Top 14 : victoire au bout du suspense pour Clermont

0
Match explosif entre l'ASM et le Stade Toulousain !
Ligue 1

En clôture de cette première journée du Top 14, nous avions le droit à une affiche de haut niveau entre Clermont et Toulouse. Une rencontre complètement folle qui s’est achevée sur une victoire des locaux (33-30).

 

L’avant-match :

Composition de l’ASM : Beria, Fourcade, Slimani – Timani, Vahaamahina – Iturria, F. Lee, Cancoriet – Bézy, Lopez – Pourailly, Fofana, Moala, Betham – Matsushima.

Remplaçants : Pélissié, Bibi Biziwu, Jedrasiak, Fischer, Parra, Tiberghien, Veredamu, Falatea.

Composition du Stade Toulousain : Baille, Marchand, Aldegheri – Ri. Arnold, Tekori – Elstadt, F.Cros, Placines – Dupont, Ntamack – Kolbe, Ahki, Tauzin, Lebel – Médard.

Remplaçants : Mauvaka, Neti, Ro. Arnold, Tolofua, Idjellidaine, Ramos, Guitoune, Faumuina.

 

Une première période à l’avantage des locaux

Ce sont les Clermontois qui ont donné le coup d’envoi de cette rencontre, mais c’est Toulouse qui est à l’avantage en ce début de match, avec une première pénalité, manquée par Romain Ntamack. Malgré un avantage toulousain, Clermont réagi bien et vite puisqu’à la 5ème minute, Kotaro Matsushima va lancer la première offensive des Auvergnats. A la suite de cette dernière, Camille Lopez va ouvrir le score via une pénalité, à la 6e (3-0).

Clermont continue de jouer et de se projeter notamment avec Sébastien Bézy, l’ancien toulousain, tout proche de marquer le premier essai du match. Cette action débouchera sur une nouvelle pénalité clermontoise, transformée par Camille Lopez à la 9e (6-0).
Dominé, Toulouse va se montrer engageant et va avoir un peu de réussite. François Cros contre Camille Lopez pour aller aplatir dans l’en-but de l’ASM. Toulouse ouvre ainsi son compteur (6-5).

Clermont insiste et pousse encore, en forçant les toulousains à commettre de nombreuses fautes. Cette accumulation de fautes va pousser Monsieur Reynal a accordé un essai de pénalité aux Clermontois à la 24e (13-5).

Clermont continue de dominer et cela se ressent dans le jeu. Toulouse subit et se met souvent à la faute. Suite à un en-avant de Lucas Tauzin, l’ASM récupère une mêlée à 5 mètres de l’en-but toulousain, et c’est Camille Lopez qui va inscrire un essai pour les jaunes et bleus à la 32e (20-5, après transformation).

C’est là que l’un des tournants du match va se produire puisque Tekori se voit sanctionner d’un carton rouge pour un mauvais geste sur Lee. A la 33e, les Toulousains sont (déjà) à 14. Clermont rentre finalement aux vestiaires avec un avantage de 18 points (23-5).

 

Toulouse a frôlé l’exploit

C’est au retour des vestiaires que le match va s’emballer. Alors qu’on les pensaient abattus, les Toulousains vont aller inscrire leur deuxième essai via Elstadt, suite à un ballon porté bien négocié (26-10 puis 26-12). 5 minutes plus tard, le deuxième tournant du match va arriver lorsque Richie Arnold écope du deuxième rouge de Toulouse à la 51e, pour plaquage haut. Lopez ajoute alors trois points pour l’ASM (26-12).

Cependant, les Rouges et Noirs ne se laissent pas décourager, et vont revenir progressivement au contact après qu’Elstadt y soit allé de son doublé pour redonner de l’espoir aux siens à la 55e (26-19). Toulouse continue de recoller au score grâce au pied de Romain Ntamack (26-22), puis passe même devant grâce à un essai de Dupont (26-30).

Cette fin de rencontre est déjà folle, mais les Clermontois étaient bien décidés à ne pas se laisser faire, et c’est Georges Moala qui sonne la révolte avec un essai à la 70e (31-30 puis 33-30). La fin de match est irrespirable tant les deux équipes se rendent coup pour coup.

Toulouse pousse et fait peser une pression incroyable sur la défense clermontoise. Romain Ntamack est tout proche d’inscrire un essai qui sera par la suite refusé par Monsieur Reynal à la 79e. On entre alors dans les arrêts de jeu et Toulouse a la possibilité d’aller chercher le nul, ce que réclame Ugo Mola depuis son banc de touche. Mais Romain Ntamack décide d’aller en touche, à 5 mètres de la ligne clermontoise. C’est la dernière cartouche toulousaine, mais malheureusement pour eux, suite à un en-avant, Clermont finit par l’emporter.

 

Alors qu’on les croyaient perdus, les hommes d’Ugo Mola sont allés livrer bataille, et quelle bataille ! On ne savait plus où donner de la tête. Un match de reprise incroyable au scénario imprévisible, avec néanmoins beaucoup d’erreurs des deux côtés. Toulouse a souffert notamment sur les défenses des ballons portés et en mêlée. Les deux équipes ont encore beaucoup de travail, mais cette première journée de Top 14 ne pouvait pas espérer meilleur dénouement !

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here