The Anfield Chronicles

0
Ligue 1

Supporter des Reds depuis 20 ans et présent régulièrement à Anfield depuis 2014 (10-12 matchs par saison en moyenne, en fonction du parcours dans les Coupes), mon but avec cette rubrique est simplement de partager et faire découvrir ce stade mythique et son ambiance magique, au travers de mes voyages répétés la bas et d’anecdotes pour rythmer une saison qui s’annonce grandiose pour le Liverpool Football Club. Bon voyage !

On peut dire que les Reds ont réussi leur début de saison ! 3 matchs, 3 victoires, 3 clean sheets, le bilan comptable est impeccable et le visuel est plutôt intéressant de bien des façons. Les 2 premières victoires (4-0 à domicile contre West Ham en ouverture puis 2-0 à Crystal Palace ensuite) ont été obtenues de manière radicalement différentes : le trio magique de devant, Mané, Firmino et Salah, s’est mis en évidence au premier match tandis que c’est le socle défensif qui a permis de revenir du sud de Londres avec les 3pts lors de la 2ème journée, dans un déplacement toujours extrêmement compliqué.

Gagner de différentes façons est une très bonne chose. Souvent ces 2 dernières saisons, le gros reproche fait à Liverpool était son incapacité à gagner des matchs qu’elle ne dominait pas grâce à sa vitesse d’exécution dans les 30 derniers mètres et sa capacité à profiter des espaces en contre attaques. Mais Klopp et ses hommes ont su s’adapter, étant capable de faire le dos rond à Palace pour chercher 3pts précieux à défaut d’être spectaculaires. Une étape de plus dans la maturation de ce groupe, à condition que ça s’installe dans la durée.

 

Brighton, un mix des 2 premiers matchs

 

Dés lors, l’impatience était de mise jusqu’à la réception de Brighton pour la 3ème journée, pour mon premier trip à Anfield de la saison. Peu importe l’adversaire ou la compétition, que ce soit Carlisle en Coupe de la Ligue ou Manchester City en Ligue des Champions, j’ai toujours hâte de retrouver Liverpool et son stade. Cette rencontre face à Brighton constituait mon 58ème match officiel dans ce lieu sacré (oui j’aime tenir ce genre de compte/statistiques à jour).

Je ne suis pas superstitieux mais j’ai développer des habitudes à force de me rendre régulièrement au stade, que ce soit l’endroit ou aller boire un coup, prendre un Fish’n’Chips ou bien acheter le programme de la rencontre, pour la collection. Je fais toujours un passage par la camionnette chargée de collecter de la nourriture pour les enfants défavorisés et j’y laisse ce que je peux, environ £5 d’aliments divers et variés, avant d’aller voir le Memorial en souvenir des victimes d’Hillsborough. Je reviendrais la dessus plus longuement dans un autre article.

Passons au match, comme Crystal Palace une semaine plus tôt, Brighton décide d’aligner 2 lignes défensives très compactes qui ne concèdent que peu d’espaces. Liverpool a du mal à se mettre en bonne situation, si ce n’est sur une tête à bout portant de Firmino ou un coup franc de Trent Alexander-Arnold sur la barre, mais dans l’ensemble ça manque d’application sur certaines passes et décalages. Comme souvent la délivrance vient de Salah, qui conclu en une touche une action rapidement exécutée suite à une récupération de balle aux 35 mètres de James Milner, capitaine du soir.

 

 

Jurgen Klopp a conservé le même 11 de départ pour les 3 rencontres et on sent la fatigue, ou plutôt le manque de rythme, être bien présent dans les jambes de certains, avec pas mal de passes mal ajustées, de la précipitation et un déchet assez inhabituel dans le jeu. Mais la défense veille au grain et permet de résister aux quelques assauts de fin de match de Brighton pour s’imposer difficilement 1-0, Alisson Becker sortant plusieurs parades de haut niveau pour maintenir ses cages inviolées une fois de plus. L’association Van Dijk/Gomez est déjà très solide, résistant bien aux duels et permettant même à l’équipe de vite se relancer, comme à Crystal Palace ou 2 dégagements de la tête de Van Dijk emmènent des contres attaques concluent par les 2 buts de Milner (sur penalty) et Mané.

 

Un programme exquis !

 

Le jeune Joe Gomez y a même gagné un retour en équipe nationale à l’occasion de la prochaine coupure, qui arrivera après ce weekend et un déplacement à Leicester jamais évident même si Jamie Vardy sera suspendu côté Foxes. J’ai une horreur sainte des coupures internationales. Comme je le disais dans mon article précédent, les matchs amicaux ne m’intéressent guère niveau clubs mais alors niveau pays c’est encore pire. D’autant que Liverpool récupère toujours des blessés de ces maudites coupures, qui en plus de ça font patienter encore plus alors que le programme a venir pour les Reds s’annonce absolument exceptionnel : ce jeudi, le tirage au sort de la Ligue des Champions a offert du lourd au finaliste en titre, avec ni plus ni moins que le Psg, Naples et l’étoile rouge de Belgrade !

Et comme si ça ne suffisait pas, à peine 2 heures plus tard, le tirage au sort de la Coupe de la Ligue offrait à Liverpool un match à domicile face à Chelsea, 4 jours avant de retrouver ces mêmes Blues à Stamford Bridge en Premier League ! Le calendrier du 15 septembre au 15 octobre est tout simplement délicieux : à Tottenham en Premier League, réception de Paris pour la Champions League, réception de Southampton (Premier League), réception de Chelsea (Coupe de la Ligue), déplacement à Chelsea (Premier League), déplacement à Naples (Champions League) puis réception de Manchester City en Premier League ! Que du lourd comme on l’aime. Un mois qui va être d’une intensité monstrueuse et il faudrait se farcir une coupure internationale juste avant ?? Très peu pour moi.

 

 

En tout cas Liverpool ne va pas disposer de beaucoup de temps pour mettre tout le monde au même niveau physiquement mais aussi tactiquement. Fabinho, qui n’a pas joué la moindre minute en 3 matchs pour raisons tactiques selon Klopp, devrait être mis à contribution, tout comme Shaqiri et Jordan Henderson qui n’ont eu que des bouts de matchs à se mettre sous la dent jusqu’ici. Lovren n’a toujours pas joué non plus, Matip est rentré en fin de match contre Brighton après une longue blessure, Lallana continue de monter en puissance dans son coin … Liverpool possède un effectif riche et quantité et en qualité, cette série de folie doit le prouver. UP THE MIGHTY REDS !

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here