Rugby

Top 14 : Castres résiste à la jeunesse toulousaine et remporte le derby

Le Castres Olympique résiste au retour du Stade Toulousain en fin de match et s’offre le derby. Le club castrais recolle aux places qualificatives pour les phases finales (26-24). 

L’une des rares rencontres de Top 14 se disputait au stade Pierre-Fabre pour le derby entre le Castres Olympique et le Stade Toulousain. Un derby lancé déjà avant la rencontre avec la présence des supporters du CO autour du stade pour motiver cette équipe de Castres, huitième du classement et seulement à quelques longueurs d’une place qualificative pour les phases finales. Face aux Castrais, le Stade Toulousain, leader de ce Top 14 et toujours plus proche de se qualifier pour les demi-finales du Top 14 disputées fin-juin à Lille. Si les hommes de Mola restent sur une bonne série de 4 victoires en 5 matchs, les hommes de Pierre-Henry Broncan restent également sur cette même dynamique.

Une flopée d’absents côté Stade Toulousain

Toulouse se déplace sur la pelouse de Castres avec de nombreux absents. Les internationaux tricolore Cyril Baille, Julien Marchand et Antoine Dupont sont mis au repos avant la prochaine échéance européenne à venir tandis que Thomas Ramos, Arthur Bonneval, Sofiane Guitoune, Maxime Médard et Jérôme Kaino ne sont pas du voyage non plus. Une situation plutôt favorable aux Castrais qui doivent absolument gagner pour encore croire à une place qualificative en phase finale.

Huget rejoint la liste des blessés

En ce début de partie, les contacts sont rugueux et Castres en fait rapidement les frais puisque dès la 7e minute de jeu, le numéro 8 castrais Ardron commet un en-avant volontaire. Ce dernier est envoyé sur la touche par l’arbitre de la rencontre Maxime Chalon. Castres est réduit à 14 contre 15 pendant dix minutes, mais prend l’avantage au score rapidement grâce au pied magique de son buteur argentin, Benjamin Urdapilleta (6-0, 10e).

Les Stadistes commencent mal et voient leur trois-quart aile expérimenté Yoann Huget rejoindre la longue liste des blessés à la suite d’un choc violent. Touché à la tempe à la suite d’une offensive toulousaine sur l’aile, il est remplacé par le jeune trois-quart centre français Simon Renda.

Castres récompensé en fin de première mi-temps 

Malgré une nouvelle pénalité d’Urdapilleta (9-3, 20e), la jeunesse toulousaine répond présent dans cette rencontre et finit par marquer sur sa troisième offensive de la rencontre. Les Toulousains assurent la conquête en touche, portent le ballon et passent au sol. Le demi de mêlée Alexi Bales démarre ensuite sur le fermé pour déposer un petit coup de pied avec rebond favorable à Delibes qui réceptionne et aplatit en coin. Grâce à la transformation de Zack Holmes, Toulouse prend le contrôle de la rencontre pour la première fois de l’après-midi.

Pas pour longtemps puisque les Castrais sont récompensés rapidement de leurs efforts en inscrivant leur premier essai de la rencontre. Sur le fermé, les hommes du Tarn marquent grâce à Botitu qui parvient à résister à l’arrière-garde toulousaine et marquer le premier essai tarnais de la rencontre. Castres repasse devant juste avant la mi-temps (14-10, 36e).

Le CO plie, mais ne rompt pas 

Le CO démarre la seconde période comme il a fini la première en dominant la rencontre. la supériorité se ressent de plus en plus au fil de la rencontre et Castres va prendre seize points d’avance en inscrivant deux essais. Sur une pénaltouche en faveur des locaux, ces derniers assurent la conquête avant de porter le ballon et d’envoyer Combezou derrière la ligne (19-10, 52e). Quelques instants plus tard, les Castrais continuent d’imposer leur puissance et font l’effort en mêlée fermée pour laisser Ardron ramasser la balle tranquillement et donner une avance considérable au club champion de France 2018 (26-10, 63e).

La réaction toulousaine intervient malgré tout grâce d’abord Thibaud Flament qui réduit l’écart (26-17), puis par Mathis Lebel, qui suit bien l’action et récupère le cuir pour inscrire l’essai de l’espoir (26-24) à la suite d’une percée de 80m de Marty, Nakosi, Germain puis Fouyssac,

Mais, les derniers espoirs s’envolent rapidement. Toulouse s’incline sur la pelouse de Castres 26-24 et laisse son adversaire de l’après-midi dans la course aux phases finales. Le CO est plus que jamais en course pour tenter de récupérer un nouveau Bouclier de Brennus, trois ans après le dernier obtenu en 2018.  

Crédits photo : Rugbyrama

 

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire