Rugby

Top 14 Guide 2022-2023 : Équipes, Favoris et programme TV

Résultats Top 14

La 124ème édition du championnat de France de rugby s’ouvre ce samedi 3 septembre. En attendant, la rédaction de We Sport vous propose un guide complet de la saison à venir de Top 14.

Dans 5 jours, le Top 14 reprend ses droits pour une édition 2022-2023 qui s’annonce une nouvelle fois passionnante. Qui succédera à Montpellier ? Quelle première saison pour le nouveau tandem Pierre Mignoni – Franck Azéma au RC Toulon ? Le promu Bayonne conservera-t-il sa place dans l’élite ? Ces questions devraient trouver leur réponse au fil des semaines et mois à venir.

Top 14 : Qui pour remporter le Bouclier de Brennus ?

L’année dernière, Montpellier a surpris tout le monde en remportant le Bouclier de Brennus. Une première dans l’histoire du club. Pour cette nouvelle saison, le MHR fait une nouvelle fois partie des favoris au titre. Le groupe de Philippe Saint-André n’a pas trop été modifié lors de cette intersaison. On notera tout de même les départs à la retraite des historiques Guilhem Guirado et Fulgence Ouedraogo ou encore celui de Benoît Paillaugue au RC Toulon. Au niveau des arrivés, Montpellier a enregistré les venues de Louis Carbonnel, du centre néo-zélandais Ben Lam ou encore du très prometteur demi de mêlée Léo Coly. Une nécessité de rajeunir les troupes pour éviter que le MHR se repose sur ses lauriers.

Dans cette course au bouclier de Brennus, Montpellier fera face au Stade Toulousain et à La Rochelle. Le premier n’a pas remporté le moindre titre l’année dernière. Revanchard, les dirigeants des Rouges et Noirs ont opéré un gros recrutement derrière. L’objectif : éviter que Toulouse ne soit pénalisé par les doublons et l'absence de leurs internationaux. Dans cette optique, Pierre-Louis Barassi (Lyon), Antoine Retière (La Rochelle) ou encore Paul Graou (Agen) ont débarqué dans la ville rose. Les internationaux, Melvyn Jaminet (Perpignan) et Ange Capuozzo (Grenoble), complètent ce recrutement XXL. De quoi permettre à Toulouse d’espérer vivre une saison couronnée de sacre. 

La Rochelle n’est pas restée en reste. Après avoir remporté sa première Coupe d’Europe de son histoire l’année dernière, les maritimes comptent bien dompter le Top 14. Pour cela, les Jaunes et Noirs ont frappé fort sur le marché des transferts. Teddy Thomas (Racing 92), Antoine Hastoy (Pau), Ulupano Seuteni (UBB) et Yoan Tanga Mangene (Racing 92) viennent renforcer un effectif déjà impressionnant. Toutefois, il faudra gérer les absences de Victor Vito (retraite) ou encore d’Ihaia West (RC Toulon) qui risquent de laisser un grand vide dans le vestiaire. Charge à Ronan O’Gara de trouver la bonne recette pour permettre aux Rochelais de remporter leur premier bouclier de Brennus.

Castres, le Racing 92 et l’UBB en embuscade 

Finaliste malheureux contre Montpellier, Castres va tenter de surfer sur sa belle dynamique de l’année dernière. Avec un groupe quasi inchangé, Pierre-Henry Broncan va tenter de qualifier une nouvelle fois les Tarnais en phase finale. Désormais attendu, il paraît peu probable que Castres se qualifie une nouvelle fois en finale. 

Une finale de Top 14 qu’espère bien retrouver le Racing 92. Le dernier titre des Racingmens remonte à 2016, une éternité pour le club présidé par Jacky Lorenzetti. Barragiste l’année dernière, les hommes de Laurent Travers ont les moyens de faire mieux. D’autant plus que le club des Hauts-de-Seine a enregistré l’arrivée du revanchard Cameron Woki en provenance de l’UBB. L’international français vient dans les Hauts-de-Seine pour remporter son premier titre de champion de France de sa carrière. Cette saison sera particulière pour le Racing 92. En effet, l’actuel manager, Laurent Travers sera amené à prendre la présidence du club, l’année prochaine. Ainsi, la saison du Racing sera jalonnée par les nombreuses rumeurs autour de sa succession. Pas forcément évident pour préparer cette saison.

Autre prétendant à la victoire finale, l’UBB. Les bordelais ont eu un goût d'inachevé en perdant en demi-finale de Top 14 contre Montpellier. Une saison qui a provoqué par ailleurs quelques remous entre Christophe Urios et ses cadres (Woki et Jallibert). Christophe Urios a d’ores et déjà prévenu que son management devrait changer cette année. Une remise en question payante ? Réponse en fin de saison. Côté recrutement, le club a enregistré les pertes significatives d'Ulupano Seuteni (La Rochelle), Ben Lam (Montpellier), Thierry Paiva (La Rochelle), Louis Picamoles (retraite) ou encore Cameron Woki (Racing 92). Charge aux nouveaux (Vili, Miquel, Dimcheff) de compenser ses départs.

