Sean Kelly en jaune

Top 100 des meilleurs cyclistes (5è) : Sean Kelly

Entre le Giro et le Tour de France, la rédaction cyclisme de WeSportFr a décidé de classer les 100 meilleurs cyclistes de la deuxième moitié du XXè siècle à nos jours. Le top 3 est en vue pour l’homme intercalé. Un Irlandais insatiable et cinquième de notre classement : Sean Kelly.

On n’en fait plus des comme ça. Sean Kelly n’a plus qu’équivalent dans le peloton actuel. Il serait un Alejandro Valverde doué au sprint. Un Peter Sagan qui aurait pris le cyclisme au sérieux.

Entre 1982 et 1992, dans une période du cyclisme pendant laquelle se battaient et se débattaient des petits coureurs comme Bernard Hinault, Greg LeMond, Laurent Fignon ou Joop Zoetemelk, Sean Kelly s’est taillé un palmarès de lion et ne s’est certainement pas contenté des bas morceaux. On commence l’énumération dans le genre Prévert : une Vuelta (1988), 8 classements à points dans les grands tours (4 dans le Tour de France, 4 dans le Tour d’Espagne), 21 étapes, 9 Monuments (3 Tours de Lombardie, 2 Milan-San Remo, 2 Liège-Bastogne-Liège et 2 Paris-Roubaix) et 7 Paris-Nice consécutifs entre 1982 et 1988. On en passe. Une dernière chose : entre 1984 et 1989, Sean Kelly a été numéro 1 mondial sans discontinuer.

C’est le profil de Sean Kelly qui surprend peut-être surtout. D’abord sprinteur, il parvient à faire évoluer son style pour devenir classicman qui passe les bosses et un rouleur tout à fait honorable. S’il s’est longtemps figuré que le Tour de France était à sa portée malgré la concurrence démentielle à laquelle il devait faire face, c’est bien dans une Vuelta qui se disputait alors au printemps quelques semaines avant le Giro que l’Irlandais va finalement triompher.

A propos de l'auteur

Fan de foot mais aussi de Serie A, je prends autant de plaisir à voir jouer Gilles Simon qu'à attendre une arrivée au sprint entre les Alpes et les Pyrénées. Talking Heads et Panetonne.

Commentaires

Poster un commentaire

ante. ut in pulvinar diam mattis commodo ipsum