Tour de France 2017 : Froome s’impose malgré la belle concurrence

0
Tour de France 2017
Ligue 1

Pour occuper nos journées, et les vôtres, la rédaction cyclisme de WeSportFR a décidé de vous faire une rétrospective des dix derniers Tour de France. Après le Tour 2016, place au 104è Tour, le Tour de France 2017.

Introduction :

Vainqueur de 3 des 4 derniers Tours, Chris Froome s’annonce encore en favori de cette édition. Alberto Contador – qui dispute son dernier Tour – Richie Porte, Nairo Quintana, Romain Bardet – 2è du précédent Tour – Fabio Aru et Jakob Fuglsang sont les outsiders.
Peter Sagan – vainqueur des 5 derniers maillot verts est LE favori. Alexander Kristoff, André Greipel, John Degenkolb, Marcel Kittel, Mark Cavendish, Dylan Groenewegen, Nacer Bouhanni et Arnaud Démare sont les principaux outsiders.
Concernant le maillot à pois, Rafal Majka – vainqueur en 2014 et 2016 – est le principal favori mais Thomas De Gendt et Thibaut Pinot sont ses concurrents. Pierre Rolland, Guillaume Martin, Warren Barguil, Diego Ulissi, Daniel Navarro, Steve Cummings, Serge Pauwels et Bauke Mollema sont des outsiders sérieux.
Louis Meintjes, Emanuel Buchmann, Pierre Latour et Simon Yates sont les candidats pour le maillot blanc.

Parcours :

Grand Départ initialement donné de Londres mais qui se retire de l’organisation de ce dernier. Le Grand départ sera finalement donné à Düsseldorf, 30 ans après Berlin. L’Allemagne avait déjà donné le départ du Tour depuis Cologne en 1965 et Francfort en 1980. Après un passage en Belgique puis aux Pays-Bas, direction le sud et les Vosges et le Jura. L’ascension devenue mythique de la Planche des Belles Filles est au programme des Vosges. Ensuite place au Jura avec l’arrivée aux Rousses puis le triptyque tant redouté col de la Biche, col du Grand Colombier et le mont du Chat.

Après une journée de repos, place au Périgord histoire de se faire confire avant les Pyrénées. Les Pyrénées commenceront avec l’arrivée terrible à Peyragudes (via Balès et Peyresourde). Le lendemain, le peloton aura le droit au triptyque Latrape, Agnès et Péguère. 2 jours plus tard place au Massif central avec l’arrivée au Puy via les cols de Naves d’Aubrac et Peyra Taillade. Par la suite, une étape de transition et place aux Alpes avec pour commencer : Croix de Fer-Télégraphe-Galibier. Vars et l’Izoard sont au programme pour le lendemain et ainsi finir les Alpes.
Un passage à Salon de Provence et un chrono à Marseille avant les Champs seront au programme de cette fin de Tour.

Déroulement du Tour de France 2017 :

Départ de Dusseldorf puis voyage en Benelux :

Chris Froome ou Tony Martin attendus mais c’est Geraint Thomas qui s’impose et récupère son 1er maillot jaune. La concurrence est au fond du fait-tout avec plus de 30″ sur Froome après 13 km. L’événement de ce chrono est la chute du co-leader de la Movistar et du leader de la Bahrain-Merida soit Alejandro Valverde et Ion Izagirre. Yoann Offredo et Taylor Phinney repris à 1 km de l’arrivée, Kittel fait sa loi devant Greipel et Démare. Froome et Bardet ont chûtes sans grandes conséquences à 30 km de l’arrivée.

Pour l’étape européenne, avec un passage en Allemagne, Belgique, Luxembourg et France, Peter Sagan, malgré un déchaussage,remporte son étape à Longwy. Matthews et D. Martin complètent le podium. A Vittel, Sagan et le Cav’, sont au coude à coude et chutent, les 1er sera exclu, le 2nd abandonnera. Arnaud qui a démarré, tel une fusée s’impose devant Kristoff et Greipel. Peter Sagan plus là, le maillot vert est plus que jamais disputé.

Vosges et Jura :

Dans la Planche des Belles Filles, Aru y va à 2500m laissant le peloton sur place. Si l’italien au faciès expressif récupère le maillot à pois, Froome 3è derrière D. Martin récupère le jaune. Le lendemain, Kittel double à Troyes devant Démare et Greipel et triple à Nuits-Saint-Georges devant Boasson Hagen et Matthews. Pour l’arrivée dans le Jura, Calmejane s’impose devant Gesink et G. Martin. Il endosse également le maillot à pois pour 1 pt devant Aru avant que Barguil n’enclenche la “WawaPowa”.

Profil étape 9

La 9è étape est considéré comme l’une des plus dures de ce Tour avec 4600m de dénivelé positif et 3 col de Hors catégorie (la Biche, le Grand Colombier et le mont du Chat) à franchir. Une quarantaine de coureurs parte mais sont rejoint dans la descente par les AG2R de Bardet, dans cette descente, Geraint Thomas – alors 2è du général – Manuele Mori et Robert Gesink chutent et abandonnent. Au pied du Mont du Chat, Tony Gallopin attaque mais est contré par Warren Barguil. Dans le peloton, Froome a des ennuis mécaniques et Aru attaque, pour être repris quelques minutes plus tard.

Cette accélération aura fait mal à Louis Meintjes mais surtout Nairo Quintana et Alberto Contador. Dans la descente et sur une chaussé détrempée et dangereuse, Porte chute et abandonne. En revanche, Bardet, excellent descendeur y va et reprend Barguil puis un mini groupe de 6 composé d’Uran, Froome, Bardet, Barguil et des Astana Aru et Fuglsang s’isolent en tête à 5 km d’arrivée. Au sprint, Uran devance Barguil à la photo finish et Froome – qui consolide son maillot jaune.
Après la 1è semaine, Froome possède 18″ sur Aru, 51″ sur Bardet et 55″ sur Uran.

