NBA

Toronto Raptors : Free agency, Effectif et Calendrier NBA

En attendant l'ouverture de la saison régulière le 18 octobre prochain, We Sport vous propose un tour d'horizon des trente franchises qui se disputeront le titre en NBA. Petit détour par le Canada et les Raptors de Toronto aujourd'hui. 

LE BILAN DES RAPTORS DE TORONTO LA SAISON DERNIÈRE

Très bon, puisque personne n'attendait Toronto aussi haut. Sans véritable star et avec un Pascal Siakam qui sortait d'une saison compliquée, personne ne voyait les Raptors se qualifier directement en playoffs sans passer par le playin. Ils ont même fait mieux que cela, terminant 5ème, devant les Nets, les Bulls ou les Hawks ! Siakam a retrouvé son niveau de 2019 ou presque, Fred Van Fleet a profité du départ de Lowry pour s'affirmer et décrocher une sélection au All Star Game et surtout, Scottie Barnes, 4ème choix de la draft, a réalisé une saison rookie exceptionnelle, couronnée d'un titre de Rookie of the Year. Ses stats majuscules pour un néophyte (15.3pts, 7.5rbds, 3.5asts, 1.1stls) ont porté les Raptors bien que la marche Sixers en playoffs fut trop haute.

Mais dans l'ensemble, le bilan est satisfaisant et la franchise s'avance vers un bel avenir. Avenir à court terme, puisque Toronto sera désormais attendue au tournant, et ce dès cette année, pour une confirmation.

LA FREE AGENCY DES RAPTORS DE TORONTO

Que du positif ! Quelques départs à noter (Isaac Bonga, Armori Brooks, David Johson, Svi Mykhailiuk, Yuta Watanabe) mais aucun joueur majeur de la rotation n'a quitté le Canada. Au contraire dans le sens des arrivées, cela n'a pas été transcendant non plus mais les quelques retouches peuvent avoir leur importance. Otto Porter Jr, Juancho Hernangomez et Josh Jackson auront tous, à leur échelle, leur mot à dire dans le roster cette saison. L'ancien des Warriors, que l'on pensait perdu pour le basket, a réalisé une saison et des playoffs magnifiques avec le champion en titre et débarque du côté de la Scotiabank Arena avec un statut qu'il devra assumer. Hernangomez, lui, reste sur son meilleur match en carrière lors de la finale de l'EuroBasket et viendra pour faire souffler Pascal Siakam.

Lors de la draft, les Raptors ont sélectionné lors du deuxième tour Christian Koloko, le Camerounais, issu des Wildcats de l'Arizona. Plutôt à son aise lors de la Summer League qui vient de s'achever, il pourrait avoir quelques minutes par-ci par-là lors de la saison régulière, bien qu'il ne devrait pas être un acteur majeur de la rotation.

Le mot d'ordre est clairement la stabilité du coté de Toronto qui espère continuer dans la lignée de la saison passée.

L'EFFECTIF 2022-2023

Meneurs : Fred VanVleet, Jeff Dotwin, Delano Banton, Malachi Flynn

Arrières : Gary Trent Jr, Ron Harper Jr (TW)

Ailiers : Scottie Barnes, OG Anunoby, Otto Porter Jr, Justin Champagnie, Josh Jackson, Gabe Brown

Ailiers forts: Pascal Siakam, Juancho Hernangomez, Thaddeus Young, DJ Wilson

Pivots : Precious Achiwa, Chris Boucher, Khem Birch, Christian Koloko

Coach : Nick Nurse

LES AMBITIONS 

Faire mieux que la saison dernière serait-on tenté de dire. Cela paraît logique, mais depuis leur titre en 2019, et le départ de Kawhi et toutes les autres stars (Lowry notamment), les Raptors sont repartis de zéro. 5ème la saison dernière après une fin d'exercice remarquable, ils n'avaient malheureusement pas fait le poids face aux Sixers pourtant privés de Joël Embiid après un choc au visage avec Pascal Siakam. Aucun joueur majeur n'est parti, et l'effectif s'est plutôt renforcé avec les arrivées intelligentes de Juancho Hernangomez, fraîchement vainqueur de l'EuroBasket et Otto Porter Jr, champion en titre avec les Warriors. De quoi voir l'avenir sereinement pour Nick Nurse et les siens. La concurrence sera une nouvelle fois rude, mais derrière les cadors que sont Milwaukee, Philadelphie, Miami, Boston et Brooklyn, les Raptors seront à la lutte pour une place dans le top 6 avec les Cavs et les Bulls. Mais les Canadiens ont les moyens d'éviter le playin.

LE JOUEUR A SUIVRE : Scottie Barnes

On aurait pu citer Pascal Siakam mais le visage, l'avenir de la franchise passe clairement par le natif de West Palm Beach. ROY, il a épaté toute la ligue la saison dernière et il sera la figure de proue des Raptors cette saison. Il aura une pression certaine, lui qui devra confirmer et emmener les siens avec lui. Mais il aura autour de lui une franchise acquise à sa cause et qui lui fait confiance. Cet été, alors que Kevin Durant voulait changer d'air à tout prix, Brooklyn était intéressé pour un package comprenant Barnes. Toronto n'a pas hésité une seconde et a refusé. Pas touche à la pépite. Un signe fort.

LE CALENDRIER DES RAPTORS DE TORONTO  2022/2023

19/10: Cleveland Cavaliers @ Toronto Raptors

16/01: Toronto Raptors @ New York Knicks (MLK Day)

27/01: Toronto Raptors @ Golden State Warriors (Rival Week)

Crédit photo : Sporting News


Valentin Martin

Le cœur meurtri par la fin de carrière de Rodgeur, je m'en remets aux stepback de The Beard. Rien de tel qu'un Vélodrome incandescent pour me faire chavirer de bonheur

Dernières publications

En haut