Quelle saison pour Toulon, Clermont et Lyon ?

L’heure est au changement à Toulon. Les joueurs du RCT ont repris l’entraînement sous la houlette d’un tandem inédit composé de Franck Azéma et Pierre Mignoni. L’ex homme fort du LOU vient épauler Franck Azéma, arrivé en cours de saison l’année dernière. Même si Pierre Mignoni aura un rôle élargi au sein du club en s’occupant également de la formation et du recrutement, il sera intéressant de voir comment le duo va fonctionner. Ce sera certainement la clé de la saison toulonnaise. Au niveau du mercato, le RC Toulon a obtenu les signatures de Waisea Nayacalevu (Stade Français) ou encore celle de Dany Priso (La Rochelle). Additionné à cela, le retour de Mathieu Bastareaud, Toulon a tout pour faire une belle saison en Top 14 cette année.

Autre équipe revancharde à s'aligner sur la ligne de départ, Clermont. Les Auvergnats ont raté leur exercice 2021-2022 en ne terminant qu’à la 7ème place. Fort de leur recrutement avec les arrivées d’Anthony Belleau (Toulon) ou encore de Jules Plisson (La Rochelle), Clermont vise clairement un retour dans les 6 premiers. Toutefois, il faudra digérer les départs de joueurs historiques tels que Camille Lopez (Bayonne), Morgan Parra (Stade Français) mais aussi Wesley Fofana (retraite). Des cadres du vestiaire clermontois qu’il faudra remplacer en matière de leadership.

Outsider à la victoire finale, Lyon entame un nouveau cycle. En effet, Xavier Garbajosa a pris la suite de Pierre Mignoni. C’est désormais à lui de rebâtir une équipe qui n’est pas parvenue à se qualifier pour les phases finales de Top 14 pour la deuxième année consécutive. Pour revenir dans le top 6, l’ex entraîneur du MHR pourra compter dans cette mission sur les renforts de Kyle Godwin (Western Force), du centre prometteur Josiah Maraku (Narbonne) ou encore de l’expérimenté Liam Coltman (Highlanders).

Top 14 : Une bataille pour le maintien entre 3 clubs ?

En outre, le Stade Français veut rebondir après sa saison ratée (11ème). Pour cela, Gonzalo Quesada attend beaucoup des arrivées de Morgan Parra (Clermont) et des Biarrots, Mathieu Hirigoyen et Lucas Peyresblanques. Pau tentera de poursuivre sa progression entamée la saison dernière (10ème). Dans cette optique, la Section a effectué un recrutement prometteur avec les signatures des talentueux Sacha Zegueur (Oyonnax) et Emilien Gailleton (Agen).

Si ces deux clubs ne sont pas à l’abri de devoir lutter pour conserver leur place dans l’élite, la bataille du maintien devrait concerner trois clubs. Le premier, Bayonne. Le club basque revient en Top 14 seulement 1 an après l’avoir quitté. Avec Grégory Patat aux commandes du club, l’Aviron veut arrêter de faire l'ascenseur. Pour cela, l’expérience de Camille Lopez (Clermont) et Maxime Machenaud (Racing 92) ne sera pas de trop pour Bayonne. 

Autres équipes prêtes à lutter pour sa survie en Top 14, Brive et Perpignan. Le premier entame sa 4ème saison de suite dans l’élite. Les Corréziens s'attendent à une nouvelle fois souffrir jusqu’au bout pour éviter le couperet d’une descente en Pro D2. Pour le second, l’objectif sera avant tout de conserver la belle dynamique de la saison dernière. Il faudra toutefois bien gérer le départ à la retraite de Damien Chouly ou encore celui de Melvyn Jaminet pour le Stade Toulousain. Un nouveau barrage semble à la portée de Perpignan.

Le programme TV du Top 14 

Comme les années précédentes, les droits de diffusion du Top 14 sont détenus par Canal+. Les affiches du samedi à 15h et à 21h et le choc du dimanche soir à 21h seront sur la 4ème chaîne de France. Le multiplex sera lui aussi diffusé sur Canal+. Les rencontres du multiplex seront elles diffusés intégralement sur les antennes de Rugby+. 

Comme chaque année, le Top 14 aura droit à son émission, le Canal Rugby Club. Diffusée le dimanche en clair à 20h, Isabelle Ithurburu et sa bande débrieferont les rencontres du week-end. 


Dernières publications

En haut