En équipe

Top 14 : Le championnat reprend ses droits !

Après 9 journées, les élèves du Top 14 ont eu le droit à 2 week-ends de vacances. Aujourd’hui, c’est la rentrée des classes et chaque club a pu se reposer et faire le bilan de ce premier trimestre. Voici en exclusivité les résultats du conseil de classe.

Après 9 journées, les élèves du Top 14 ont eu le droit à 2 week-ends de vacances. Aujourd’hui, c’est la rentrée des classes et chaque club a pu se reposer et faire le bilan de ce premier trimestre. Voici en exclusivité les résultats du conseil de classe.

 

Au premier rang du rose et du jaune

Bosseur, appliqué et toujours au premier rang depuis plusieurs saisons, Clermont avait passé l’année dernière à recevoir des boulettes dans la tête et des pichenettes derrière les oreilles par l’ensemble de la classe. Cette année, le chouchou a décidé de sortir les muscles et majore quasiment chaque examen, même les plus durs. Ils ont été les premiers à aller gagner dans la nouvelle cour de récré du Racing. Avec trois interros importantes à venir (réception du LOU et du Stade Toulousains, déplacement au MHR), l’ASM peut mettre une distance avec ses camarades avant les fêtes de Noël. Félicitation et encouragement pour les Jaunards, à confirmer dimanche à 16h50 contre le LOU. Un élève modèle également qui a su continuer la progression en étant invincible à domicile. Avec une première apparition en Coupe d’Europe, les lyonnais confirment et s’installent dans les premiers rangs du Top 14. Peut-être encore trop gentil à l’extérieur, les hommes de Mignoni vont essayer de profiter des doublons ( 1 lyonnais pour 7 clermontois) pour inverser la tendance au Michelin.

Les parisiens du Stade Français méritent aussi les félicitations avec un trimestre solide à domicile et des bonnes victoires à l’extérieur quand il le fallait (victoires à Pau et à Castres). Les cours de soutien d’allemands cet été ont très vite porté leurs fruits grâce au professeur Meyer, cette progression est à souligner pour cette équipe qui a subi de grands changements à l’intersaison.

Résultat de recherche d'images pour "stade français 2018"

Crédit photo : La Nouvelle République

Malgré une 7ème place, le CO, obtient les félicitations. Des victoires chez le voisin toulousain où à Montpellier placent les Castrais à un et cinq points de la sixième et deuxième place avant un déplacement à Perpignan (samedi 18h), la réception d’Agen et celle de Bordeaux. Castres se repose sur ses acquis avec intelligence et le départ à venir de son prof principal Christophe Urios ou la blessure de son délégué Benjamin Urdapilleta semblent pas freiner la dynamique.

 

Mention bien mais peut mieux faire

Le Stade Toulousain pointe à une très belle deuxième place mais se fait remarquer par son insolence et son manque de régularité. Le proviseur Paul Goze n’a pas du tout apprécié la copie blanche rendue à Montpellier (66-15). Ce mauvais état d’esprit a été aggravé par la 5ème défaite de suite à Ernest Wallon face au CO. Les Toulousains, excellents cependant dans certaines matières, particulièrement en attaque, et vont devoir s’adapter à un deuxième semestre souvent plus boueux laissant moins les attaquants s’exprimer. Le Stade doit soigner son comportement afin de gagner en régularité. La régularité, c’est également ce qu’il manque au Stade Rochelais et au Racing 92. Ces deux bons élèves se reposent sur leurs acquis, ce qui leur permet récolter de bonnes notes. Les Rochelais sont allés gagner à Mayol après un début de saison efficace mais peu convaincant dans le jeu. Excepté cette victoire en terre toulonnaise, les hommes de Garbajosa n’avaient pas gagné à l’extérieur mais sont toujours invaincus à domicile. Le contraire des racingmen qui ont été défait deux fois à domicile (Clermont et le Lou) mais qui sont allés gagner à Toulon et à Montpellier. Ces deux élèves oscillent entre les félicitations et les tableaux d’honneur, en progression constante, il faut continuer les efforts.

Résultat de recherche d'images pour "la rochelle 2018 rugby"

Crédit photo : France Bleu


Tableau d’honneur

Dans une classe au niveau très élevé, Bordeaux a su obtenir de bons résultats pour se positionner à trois points de la sixième place. Malgré des difficultés, les progrès sont visibles et les victoires face au LOU ou Clermont sont encourageantes. L’élève doit poursuivre ses efforts,  continuer à être appliqué et rester au contact du Top 6. Grenoble et Agen ont montré aussi de belles choses dans l’engagement et dans le jeu. Malgré des aptitudes moindre que leurs camarades, ils obtiennent un bulletin trimestriel correct. A l’instar des bordelais, une poursuite des efforts est attendu pour éviter le redoublement.

 

Avertissement

Pour Montpellier et Toulon, le bulletin trimestriel est très décevant. Malgré des facilités, Varois et les Héraultais ne sont impliqués et balbutient leur rugby. Devoir non rendu à domicile, interros insipides à l’extérieur, attention les résultats sont inquiétants. Les élèves doivent appliquer la méthode vu en classe et rester concentrer lors de la totalité de l’épreuve afin d’éviter les erreurs bêtes. Une amélioration est attendue au deuxième trimestre au risque de se voir sanctionné en fin d’année. La Section Paloise affiche également un triste bilan, la faute à un passage à vide de deux défaites à domicile face au Stade Français et à Clermont. Les blessures n’ont pas épargné les béarnais qui vont devoir batailler. L’année est encore longue et un enchaînement de bons résultats permettrait de recoller à la tête de classe. La réception des toulousains samedi à 18h est l’occasion d’enclencher une bonne dynamique.

 

L’élève Ducobu

Alors qu’il avait fêté son entrée au collège en fanfare l’année dernière, nous retrouvons l’USAP en train de roupiller au fond de la classe, tranquillement calé contre le radiateur. Le bulletin est terrible. Avec uniquement trois bons points défensifs glanés, les catalans ne sont pas invités. Les bonnes intentions montrées vont finir par payer, mais le redoublement semble inévitable. Une victoire à Aimé-Giral contre Castres samedi à 18h pourrait cependant servir de déclic et pourquoi pas inverser la tendance.

Résultat de recherche d'images pour "perpignan rugby 2018"

Crédit photo : Rugbyrama

Crédit photo de l’image en Une : Le Parisien



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
eget ut ultricies elementum in quis sed commodo velit, fringilla