Rugby

Top 14 : Castres arrache le nul face à l’UBB dans un match tendu

Dans un match extrêmement tendu, Castres a réussi à arracher le match nul (23-23) en fin de match lors de cette troisième journée de Top 14, ce samedi à Pierre-Fabre. Un match intense et engagé, marqué par le carton rouge du Castrais Pieterse sur un plaquage ignoble envers Maxime Lucu.  

 

Les années passent mais les Castres-UBB restent toujours autant bercés par un suspense insoutenable et un combat acharné. Deux cartons jaunes, un carton rouge, et des impacts résonnants encore dans les travées de Pierre-Fabre. L’UBB pensait enchaîner une quatrième victoires de rang en terre castraise, mais Urdapilleta en a décidé autrement en passant la pénalité de l’égalisation à deux minutes de la fin du match. Mais à l’image de son match, le CO a failli donner le ballon pour se faire battre en perdant une énième touche dans ses 22 mètres à moins d’une minute de la fin.  Malgré de nombreuses carences, notamment en touche ou au niveau de la discipline, Castres a réussi à s’accrocher à ce match nul grâce à une agressivité défensive impressionnante. Les deux équipes se quittent dos à dos après un match aux multiples rebondissements.

L’UBB pensait avoir fait le plus dur…

Chacune des deux équipes auraient pu l’emporter sous le ciel gris de Castres. Une première mi-temps nettement à l’avantage du Castres Olympique avec l’essai de Barlot en début de match (7-0, 7e). Un essai récompensant la puissance physique des Béarnais et le manque de discipline de l’Union, entrainant le carton jaune de Lamerat après 12 minutes de jeu. Malgré des touches perdues à foison, Castres mènent à la mi-temps face à des Bordelais peu inspirés (13-9, 40e).

Au retour des vestiaires, c’est un tout autre visage que l’UBB va montrer avec l’entrée en jeu de Jalibert à la place de Trinh-Duc. Plus de vitesse, d’intentions et de talents, les hommes d’Urios vont faire plier la défense castraise en moins de 10 minutes. La première banderille a été à l’initiative de Ben Lam, prenant de vitesse toute l’arrière garde béarnaise à la suite d’un coup de pied par-dessus et aplatissant le premier essai bordelais du match (16-13, 44e). Un essai libérateur de la star girondine, imitée quelques minutes plus tard par Woki, pour enfoncer des Castrais voyant la victoire s’échapper (23-13, 50e).

Mais comme à son habitude, le CO n’abandonne jamais et se bat jusqu’à la dernière seconde d’un match. Profitant du carton jaune de Mori, le deuxième du match pour les Bordelais, le petit demi de mêlée castrais Arata ramena son équipe au contact après un essai de filou au ras du regroupement (20-23, 62e). Cela donna lieu à une fin de match électrique, marquée par le carton rouge du castrais Pieterse après un plaquage assassin sur Lucu. Mais Castres va profiter d’une pénalité manquée par Jalibert pour recoller définitivement au score grâce à leur ouvreur. Si Jalibert a flanché face aux perches, Urdapilleta n’a lui pas tremblé et permis à son équipe d’arracher le nul (23-23).

Le cri du coeur : on espère que Pieterse ne refoulera pas les pelouses avant 2022  

Ignoble, immonde, impardonnable, inqualifiable, assassin, les qualificatifs manquent lorsqu’il faut décrypter le geste invraisemblable du Sud-Africain de Castres, Ryno Pieterse. À 10 minutes de la fin match, Ryno Pieterse a désintégré le pauvre Maxime Lucu à la suite d’une chandelle d’Urdapilleta. Un plaquage ignoble, les deux pieds décollés du sol, lancé pleine balle sur le corps arrêté du demi de mêlée bordelais. L’un des plaquages les plus violents de ces dix dernières années… On espère que la Ligue le suspendra à la hauteur de l’acte inqualifiable qu’il a commis.

Bordeaux et Castres se quittent avec un match nul qui ne fait les affaires d’aucune des deux équipes. Lors de la prochaine journée, l’UBB recevra Brive tandis que Castres se déplacera sur la pelouse du Stade français.

 

 

Crédit photo : France Bleu Gironde

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire