Football

Terem Moffi, le SuperEagle prend son envol 

Triple buteur cet après-midi, l’attaquant nigérian du FC Lorient Terem Moffi permet à son équipe lorientaise de l’emporter 4-1 et de prendre de l’air sur la zone de relégation. Véritable révélation cette saison, le natif de Calabar pourrait vite quitter le bon vivre de la Bretagne pour suivre ses rêves. 

De ses débuts au Nigéria aux galères lituaniennes : une vie de globe-trotteur

Né d’un père gardien de but professionnel, la magie du ballon rond arrive très vite dans la vie de Terem Igobor Moffi. L’enfant semble tout de suite intéressé par le métier de son père. Ses premiers ballons sont touchés dans les quartiers populaires de Calabar, sa ville natale au sud du Nigéria. Le jeune garçon vibre pour le football et notamment pour Chelsea et son attaquant ivoirien Didier Drogba dont il est fan absolu. “Je n’étais pas le plus intelligent en classe à l’école, mais je passais la moitié de mon temps à penser et à jouer au football. Je n’étais pas le plus intelligent de la classe à l’école. Mais si j’avais consacré la moitié de mon temps de football à mes études, je serais peut-être devenu un génie” disait-il à l’époque pour évoquer son obsession pour le football.

Après la rue, vient le terrain. Terem rejoint à 11 ans l’Académie de football de Calabar où il restera six ans. Milieu de terrain au Nigéria, c’est lors du grand saut en Europe et en Angleterre à Hastings que le jeune footballeur devient attaquant à la Buckswood Football Academy. Mais son histoire en Angleterre tourne court puisque le Nigérian reçoit une offre de Lituanie seulement dix-huit mois après son arrivée. Il rejoint le club de Kaunas, un peu par dépit, pour poursuivre son rêve et le parcours de son père. 

Après la pluie vient le beau temps

Les problèmes commencent rapidement pour Terem qui subit énormément de problèmes de visa et doit s’éloigner du football alors qu’il venait de signer dans ce deuxième club en Lituanie, le FK Riteriai. Le joueur racontait à l’époque cette épreuve qui l’a rendue plus fort : “J’ai attendu mon visa pendant huit mois à la maison. J’ai même dû me rendre en Afrique du Sud parce qu’il n’y a pas d’ambassade lituanienne au Nigeria. Vous ne pouvez pas imaginer ce que cela fera à votre état d’esprit si la route vers votre destination est soudainement incertaine. En attendant, je sais comment convertir la négativité en positivité dans les moments où je me sens abattu dans ma tête. Ma mère dit toujours, quoi qu’il arrive, sois heureux et laisse tomber tout ce qui te stresse.

Après une période bien trop longue loin du football où il retourne au pays, Moffi parvient finalement à retrouver son nouveau club du FK Riteriai où il claque énormément de buts (20 buts en 31 matchs). En janvier 2020, il tape dans l’œil des dirigeants de Courtrai et signe dans le club belge peu avant le début de la crise sanitaire en Europe. Il impressionne rapidement et marque 5 buts en 9 matchs. Suffisant pour attirer les regards de la Ligue 1 et d’autres clubs comme le Celtic ou encore Galatasaray.

Le FC Lorient flaire la bonne affaire

Il rejoint finalement le FC Lorient pour 8 millions d’euros, peu après l’acquisition lorientaise d’Adrian Grbić pour 10 millions d’euros. Un mercato XXL pour le promu lorientais qui se devait de réussir sa saison après ces nombreux investissements sur des joueurs presque inconnus du grand public. L’agilité, la puissance, la technique et la qualité finition sont les principaux critères qui ont poussé les dirigeants lorientais à faire ce choix dans les dernières heures du mercato puisque Moffi a signé le premier octobre dans le Morbihan.

 14 buts en 28 matchs pour sa première saison en Bretagne

Si son premier match à Reims (1-3) est une réussite avec un but et une passe décisive au stade Auguste-Delaune, le globe-trotteur vit une adaptation plus compliquée par la suite. À l’image de son équipe, il peine à se mettre au niveau de la Ligue 1 et enchaîne 9 matchs sans être décisif. Mais la suite est plus belle. 5 buts en 5 matchs contre Nice, Monaco, Bordeaux, Dijon et une performance remarquée contre Paris. L’attaquant de 21 ans se met en évidence lors du temps additionnel où il part seul à l’assaut du but de Rico. Son talent de serial buteur fait la différence et permet au Lorientais de s’imposer 3-2 au terme d’un match fou. 

Sa place de titulaire est totalement acquise au terme de performances toujours plus abouties. Placé en pointe de l’attaque lorientaise par Christophe Pélissier, Moffi plane et forme un duo implacable avec Yoane Wissa, replacé sur la gauche. 

Triple buteur contre Bordeaux (4-1) et 5 buts en 2 matchs pour Moffi

DIRECT. Ligue 1 : FC Lorient – Girondins de Bordeaux, les Bordelais coulent au Moustoir . Sport - Saint-Brieuc.maville.com

Moffi, Wissa (droite), Abergel (milieu) et Chalobah (gauche) célébrent le triplé de Terem Moffi à la façon … Erling Haaland – Crédit photo : SaintBrieuc-Maville.com

Double buteur à Marseille la semaine dernière, le joueur nigérian s’est offert un triplé ce dimanche après-midi dans un match plus que crucial pour le maintien contre les Girondins de Bordeaux. Son œuvre commence à la 20e minute de jeu, où il profite de l’offrande de son compère d’attaque Wissa pour doubler la mise avant de partir dans le dos de la défense bordelaise et de se jouer de Costil pour s’offrir un doublé. Juste avant de sortir, en fin de match, le joueur s’offre un triplé en récupérant le ballon proche de la surface. Sa frappe enroulée, pied gauche, laisse Benoît Costil sur les fesses pour la dernière fois de l’après-midi. Grand homme de cette rencontre, il permet aux Lorientais de prendre de l’air sur le barragiste nantais à quatre points derrière eux désormais. 

Des performances étincelantes qui vont probablement aider le FC Lorient à se maintenir, mais quid de l’avenir. Voyageur et fan de défis, Teremas Moffi pourrait laisser orphelin les supporters lorientais. Dans le viseur de nombreux clubs, il plaît beaucoup au Borrusia Dortmund et en Allemagne, mais également en France où les grosses écuries de notre championnat pourraient se l’arracher. 

Crédit photo : FC Lorient 

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire