Top 14 – Castres/Stade Français : l’heure est (enfin) venue pour les Parisiens

0
Ligue 1

L’attente est terminée pour les joueurs du Stade Français Paris. Après plus de six mois sans jouer, les hommes de Gonzalo Quesada vont retrouver le chemin de la compétition ce dimanche, à Castres (19h00). Une première opposition compliquée, que les Parisiens abordent avec excitation mais aussi appréhension.

 

L’impatience de retrouver les terrains

C’est très certainement le sentiment qui est revenu le plus chez tous les protagonistes du club de la capitale interrogés en conférence de presse, ce vendredi. Plus de six mois après leur dernière sortie du côté de Toulon, les Parisiens vont retrouver le chemin des terrains en compétition officielle, pour leur plus grand plaisir. “Il y a un peu d’impatience, car cela fait six ou sept mois qu’on n’a pas retrouvé les terrains, en compétition.” témoigne Laurent Panis, heureux de revenir à son quotidien, tout comme Arthur Coville, qui confirme que les siens sont “excités de retrouver ce sport qu’on [ils] aime[nt] tant, et heureux de se retrouver après ces temps difficiles.”

Des propos confirmés par Laurent Sempéré, désormais entraîneur des avants dans la Capitale, et lui aussi très envieux de retrouver le rugby à haut niveau. Au-delà du simple fait de refouler les pelouses, l’ex-joueur phare du club parisien se dit soulagé de pouvoir “enfin repartir sur une dynamique uniquement sportive“. La question étant désormais de savoir dans quel état de forme se présenteront ses joueurs. “Il y a beaucoup d’attentes. Cela fait 6 mois qu’on a pas joué et on a hâte d’être dimanche. Il nous tarde de retrouver les terrains. Sans parler du Covid, on a eu une préparation physique assez longue donc on est prêt.” affirme à ce propos le jeune Joris Segonds.

 

Comment l’équipe va-t-elle réagir au défi physique ?

Oui mais voilà, Laurent Sempéré et ses compères le savent : “rien ne remplace l’intensité de la compétition“. Si les Parisiens ont eu l’opportunité de reprendre progressivement le travail lié aux contacts, comme les mauls ou les mêlées, impossible pour l’heure de savoir comment les coéquipiers de Yoann Maestri réagiront aux impacts ce dimanche. “On y va avec un peu d’appréhension, car on ne sait pas vraiment où on en est, et car le défi castrais est de taille. Tout le monde n’a pas retrouvé 100% de ses capacités, cela prendra du temps, mais en tout cas, tout le monde est revenu à l’entraînement. Ce qu’on craint le plus, ce sont évidemment les contacts. Pour moi, rien ne remplace le rythme de la compétition. On ne pourra parler de l’état de forme des avants que dimanche soir ou lundi, mais honnêtement c’est très compliqué de savoir.” avoue l’entraîneur des avants parisiens.

Du côté des joueurs, tous portent un discours similaire. La préparation physique a été intense, bien que celle-ci ait été tronquée de temps à autre avec les différentes histoires liées au Covid-19, et les soldats Roses semblent prêts pour cette nouvelle saison. “On sait qu’on est prêt, car on a beaucoup travaillé physiquement ces dernières semaines, même si on appréhende un peu le déroulement des événements dimanche, car on ne sait vraiment pas à quoi s’attendre au niveau du rythme. On ne se cherchera pas d’excuse, mais il faudra probablement un peu de temps pour qu’on puisse jouer notre meilleur rugby.” a en ce sens rappelé Yoann Maestri. Joris Segonds affirme par ailleurs que les Parisiens se concentreront pour l’instant sur le fait de “se rassurer sur leur jeu, avant de penser aux autres”.

 

Quelle adversité à Castres ?

Vainqueur à Agen en ouverture le week-end dernier (22-26), les Castrais tenteront quant à eux d’enchaîner, en décrochant un deuxième succès consécutif à l’occasion de leur première sortie à domicile. Avec un groupe rajeunit et plein d’ambitions, les joueurs de Mauricio Reggiardo s’appuieront sur les qualités qu’on leur connaît pour tenter de renverser les Parisiens. “Envie”, “solidarité”, “combat” et “conteste permanent” sont les maîtres-mots des visiteurs pour définir leurs adversaires du week-end, contre lesquels ils s’attendent à un gros combat, à Pierre-Fabre.

Toujours dans l’incertitude avant ce premier rendez-vous de la saison, les soldats Roses tenteront d’entamer au mieux leur exercice 2020-2021, dont l’objectif principal restera de réussir à redéfinir les contours d’une identité de jeu stable et durable. Redonner du plaisir à des supporters, qui ont comme eux ont beaucoup soufferts ces derniers mois, sera également une nécessité.

 

Grégoire Allain

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here