Top 14 – la review par club : le LOU Rugby

2
Ligue 1

Malgré la cure rugbystique à laquelle nous sommes désormais confrontés depuis près de trois mois, il y a bien eu une partie d’exercice du Top 14 version 2019-2020. Puisque cette saison a été officiellement arrêtée et déclarée comme “blanche”, la rédaction de We Sport vous propose de revenir sur les performances des quatorze clubs qui composent le championnat. Aujourd’hui, place à la review du LOU Rugby, qui a réalisé une très bonne saison de Top 14.

 

  • Classement en Top 14 (J17) : 2e avec 53 points : 12V, 0N, 5D.
  • Parcours en Coupe d’Europe : éliminé en phase de poules de la Champions Cup (1V, 5D).


L’effet rétro : Le diesel, mais à l’envers

Lorsque l’on se penche sur la review du LOU en Top 14, on constate que le début de saison est tonitruant : 8 victoires sur les 10 premiers matchs, les Gones ont été en tête du championnat pendant douze journées, de la 1re à la 11e et de la 14e à la 15e. Deux facteurs de la réussite lyonnaise sont à souligner : une équipe très forte et peut-être supérieure à ce que l’on pouvait penser, mais aussi les clubs dépouillés de leur internationaux, demandez à Toulouse et au Racing notamment.

Sur la phase aller, le LOU a obtenu 10 victoires et 3 défaites, depuis c’est 2 victoires en 4 matchs. Doté d’un pack puissant, une mêlée conquérante, d’une attaque très bonne et d’une défense honorable, le LOU avait tout pour survoler cette phase régulière, mais l’inconstance chronique et quasi annuelle du LOU aura fait passer le club de chassé à chasseur. Finalement, est-ce si illogique que cela de se retrouver chasseur quand on est le LOU ? À noter aussi que le club est l’une des cinq équipes à ne pas avoir partagé les points, avec La Rochelle, Clermont, Castres et Pau.

Northampton - LOU : la compo de Lyon
Crédit photo : Quinze Mondial

 

Le point clé : une excellence statistiques à presque tous les points de vue

Le LOU a déroulé de belles qualités cette saison dont l’attaque (2e), la défense (1er), la forteresse Matmut Stadium (9 victoires en 9 matchs), la possession (2e) et l’occupation (1er). Possession dans le camp adverse (2e) et les prises en mêlée sur introduction adverse (2e) ont également été les points positifs du LOU cette année. À noter aussi que le LOU est l’équipe qui a perdu le moins de rucks (38), de mauls (6) et la deuxième équipe à avoir manqué le moins de plaquages (265 soit 10% de leur plaquage manqués). En revanche, la discipline (13e) et les en-avants (12e) ont été les gros points noirs de la saison lyonnaise.

 

Tops et flops 

  • Le joueur : Toby Arnold

Top 14. Demi-finale Lyon-Montpellier : On passe en revue l ...Dynamiteur, relanceur, finisseur et chef de lance de l’attaque lyonnaise, Toby Arnold aura été le joueur lyonnais par excellence avec 5 essais, 12 franchissements, 15 offloads et 929 mètres parcourus.

 

Les autres tops à souligner 

  • Dylan Cretin

Il a commencé remplaçant, continué titulaire et fini incontournable. Voilà comment résumer la saison du jeune Lyonnais. Il est mobile, agressif, gratteur et puissant. Trois chiffres pour le démontrer : 51 touches gagnées, 6 touchés volées et 11 offloads.

LOU (Lyon olympique universitaire rugby) | LOU: Dylan Cretin et ...
Crédit photo : Le Progrès
  • Carl Fearns 

Puissant, toujours prêt à aller au combat et déterminé, l’Anglais aura été LE pilier du pack lyonnais. ll fera ses valises pour Rouen, dès l’an prochain au grand dam du LOU et des Lyonnais.

  •  Charlie Ngatai 

Puissant, passeur, attire les défenses adverses, franchisseur, coup de pied puissant, bon finisseur et défenseur impeccable. ll est LE 3/4 centre ultime en démontre ses onze ballons grattés, record pour un trois quart.

 

Les flops

  • Patricio Fernandez

Arrivé blessé, parfois troublé dans le jeu et face aux perches, l’Argentin a déçu et se trouve second dans la hiérarchie des “10” Lyonnais et parfois derrière Doussain.

  • L’indiscipline 

Comme indiqué plus haut, les Gones ont été la deuxième équipe la plus pénalisée avec 17 biscottes, 15 jaunes et 2 rouges.

 

Ce que l’arrêt de la saison change

Le LOU était second avant l’arrêt de la saison à huit points de l’UBB mais avec sept points d’avance sur le troisième et treize sur le premier “non-play-offable”. Après avoir dit cela, on ne peut que dire que les Gones avaient leur place en demies. Tout n’est pas sombre et le fait de développer encore une équipe jeune et à façonner remet du baume au cœur à des Rhodaniens en manque de finales. Les jeunes tels que Bamba, Lambey ou encore Laporte devront encore rassurer des Lyonnais visant la Lune au Stade de France.

Côté départs, le LOU perd Rolland (2e ligne, Aurillac), Fearns (3e ligne, Rouen), Puricelli (3e ligne, retraite), Gill (3e ligne, Red Hurricanes), Hidalgo Clyne (demi de mêlée, Exeter) et Buttin (arrière, Agen).

Côté arrivées, l’équipe du Président Roubert récupère Taufete’e (pilier, Worcester), Fainga’a (3e ligne, Connacht), Galan (3e ligne, Toulouse), Berdeu (demi d’ouverture, Agen) et Grosso (ailier, Clermont).

 

Pour le dernier épisode de cette série des reviews des clubs de Top 14, nous laisserons demain la place aux Girondins de l’UBB

Sport en directMercato Football

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here