Rugby

Top 14 : un Racing ultra réaliste étrille Clermont

Thomas Racing 92

Pour cette 23e journée de Top 14, le Racing 92 recevait Clermont ce samedi après-midi. Après une première période de toute beauté, les Ciel et Blanc n’ont fait qu’une bouché des Jaunards (45-19).

Après la victoire de Castres face au LOU vendredi (37-29), pour l’ouverture de la 23e journée de Top 14, le Racing 92 recevait, à la Paris La Défense Arena, Clermont ce samedi. Avec une série de quatre défaites consécutives en championnat, les Racingmen se doivent de gagner pour rejoindre les Auvergnats au classement. Ces derniers, eux, ont l’occasion de revenir à hauteur de La Rochelle et de la deuxième place en cas de succès.

Le Racing ultra réaliste

Au plus mal ces dernières semaines, le Racing ne rate pas son début de match cette après-midi. Pourtant, c’est Clermont qui ouvre le score dès la 6e minute grâce à Morgan Parra (0-3). Au renvoi, Teddy Thomas récupère et sert Kurtley Beale dans l’axe, qui va seul aplatir (7-3, 9e). Bis repetita une minute plus tard : le Français récupère une passe au pied de Finn Russell et retrouve l’arrière australien, qui signe un doublé (14-3, 11e). Sonné, l’ASM réagit, de nouveau grâce à Parra, et réduit le score grâce à une pénalité de 50 mètres (14-6, 16e). Mais il en faut plus pour décourager les Ciel et Blanc. En sortie de mêlée, Vakatawa trouve, d’une passe sautée, Thomas sur l’aile. L’ailier élimine Matsushima et s’en va inscrire le troisième essai francilien (21-6, 19e).

En mauvaise posture, Clermont n’abdique pas et profite d’une pénaltouche pour mettre la pression sur l’en-but adverse. En force, Peni Ravai se charge de marquer le premier essai de son équipe (21-13, 23e). Ensuite, les botteurs continuent leur sans-faute au pied. D’abord Teddy Iribaren, puis Parra par deux fois (24-19, 31e). Les Clermontois reviennent peu à peu dans la partie et réalisent quelques belles percées balle en main, sans toutefois concrétiser cela en essai. Au contraire du Racing ! Servi par Russell, Kevin Le Guen inscrit le quatrième essai des locaux (31-19, 37e). Les hommes de Laurent Travers font preuve d’un réalisme froid dans cette première période et mettent leurs adversaires à douze points à la pause.

Les Racingmen en contrôle

Au retour des vestiaires, les Franciliens continuent d’assoir leur domination au tableau d’affichage avec un cinquième essai. Cette fois, c’est Gaël Fickou, bien aidé par Vakatawa, qui marque pour la première fois sous ses nouvelles couleurs (38-19, 44e). Pour changer la physionomie de cette rencontre, Franck Azéma n’hésite pas à procéder à des changements. L’ASM essaye de revenir, mais les joueurs ont du mal à développer leur jeu. La partie baisse en rythme. Elle est plus hachée qu’en première période, les deux équipes multipliant les petites indisciplines.

Le Racing contrôle bien le match. Les joueurs ciel et blanc occupent bien la moitié de terrain des Jaunards grâce au jeu au pied. Et ce qui devait arriver arriva. Donovan Taofifenua crée le surnombre à droite et évite les plaquages clermontois pour inscrire le sixième essai de son équipe (45-19, 68e). Malgré leurs efforts, notamment dans le combat, les Clermontois ne parviennent pas à scorer dans cette seconde période. On en reste donc là.

Score final, 45 à 19. Ultras réalistes en première période, les Racingmen ont su contrôler, et même aggraver la marque en seconde pour repartir de leur antre avec une victoire bonifiée. Cela leur permet de passer à la troisième position au classement, une longueur devant leur adversaire du jour.

Crédit photo une : L’Équipe

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire