Un week-end en Top 14 (J9) : Des retours payants !

Les aficionados n’avaient qu’une hâte, c’était que le Top 14 reprenne au plus vite. Retour sur cette neuvième journée, marquée par le retour des internationaux dans leurs clubs respectifs. (Crédit photo: La Croix)

 

Le choc du weekend : Toulouse – Clermont

Là où Toulouse passe, l’herbe trépasse. Affiche de la dernière finale de Top 14, Toulouse partait avec un tour de retard. En effet, les Noirs et Rouges étaient en difficulté depuis le début de saison, ces derniers pointaient à la 11ème place. Les Clermontois étaient au pied du podium, avec 20 points. Ce match fut l’occasion de voir pas mal de retours comme Romain Ntamack, élu révélation internationale au dernier Mondial, ou encore Rabah Slimani pour les jaunes et bleus. On peut dire que les internationaux avaient à cœur de se montrer. C’est Sofiane Guitoune qui sera le premier à s’illustrer dès la 6′, à la conclusion d’un superbe mouvement collectif. Dès lors, les Toulousains ne vont pas lâcher leur avance sur leurs opposants du jour. Médard, Ntamack et Galan marqueront chacun un essai, tous transformés par Thomas Ramos, très en forme au pied. Du côté des jaunards, l’honneur sera sauvé par une pénalité de Morgan Parra (27′) et un essai d’Alivereti Raka (46′).
Nettement dominés par les Toulousains, Clermont s’incline lourdement 34 – 8. Les hommes d’Ugo Mola remontent à la 8ème place; Clermont redescend de deux étages, à la 6ème place.

 

Le match de la peur : Stade Français Paris – Racing 92

Dans le derby de ce week-end, c’est le Stade Français qui a fait les frais du retour des internationaux face au Racing 92. Portés par un Teddy Thomas “on fire”, auteur d’un triplé, et bien aidés par la performance de Vakatawa, les Bleus Ciels soufflent et sortent d’une zone sensible, en remontant à la 10ème place. Les coéquipiers de Jonathan Danty plongent eux un peu plus dans la bas du classement, avec neuf points seulement. Seul Nicolas Sanchez, le demi d’ouverture des Roses et Bleus, va sauver les honneurs avec 3 pénalités. Le plus inquiétant côté Stadistes est surement le fait qu’on n’ait pas vu des joueurs soudés et désireux de mettre les ingrédients nécessaires pour s’imposer.

 

Résumé des autres rencontres de cette 9ème journée

Six autres matchs avaient lieu lors de cette journée, à commencer par Toulon – Montpellier. Dans un match serré (19-19), Guilhem Guirado et Montpellier peuvent avoir des regrets. Devant à la 79ème minute, c’est suite à un vilain geste de Louis Picamoles que Toulon va pouvoir revenir à égalité. De plus, les Montpelliérains se sont vus refusés un essai en début de match, décision contestable qui aurait pu tout changer.

Restons dans les fins de match un peu en désordre avec le match entre Castres et Brive. Les Castrais dominent haut la main la première mi-temps, avec 3 essais à 0. Julien Dumora et les siens vont enchaîner les points, portant la marque à 22 – 9. Brive peut compter sur Thomas Laranjeira, qui parvient à maintenir les siens à quelques longueurs des Tarnais. Brive passe devant à la 77è (25-26). L’arbitre siffle, souhaitant vérifier une éventuelle faute en faveur des Tarnais, les remplaçants Brévistes et les supporters envahissent le terrain pensant leur équipe victorieuse, mais que nenni. Mr Castaignede va accorder une pénalité à Castres, pour un contact à l’épaule. Julien Dumora transforme et repasse devant. Score final, 28-26.

Dans un tout autre registre, l’Aviron Bayonnais (3ème) recevait la Section Paloise (8ème), lors d’une rencontre dans des conditions dantesques. La pluie s’est abbatue très tôt sur les adversaires du jour. Dans un match fermé, où les conditions rendaient difficile la maîtrise du ballon, c’est au pied que les points furent marqués. C’est ainsi qu’Antoine Hastoy va permettre à Pau de l’emporter 3-9.

La pluie avait aussi décidé de se montrer lors du match Union Bordeaux-Bègles – Agen. Ce contretemps météorologique n’a pas empêché Bordeaux de balayer Agen 23 – 0. Les hommes d’Urios se relancent et effacent leur mauvaise performance à Brive, la semaine passé. Agen plonge à la treizième place, juste devant le Stade Français.

La dernière affiche de ce weekend n’était pas des moindres, puisque le Lyon LOU recevait le Stade Rochelais. Défaits la semaine dernière contre Clermont, le LOU avait à cœur de se relancer. C’est désormais chose faite, puisque les hommes de Pierre Mignoni ont corrigé les Rochelais 45 à 17. 5 essais pour les Gones, dont un doublé pour Baptiste Couilloud (25′, 42′). On a vu une envie de jouer, malgré une certaine indiscipline en première période, punie par Dany Priso (6′) et la pénalité d’Ihaia West (18′). Derrière, le LOU va dérouler, notamment Jonathan Wisniewski, auteur de 18 points pour les siens. Lyon conserve son statut de leader, et La Rochelle tombe à la 8ème place. Ce match était également l’occasion pour Mathieu Bastareaud, de faire ses adieux au Top 14, avant de rejoindre les Etats-Unis, et son club du Rugby United New-York.

 

Finalement, on aura vu beaucoup de choses ce week-end, bonnes comme mauvaises. Lyon, Toulouse, Pau et Bordeaux ont réalisé de belles opérations respectivement. Agen, le Stade Français et Clermont ont en revanche soufferts de ce retour d’internationaux.

 

Poster un commentaire

id nec Donec dictum quis in