Rugby

La fin de saison de Top 14 pourrait être simulée par un algorithme

Top 14

Depuis plusieurs semaines maintenant, les reports de matchs de Top 14 s'accumulent en raison de l'épidémie de COVID-19. Cependant, alors que l'on arrive progressivement vers les dates prévues de la phase finale, les possibilités de jouer ces rencontres sont de plus en plus rares. La LNR réfléchit donc à des options en cas de difficulté à les disputer.

 

La saison 2019-2020 n'avait déjà pas pu aller à son terme et le titre de champion de France n'avait ainsi pas été attribué à l'UBB, leader au moment de l'arrêt du championnat (17e journée). Un an plus tard, la situation sanitaire n'a guère évolué et les organisateurs rencontrent toujours des problèmes pour organiser la fin de saison. Alors que quatre rencontres de la 21e journée ont déjà été reportées le week-end dernier, trois matchs de la 22e ont pour l'instant été décalés à une date ultérieure.

 

Une fin de saison simulée par ordinateur ?

Cette situation est problématique puisqu'il reste 5 journées avant la fin de la phase régulière alors que les barrages sont prévus les 5 et 6 juin prochain. Afin de tenter de jouer le plus de matchs possibles pour espérer avoir une certaine égalité entre toutes les équipes, la Ligue nationale du rugby réfléchit à plusieurs possibilités. Pour l'instant, l'hypothèse privilégiée est de jouer certaines rencontres la semaine. Une option assez rare dans un sport habitué à jouer une fois par semaine maximum. Cela obligerait donc les entraineurs à faire davantage tourner leur effectif.

Toutefois, cette possibilité envisagée pourrait ne pas être suffisante si la situation ne s'améliore pas rapidement. Dans ce cas, la LNR pourrait être obligée de simuler les matchs sur ordinateur, se basant sur un algorithme détaillé par son vice-président chargé des compétitions : “On attribuerait à chaque équipe un nombre de points comparable à ceux qu'elle a acquis lors des matchs précédents. Je m'explique : une équipe qui a marqué en moyenne trois points sur tous les matchs qu'elle a joué à domicile se voit, si elle joue à domicile, attribuer trois points. L'équipe adverse, si elle a marqué un point et demi sur tous les matchs qu'elle a joué à l'extérieur, se voit attribuer trois points et demi.”

A lire aussi : Jono Gibbes de retour en Auvergne

 

A défaut de sortir les maillots et les drapeaux, les supporters pourraient donc avoir à prendre leur calculette pour connaître le classement final de leur club. Cette solution, qui sera uniquement choisie en dernier recours, serait évidemment dommageable pour le suspens habituel de la fin de saison, encore plus cette année, alors que le classement est très serré et les premières places très disputées.

Dernières publications

En haut