Top/Flop NFL (J17): Ryan Fitzpatrick fait tomber les Patriots

0
Ligue 1

Au programme cette semaine en NFL: La renaissance de Ryan Fitzpatrick coûte cher aux Patriots, Jameis Winston dans la légende, un duo de feu chez les Titans et Boston nouvelle star de Philadelphie.

 

 

Top 3 : Ryan Fitzpatrick est toujours magique

Ryan Fitzpatrick (QB ; Miami Dolphins) : 320 yds ; 1 TD ; 0 Int + 15 yds ; 1 TD à la course

A 37 ans, Ryan Fitzpatrick est toujours capable d’exploit. Pour finir la saison en beauté, le quarterback des Dolphins a mené son équipe à une victoire improbable sur le terrain des Patriots. Très propre à la passe et auteur d’un touchdown à la course, il a maintenu son équipe au contact de New-England tout le match. C’est à 20 secondes de la fin que Ryan Fitzpatrick a assené le coup de grâce avec une passe pour son TE Mike Gesicki (27-24). C’est assurément la plus grosse surprise de toute la saison régulière !

Les joueurs de Bill Belichick se seraient bien passés de ce nouvel exploit de « Fitzmagic ». Cette défaite coûte la deuxième place et donc une semaine de repos aux Patriots…

 

Derrick Henry (RB ; Tennessee Titans) : 211 yds ; 3 TD

C’est le running back le plus en forme de cette fin de saison et il est l’auteur d’un nouveau match de mammouth avec plus de 200 yards à la course (211 yds ; 3 TD). Contre une équipe de Houston remaniée, Derrick Henry n’a pas fait dans la dentelle et il a tout écrasé sur son passage ! Dans le sillage de son bulldozer, les Titans s’imposent facilement (35-14) et se qualifient donc pour les playoffs.

Grâce à cette dernière prestation, Derrick Henry finit la saison avec 1540 yards, ce qui en fait le coureur numéro un en termes de yards gagnés à la course. Vous rajoutez à cela 18 touchdowns marqués et vous avez une idée de la saison de Derrick Henry. Les Patriots sont prévenus !

 

Joe Mixon (RB ; Cincinnati Bengals) : 162 yds ; 2 TD

En difficulté en début de saison, Joe Mixon a rappelé lors des derniers matchs qu’il était bien un des meilleurs running back de la ligue. Face à Cleveland, il signe son meilleur total de la saison (162 yds ; 2 TD) et permet à son équipe de s’imposer (33-23) contre son rival historique. C’est seulement la seconde victoire de la saison pour Cincinnati…

Grâce à ce nouveau match à plus de 100 yards, Joe Mixon dépasse les 1000 yards à la course (1137 yds au total) pour la deuxième année consécutive. A seulement 23 ans, il représente l’avenir de cette franchise. Son futur duo avec Joe Burrow sera intéressant à suivre.

 

Mention spéciale : Damien Williams, Zeke Elliott, Michael Gallup

 

 

Flop 3 : La légende de Jameis Winston

Jameis Winston (QB ; Tampa Bay Buccanneers) : 201 yds ; 2 TD ; 2 Int 

Ce joueur est unique ! Tellement unique qu’il a crée un club où il est le seul membre, le club des quarterback avec 30 touchdowns et 30 interceptions sur une saison. Pour réussir cet exploit, Jameis Winston s’est donné du mal. Bloqué à 29 interceptions, il a lancé une passe pour débuter la prolongation. Résultat : interception (la 30ème !), pick-6 et saison terminée pour les Buccanneers. Chapeau Jameis !

Autre fait d’arme du quarterback le plus fantasque de la ligue: il est également leader de la ligue en termes de yards gagnés avec 5109 yards au total. C’est seulement le 8ème quarteraback de l’histoire à dépasser les 5000 yards sur une saison. Pour finir, ses interceptions ont couté sept pick-6 à son équipe, c’est également un record historique. Vous l’aurez compris, tous les records positifs ou négatifs à la passe sont pour Jameis Winston cette année ! Un Flop au goût de Top !

 

Baker Mayfield (QB ; Cleveland Browns) : 279 yds ; 3 TD ; 3 Int

Il n’est pas au niveau de Jameis Winston mais lui aussi a fait preuve d’irrégularité tout au long de la saison. Contre les Bengals, il a encore été intercepté à trois reprises. C’est beaucoup trop pour pouvoir espérer gagner un match. A cause de leur quarterback notamment, les Browns s’inclinent contre leur rival de Cincinnati, qui n’avait pourtant gagné qu’un seul match cette saison. Une défaite humiliante qui a coûté sa place à l’entraineur Freddie Kitchens…

Baker Mayfield finit donc la saison avec autant de touchdowns (22) que d’interceptions (21). Ce club des 20/20 est le niveau juste en dessous de celui de Jameis Winston (30/30). Attention Baker, il n’est pas vraiment conseillé de suivre cette voie là pour avoir un avenir en NFL !

