Rugby

Top 14 : le MHR s’impose en patron au Racing 92 !

Dans un match dominé de bout en bout par les Cistes, le MHR s'est imposé sans trembler sur la pelouse du Racing 92 (32-21), ce samedi lors de la 8e journée de Top 14. Le demi de mêlée sud-africain Cobus Reinach a inscrit un doublé pour permettre à son équipe de remporter une victoire cruciale.

 

Le vent a tourné. À force de briller par son inconstance, le Racing 92 se dirigeait lentement mais surement vers un déclassement presque inéluctable. Si le talent suffisait, le Bouclier pourrait prendre racine du côté de la Défense Arena tant les rangs franciliens sont gorgés de talent à toutes les lignes. Mais le talent sans travail ni mental n'est rien. Grandissime favori de ce match, le Racing 92 s'est fait complètement dominé par les Montpelliérains sans que ces derniers donnent réellement l'impression d'avoir forcé leur talent.

Deux essais du demi de mêlée champion du monde Cobus Reinach, un à la 5e minute et un autre juste avant la sirène de la première mi-temps, ont permis au MHR de virer largement en tête à la pause et de ne plus jamais la lâcher (26-14, 40e). Pourtant le Racing avait espéré durant ce premier acte, avec deux essais en l'espace de huit minutes par l'intermédiaire de Spring et Imhoff. Mais le carton jaune du deuxième ligne francilien Luke Jones (30e) a enterré les espoirs des Ciel et Blanc avec un 13-0 encaissé en dix minutes.

La deuxième mi-temps n'a été qu'une formalité pour des Héraultais en mode gestionnaire, malgré un essai de pénalité encaissé après de nombreuses séquences à moins d'un mètre de leur ligne d'en but. Mais Montpellier a tenu bon et la botte de l'ouvreur italien Garbisi a terminé le travail.

 

Cobus Reinach : le champion du monde est encore une fois au dessus de la mêlée  

Devant ses coéquipiers sud-africains venus à Paris pour préparer les tests-matchs internationaux de novembre, Cobus Reinach a encore une fois montré pourquoi il est l'un des meilleurs demi de mêlée de la planète. Champion du monde, dynamiteur, rapide, puissant, finalement il n'y a qu'à voir son deuxième essai pour comprendre le monstre du ballon ovale qu'il est. Récupération dans les mains d'un francilien et accélération sur plus de 60 mètres pour aller aplatir entre les perches et offrir à son équipe un succès capital. Une course sensationnelle, flashée à plus de 35 km/h et distançant l'ailier du Racing Taofifénua.

 

Grâce à la masterclass de leur numéro neuf sud-africain, le MHR se replace à la sixième place provisoire et synonyme de qualification en barrage avant de recevoir le LOU samedi prochain. Pour le Racing, la semaine risque d'être agitée après cette piètre prestation. Quoi de mieux que de recevoir l'ogre toulousain un dimanche soir en prime time pour se refaire la cerise.  

Authors

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début