais devoir considérer.»

EDIT : L’écossais vient de se faire opérer de la hanche. Il espère revenir pour WIMBLEDON…

La dégringolade des grands blessés

Djokovic et Nadal dans l’attente

En ce qui concerne Novak Djokovic, le serbe absent des courts depuis Wimbledon 2017 suite à sa blessure au coude devait faire son grand retour à la compétition début 2018. Souffrant toujours de douleurs au niveau de son bras, l’ancien n°1 mondial a dû renoncer au tournoi d’exhibition d’Abu Dhabi et à l’ATP 250 de Doha. On doit le revoir sur les courts avant l’Open d’Australie pour deux exhibitions, avant d’enchaîner sur Melbourne.

De vives inquiétudes ont aussi été mises du côté de Rafael Nadal. L’actuel n°1 mondial avait fini 2017 sur les rotules avec un genou douloureux. La trêve n’ayant pas été suffisamment longue pour permettre au majorquin de se refaire une santé, El toro a préféré renoncer lui aussi aux tournois de début de saison. Que ses fans se rassurent, l’espagnol a déjà été aperçu sur la Rod Laver Arena de Melbourne. Il est également attendu à l’exhibition de Kooyong Classic avant d’enchaîner sur l’Open d’Australie où il était finaliste l’an dernier.

Enfin, on devrait revoir rapidement Stanislas Wawrinka. Le suisse n’a plus joué depuis Wimbledon l’année dernière. Éloigné des courts après avoir contracté une blessure au genou gauche, il est déjà arrivé en Australie dans le but de faire (enfin !) son retour sur les courts de Melbourne.

La frayeur de Caroline Garcia

Côté français, Caroline Garcia nous a fait une bien belle frayeur. Rappelons le, la lyonnaise avait terminé l’année 2017 sur une demi-finale au Masters de Singapour et deux titres successifs à Wuhan et Pékin. Très attendue en ce début de saison, la n°8 mondiale faisait sa rentrée à Brisbane. Dans un premier tour 100% français face à sa compatriote Alizé Cornet, la n°1 française a été contrainte d’abandonner à un set partout (6-3 3-6 ab.), trahie par des douleurs au niveau de son dos. Grosse inquiétude donc, pour la française, qui avait déjà été écartée des courts en 2017 à cause de ses problèmes de dos.

Qu’on se rassure, la lyonnaise s’est exprimée dans le journal lyonnais Le progrès et semble aujourd’hui se sentir mieux : « Au troisième jeu, j’ai ressenti une douleur dans le bas du dos. Elle s’est amplifiée au cours du match, jusqu’à me contraindre d’abandonner. Depuis ces quelques jours, je suis des soins qui ont un effet positif et qui vont me permettre de reprendre le tennis en fin de semaine à Melbourne, où nous avons prévu d’arriver »

Par ailleurs, la française est déjà de retour à l’entrainement. Si tout va bien, on devrait la revoir sur les courts de l’Open d’Australie.

wesport.png

Roger Federer, l’immortel

S’il y en a bien un qui est prêt pour débuter l’Open d’Australie, c’est Roger Federer. Alors que les anciens membres du top 10 tombent comme des mouches, le suisse semble être plus que jamais au sommet de son art. On pourrait trouver cela paradoxale au vu de l’âge du suisse, mais que nenni ! A 36 ans, le Maître semble loin de vouloir raccrocher sa raquette. Sa saison 2017 y sera certainement pour beaucoup. Ayant choisi avec soin un calendrier allégé dans le but de ne pas “pousser sur la machine”, Roger a su se ménager pour débuter 2018 avec brio.

C’est du côté du tournoi d’exhibition de la Hopman Cup, à Perth, qu’il a débuté sa saison aux côtés de sa compatriote de 16 ans sa cadette Belinda Bencic. Les deux suisses ont pu soulever leur premier trophée de l’année après avoir remporté le double mixte décisif face la paire allemande composée d’Alexander Zverev et Angelique Kerber.

hopman cup

Si la logique a été tenue pour certains, le bilan en terme de résultats compte déjà son petit lot de surprises.

