Rugby

Top 14 : le Racing l’emporte difficilement à Pau

Malgré une prestation réussie, la Section paloise s’incline à domicile face à un Racing à réaction mais plus fort (35-29). Longtemps devant, le club palois réalise une mauvaise opération dans la course au maintien en attendant le rencontre de l’Aviron bayonnais contre le leader toulousain. Le Racing reprend lui la place du dauphin au Stade rochelais, avant l’affrontement entre Maritimes et Agenais, demain soir.

Un premier acte spectaculaire

Lors d’une première mi-temps animée, c’est la Section paloise qui a su prendre le dessus sur les Franciliens malgré des premières minutes difficiles. Acculés dans leur camp, les Béarnais se sont rapidement mis au niveau et furent les premiers à franchir l’en-but grâce à la malice et la force de leur troisième ligne Giovanni Habel Kuffner (7-3). Piqué au vif, le Racing ne comptait pas se laisser faire et savait qu’il devait rapidement réagir pour obtenir un bon résultat au Hameau.

Peu après, Ibrahim Diallo profitait des errements de la défense paloise pour remettre les siens devant (7-10), mais rien ne pouvait arrêter la Section, qui n’avait qu’un seul objectif : distancer son principal concurrent et barragiste l’Aviron bayonnais. Les hommes de Piqueronies ont répondu au défi et inscrivaient rapidement un deuxième essai grâce au talent de Daugbana au pied pour Tumua Manu (20-13). Pensant avoir fait le plus dur avant de rentrer aux vestiaires, Pau se fit une nouvelle fois surprendre par Kurley Beale, décisif, à la suite d’un décalage créé par Russell et Vakatawa, mais restait devant suite à la transformation manquée par Iribaren (20-18).

Le Racing au finish

La seconde période restait globalement à l’avantage de la Section paloise, tant les joueurs en vert ont campé devant l’en-but francilien. Mais les Ciel & Blanc se ont fini par se montrer plus efficaces. D’abord peu avant l’heure de jeu, où le ballon porté du Racing a fini dans l’en-but, conclu par Teddy Baubigny (26-28). L’avantage repris, le pied d’Elton Jantjies a remis les Palois devant d’un petit point, mais le talent et la fraîcheur physique des Rancingmen a fait la différence.

Sur leur dernier ballon d’attaque, Donovan Taofifenua profitait d’un magnifique travail d’ouverture de Russell pour aller inscrire l’essai de la victoire en bout de ligne. Une victoire importante pour le Racing, mais cruelle pour les Palois, qui ont réalisé une très belle partie, notamment en mêlée.

Crédit photo en une : Rugbyrama

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire