En équipe

Toulouse Football Club – Le bilan : comment sortir de la lutte pour le maintien ?

Le jeu à l’espagnol, la transition rapide, un partenariat avec un grand club européen… Que de promesse en début de saison de la part d’Olivier Sadran et d’Alain Casanova et le temps du bilan est arrivé. Après une saison 2018-2019 extrêmement décevante, le Toulouse Football Club va devoir sérieusement se remettre en question afin d’éviter de se battre pour le maintien une nouvelle fois.

Que retenir sur le plan sportif pour le Toulouse Football Club?

Sur le plan sportif, malheureusement il n’y a pas grand-chose à dire. Aucune identité de jeu, des joueurs mal utilisés ou pas utilisés. Les joueurs d’Alain Casanova terminent à la 16e place avec un total de 38 points, 4 points devant Dijon barragiste. Cependant cette saison fut un peu plus sereine que celle de l’an passé qui avait vu le TFC aller aux barrages afin de se maintenir en Ligue 1. Les performances des violets n’ont pas été extraordinaires. En effet, Le TFC n’a pas gagné de match à domicile en ligue 1 pendant 8 mois (Août 2018 à Mars 2019). Néanmoins les Toulousains ont su parfois mettre en difficulté les grosses équipes du championnat comme Lyon (17e journée: TFC 2-2 OL) et Lille (LOSC 1-2 TFC). N’ayant pas réellement affiché d’ambition en début de saison, le TFC a fait le strict minimum, se maintenir.

Le bilan des joueurs du Tef version conseil de classe

Reynet: A arrêté de jouer après les rumeurs le concernant en équipe de France

Goicoechea: A pris la place de Reynet en deuxième partie de saison mais ce n’est pas compliqué

Sylla: Il ne paie pas de mine mais il progresse dans son style plutôt particulier

Julien: Première partie de saison assez moyenne avant de finir en mode tour de contrôle

Amian Adou: Joueur le plus régulier cette saison et en progrès constant, il faut absolument le garder

Diakité: Jeune du centre de formation, prometteur malgré des erreurs qui ont coûté cher.

Shoji: Unique recrue hivernale, le Japonais a lancé une technique doton afin d’imperméabiliser la défense.

Sangare: Milieu récupérateur solide, dommage qu’il se soit blessé pendant plusieurs mois en faisant le con dans le vestiaire.

Durmaz: Je t’aime, moi non plus. Capable de coups de génie mais plutôt irrégulier. Il termine bien la saison mais pas de nouveau contrat… Étrange

Cahuzac: La grinta la grinta !!!

Sidibe: Pied carré, contrôle raté mais il a plus joué que Bostock et a pris la place de Garcia… Incompréhensible…

Bostock: Bon élément en début de saison avant d’être mis au placard, ressorti dans les dernières journées.

Garcia: Petit prodige espagnol provenant de Manchester City, technique, rapide qui n’a pas joué suffisamment. Choix du coach qui a préféré “pied carré Sidibe”.

Dossevi: Bon élément offensif souvent décisif

Gradel: Sans lui le TFC serait en Ligue 2

Jean: Actif offensivement et défensivement. Rupture des ligaments croisés en cours de saison.

Sanogo: La gravité a plus d’effet sur lui que les autres.  Chaque fois qu’il tire, il tombe… Surement pour ça qu’il a marqué que 3 buts. GRAND TATAKAN !!

Leya Iseka: Un poil plus habile que Sanogo, 6 buts.

Mubele: Ah !? Il est là lui… Ok

Le conseil de classe des dirigeants du Toulouse Football Club

Olivier Sadran et Jean-François Soucasse lors de la conférence de presse de début de saison

Le duo Sadran/Soucasse: Très peu présent médiatiquement. Ils sont l’une des cibles des supporters Toulousains leur reprochant un manque d’organisation professionnelle au sein du club et d’ambition. La rupture s’est définitivement faite avec Sadran tôt dans la saison. Après avoir évoqué un partenariat avec un grand club européen (Manchester City) en donnant une date d’annonce sans que finalement rien ne soit annoncé et même pire plus aucune communication sur ce possible partenariat. Celui-ci a délégué son rôle de président à Jean François Soucasse afin que celui-ci s’occupe du club au quotidien. Tout comme Sadran, très peu présent médiatiquement.

Alain Casanova: Pour son retour à Toulouse, Casanova voulait mettre en place un jeu à l’espagnol. Étonnamment ce style en 5-3-2 n’a pas été très concluant. Le coach toulousain a rarement fait des choix offensifs en matière de composition et tactique. Et c’est là que résident les principales critiques des supporters. Sans compter son retour qui reste incompréhensible pour la quasi-majorité des supporteurs. Cependant nous pouvons lui reconnaître sa capacité à exploiter le centre de formation afin d’intégrer les jeunes joueurs à l’équipe professionnelle (Diakite, Todibo, Sidibe… )

Quels changements sont nécessaires au TFC?

Comme nous l’avons dit plus tôt dans cet article, cela fait plusieurs années que le Toulouse Football Club se bat pour le maintien. Les changements d’entraîneurs n’ont rien changé, ni le recrutement au cours de ces dernières années… Le problème se situe au niveau de la structure du club. En effet, les membres en place dans toutes les cellules sont là depuis bien longtemps et sont en général des anciens du club. L’apport de sang frais et d’un point de vue extérieur, moins “consanguin”, semble être une des solutions pour donner un nouvel élan à ce TFC qui tourne au ralenti depuis plusieurs années.

Egalement, la direction devrait se montrer ambitieuse afin d’enclencher une marche en avant afin de sortir de ce “je m’en foutisme” et anonymat qui ronge le club et ses joueurs depuis plusieurs années.

Enfin, le club devra reconquérir l’amour de ses supporteurs. En effet, la moyenne d’affluence est l’une des plus mauvaises depuis 2003 avec une moyenne de 16 224 spectateurs au Stadium qui contient 33 150 places. Développer un jeu léché et attractif sera l’une des clefs afin de retrouver les amateurs du TFC.

Par ailleurs, l’objectif du Toulouse Football Club devrait être à moyen terme, de se mettre au niveau de l’autre institution sportive de la ville, le Stade Toulousain. La comparaison entre ces deux institutions n’est pas très flatteuse pour le TFC à l’heure actuelle. Alors que le Stade Toulousain se bat pour le titre en TOP 14 le TFC se bat pour le maintien… Le contraste est terrible…

Voilà donc notre bilan sur la saison 2018/2019 du Toulouse Football Club. Le club devra revoir sa copie afin de se battre pour autre chose que le maintien l’année prochaine…

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
commodo elementum Praesent non et, elit. risus. Aliquam libero