 

Will Grier (QB ; Carolina Panthers) : 4 yds (1/8) ; 0 TD ; 1 Int
Début difficile pour Will Grier l’enfant du pays. (credit photo: Bleatcher Report)

Son nom ressemble à celui d’un joueur de foot devenu célèbre lors de l’Euro 2016 grâce aux chants des supporters nord-irlandais à sa gloire. Contrairement à son presque homonyme, Will Grier n’est pas « on fire » ! Le jeune quarterback des Panthers a disputé son premier match la semaine dernière contre les Colts.  Avec trois interceptions pour aucun touchdown l’entrée en matière a été difficile. Ca ne s’est pas arrangé contre les Saints. Il n’a réussi qu’une seule passe sur huit tentées et il s’est fait intercepter avant de se blesser au pied…

Il est trop tôt pour juger le niveau réel de ce quarterback choisi au troisième tour de la dernière draft mais il est certain que les dirigeants de Carolina vont se poser la question lors de la prochaine draft. Triste début pour ce jeune joueur, originaire de Caroline du Nord et fan des Panthers depuis qu’il est enfant mais la NFL est un monde impitoyable !

 

Mention spéciale :Philip Rivers, Frank Gore, Julian Edelman

 

 

Défenseur de la semaine :Taylor Rapp doucement mais sûrement

Taylor Rapp (Safety ; Los Angeles Rams): 6 plaquages ; 1 Int ; 1 fumble recouvert

Taylor Rapp est un rookie qui est train de s’imposer tranquillement dans le backfield défensif des Rams. Choisi au second tour de la dernière draft, c’est avant-tout un cogneur qui est là pour plaquer. Depuis quelques matchs, il démontre une certaine polyvalence qui se traduit par un énorme match contre les Cardinals. En plus de ses six plaquages habituels, le safety s’est offert une interception et un fumble, soit deux turnovers dans le même match. C’est ce qu’on demande à un défenseur de ce niveau.

Du côté de Los Angeles, on se frotte les mains d’avoir sélectionné un joueur qui, a seulement 22 ans, est déjà un titulaire indiscutable en défense. Pourvu que ça dure.

 

Mention spéciale : Kevin Pierre-Louis, Tyrran Mathieu, Shaquil Barrett

 

 

Rookie de la semaine : AJ Brown s’envole

AJ Brown (WR ; Tennessee Titans) : 124 yds ; 1 TD

Avec Derrick Henry, AJ Brown forme un duo redoutable qui a mis les Titans sur la voie des playoffs grâce à une fin de saison en boulet de canon. Auteur d’un nouveau bon match et d’une nouvelle victoire, le receveur des Titans va donc découvrir les playoffs contre les Patriots et il va devoir se frotter à la meilleure défense de la ligue. Un test grandeur nature pour le rookie.

Si Josh Jacobs a écrasé la concurrence chez les running back, le niveau a été extrêmement homogène et élevé chez les receveurs. Auteur d’une grosse fin de saison (trois matchs à plus de 100 yards sur les quatre derniers), il est le seul receveur rookie a dépassé les 1000 yards. Avec huit touchdowns, il est même le rookie qui a inscrit le plus de touchdowns. Suffisant pour relancer le débat sur le rookie offensif de l’année ?

 

Mention spéciale :  Deebo Samuel, Hunter Renfrow, David Montgomery

 

 

Surprise du chef : Boston sauve Philly

Boston Scott (RB ; Philadelphia Eagles) : 54 yds ; 3 TD à la course + 84 yds en réception
Boston Scott a squatté la end-zone des Giants (credit photo : Crossing Board)

Les Eagles ont la poisse avec les blessures cette année. Alors qu’ils menaient tranquillement au score, Miles Sanders (notamment) s’est blessé, obligeant Doug Peterson à faire appel à l’inconnu Boston Scott pour porter le ballon. Alors que les Giants revenaient au score, Boston a pris les choses en main aussi bien dans les airs qu’au sol. Le coureur drafté au sixième tour en 2018 a inscrit pas moins de trois touchdowns en moins d’une mi-temps. C’est plus que sur l’ensemble de sa carrière! Philly s’impose finalement (34-17) et se qualifie pour les playoffs.

Après Dallas Goedert la semaine dernière, c’est Boston Scott qui sauve Philly cette semaine! Les joueurs au nom de ville ont la côte chez les Eagles!

 

Mention spéciale :  Mike Boone, Breshad Perriman, Duke Williams

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here