Thomas Lemar, trop douillet pour les Matelassiers ?

Arrivé à l’été 2018 auréolé d’un titre de Champion du Monde, Thomas Lemar peine à trouver ses marques. Après une saison d’adaptation que l’on sait difficile sous les ordres du Cholo, le Réunionnais doit désormais s’imposer à l’Atletico et monter que la marche n’est pas très haute pour lui. Analyse.

Manque de caractère ?

Avec 43 matchs disputés la saison dernière, la première saison de Toto Lemar a été réussie sur le temps de jeu. Installé sur le côté gauche du 4-4-2 de Diego Simeone, le champion de France 2017 apporte de la vivacité et une qualité de passe qu’on lui caractérise. À l’intersaison, le gaucher français a vu ses compatriotes Griezmann et Hernandez partir de l’Atleti tout comme Godin, Rodri et Juanfran. Avec le départ de ses cadres et un renouvellement de l’effectif conséquent Lemar partait comme favori pour une place de titulaire.

Dans le onze de départ lors des cinq premiers matchs de la saison le numéro 11 colchonero s’est ensuite blessé (claquage) et n’a depuis pas retrouvé une place de titulaire. Les bonnes prestations de Vitolo, le replacement de Saul sur le côté gauche et les prestations en dents de scie de Lemar en sont les causes. Malgré ses défauts bien identifiés, Thomas Lemar ne semble pas les corriger et cela se ressent dans son jeu aussi bien en Espagne qu’avec l’Equipe de France. Trop lisse, manque de caractère, d’impact et un volume de jeu bien moindre pour l’Atletico alors que l’ancien Monégasque a pourtant un profil qui ferait les beaux jours de l’Atleti.

Avec João Felix et Diego Costa, Toto Lemar devrait être le fer de lance de ce nouvel Atletico. Un pied gauche soyeux, un bon retour défensif et un style unique dans l’effectif madrilène, l’international français doit nous montrer beaucoup plus de chose. Alors on met le réveil et on sort le bleu de chauffe Thomas, sinon le gratin du football européen se défilera.

Crédit photo / Madeinfoot.com

A propos de l'auteur

Stevan Jovetic FC

Poster un commentaire

non elit. massa Lorem justo elit. eget