Halep et Svitolina ont fait parler leur rang

Du côté de la WTA, Simona Halep a fait parler son rang de n°1 mondiale. Alignée à Shenzen pour son premier tournoi de l’année, la roumaine a remporté son premier trophée de la saison à l’issu d’une finale décousue face à la tenante du titre Katerina Siniakova (6-1 2-6 6-0).

A Brisbane, Elina Svitolina a totalement maîtrisé sa finale face à la biélorusse Aliaksandra Sasnovich pour s’offrir son premier titre de l’année (6-2 6-1). Elle demeure désormais n°4 mondiale au classement. Du côté messieurs, c’est Nick Kyrgios qui a remporté le tournoi en éliminant en demi finale le tenant du titre Grigor Dimitrov. Il s’est ensuite imposé facilement face à l’américain Ryan Harrison 6-4 6-2, en finale.

La numéro un mondiale Simona Halep disputait la 28e finale de... (PHOTO AGENCE FRANCE-PRESSE)

Julia Goerges impressionnante, Alizé Cornet déçoit

On soulignera également la belle performance de Julia Goerges. L’allemande a enregistré sa 14ème victoire de suite pour s’offrir le titre à Auckland face à Caroline Wozniacki (6-4 7-6(4)). Elle est aujourd’hui douzième mondiale au classement, et peut tenir le rôle de véritable outsider pour l’Open d’Australie.

Côté français, le bilan est plutôt mitigé. Du côté des dames, Alizé Cornet a su profiter de l’abandon de Caroline Garcia au premier tour pour se hisser jusqu’en quart de finale à Brisbane. Elle sera finalement battue par la future finaliste Aliaksandra Sasnovich. Elle s’est également faite éliminer hier au premier tour d’Hobart.

La malédiction de Kiki Mladenovic

S’il y en a une qui était également très attendue, c’est Kristina Mladenovic. La n°11 mondiale n’a plus gagné un seul match depuis août 2017. Pour rappel, c’est sur la terrible statistique de 12 défaites de rang que la nordiste avait fini l’année. Largement favorite pour débuter 2018 face à la biélorusse Aliaksandra Sasnovich à Brisbane, la française a dû rajouter une défaite de plus à son triste palmarès (1-6 6-3 7-5). Pire encore, la nordiste a été contrainte d’abandonner hier au premier tour de Sydney. Victime d’un coup de chaleur face à la n°343 mondiale, la française a du jeter l’éponge à 6-4 4-2. Et ça fait donc 14… Décidément, Kiki et la chance, ça fait deux!

Le retour tonitruant de Gilles Simon et Gaël Monfils

Pour rappel, Gillou avait réalisé une saison 2017 catastrophique et était descendu à la 89ème place mondiale. Si peu d’espoirs étaient mis sur son dos, le français a renversé tous les pronostics. En effet, Gillou s’est offert le scalpe d’adverses de choix comme Marin Cilic ou Bautista-Agut pour se hisser jusqu’en finale à Pune, en Inde. Il a su ensuite totalement maîtriser le sud africain Kevin Anderson pour s’offrir son premier titre depuis février 2015.

Gilles Simon : «À vouloir trop bien faire, ça devenait un problème»

Enfin, c’est un Gaël Monfils flambant neuf qui s’est offert à nous. Après une année 2017 délicate perturbée par une blessure au genou droit et 4 mois d’absence, Gaël faisait son grand retour sur les courts de Doha. Profitant du forfait de Dominic Thiem en demi finale, “Elastic man” a gentiment mais sûrement maîtrisé le jeune Andrey Rublev en finale 6-2 6-3.

Résultat de recherche d'images pour "gael monfils doha"

Vous l’aurez compris, 2018 nous a déjà étonné à bien des regards. Si cette première semaine a été marquée par une avalanche de forfaits, on devrait récupérer une grande partie de nos cadors pour l’Open d’Australie. C’est donc du côté de Melbourne que tous nos regards seront tournés. En tout cas une chose est sûre : cette nouvelle saison risque de nous surprendre!

Charlotte HILDEBRAND @MadameTennis

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here