Transition vers les Pyrénées :

A Bergerac et Pau, Kittel remporte sa 4è et 5è victoire d’étapes sur ce Tour devançant Degenkolb dans le Périgord puis Groenewegen dans le Béarn. Lors de l’étape de Pau, Bodnar parti au km 0 sera repris à 300m de l’arrivée soit après 203 km. Une chute ayant vu Bardet et Contador au sol n’entraînera pas de conséquences au général.

Les Pyrénées :
Profil étape 12

Pour commencer, le peloton aura le droit au col des Ares, de Menté, le Port de Balès, Peyresourde et l’arrivée au sommet de Peyragudes. L’altiport de Peyragudes fait 2.2 km à 7.9% avec des passages à 15% (!). Si les échappée tentent la victoire, le tempo de la Sky est trop impressionnant et soutenu pour écarter le peloton de la victoire. Au sommet et après un sprint éreintant de 300m, Aru dépose tout le monde avant d’être rejoint et déposé par Bardet qui s’impose. Froome, incapable de suivre ce duo perd 22″ et cède son maillot jaune à Aru. Pour la 1è fois, Froome cède son maillot jaune, avant l’étape de Foix.

Bardet s’imposant au sommet de Peyragudes

Au départ de St Girons, une étape explosive est au programme avec les acensions de Latrape, Agnes et Péguère. Barguil attaque dès le début pour consolider son maillot de meilleur grimpeur mais seront rejoint par Quintana, Contador et Landa. Au sprint, et pour la 1è fois depuis Moncoutié à Dignes, un français gagne une étape le 14 juillet. Aucun changement parmi le TOP 4 au général, Landa passe 5è devançant D. Martin et Yates. Aru quitte les Pyrénées avec le maillot jaune.

Massif Central :

Matthews gagne sa 1è étape sur le Tour à Rodez devançant le nouveau champion olympique Van Avermaet. Dans ce final avec des pentes à 12%, Aru perd 24″ et son maillot au profit de Froome.

Profil étape 15

En direction du Puy, Nairo y tombe dedans et quitte le TOP 10 après avoir concédé 4′ sur les favoris. Durant l’étape, Barguil attaque pour conforter son maillot à pois, 27 autres gars le rejoindront dont T. Martin et Mollema. Dans un plateau, AG2R se montre offensif tandis que Froome crève et doit s’y filer pour revenir dans le peloton. Dans la dernière côte de St Vidal, Mollema y va et remporte son étape solo devant Ulissi, Gallopin et un slovène, alors encore peu connu : Primoz Roglic.

Début de la dernière semaine :

Sky piège ses concurrents à 30 km de l’arrivée et le gros perdant est irlandais. En effet, Dan Martin perd 1′. Contador, Meintjies perdent plus d’1′. Matthews bisse à Romans-sur-Isère et revient sur le maillot vert allemand Kittel. Froome garde le maillot jaune avant les Alpes.

Les Alpes :
Profil étape 17

Dans l’étape de Serre Chevalier, Croix de Fer-Télégraphe et Galibier sont au programme. Mollema, Pantano, Matthews, Roche, Roglič, Pauwels, Voeckler, De Gendt et Gallopin sont parmi les favoris. Si Matthews attaque, c’est pour isoler Kittel et ainsi récupérer le maillot vert. Marcel Kittel, distancé, chutera et abandonnera, laissant le maillot vert à Michael Matthews. Contador et Nairo s’extirpent du peloton et rejoignent la tête de course. Roglic attaque dans le Galibier et ralliera l’arrivée en tête avec 1’13” sur Uran, Froome, Bardet et Barguil. Ces 2 derniers, ont tout fait pour attaqués mais ne parviendront pas à distancer Froome et Uran. En revanche, D. Martin, Contador, Meintjes et Aru perdent 30″, Yates perd 2’20”.

Profil étape 18

Le lendemain, arrivé à l’Izoard pour la 1è fois sur le Tour, le col de Vars est au programme. Une trentaine de coureurs partent en échappée et Barguil s’impose au sommet devant Atapuma, Bardet et Froome.

Barguil s’imposant au sommet de l’Izoard

A la fin des Alpes, Bardet est à 23″ et Uran à 29″, le chrono de Marseille sera décisif.

Fin de Tour :

Boasson Hagen remporte l’étape après avoir attaqué l’échappée à 2.5 km. Le lendemain, Bodnar remporte le chrono, sa 1è étape et unique étape WT. Froome perd que 6″ sur le vainqueur polonais et remporte son 4è et dernier Tour (à l’heure actuelle). Bardet qui a perdu 2’03” perd sa 2è place au profit d’Uran. Contador finit son dernier chrono à une belle 6è place, à 21″. Sur l’arrivée aux champs, Groenewegen remporte sa 1è étape sur le Tour, Greipel et Boasson Hagen complètent le podium.

Classement de la course :

1- Christopher Froome (Sky) en 86h20’55”
2- Rigoberto Urán (Cannondale-Drapac) à 54″
3- Romain Bardet (AG2R) à 2’20”
4- Mikel Landa (Sky) à 2’21”
5- Fabio Aru (Astana) à 3’05”

Maillots distinctifs :

Chris Froome remporte le Tour de France 2017 alors que son compatriote Simon Yates remporte le maillot blanc. Sunweb remporte le maillot de meilleur grimpeur et la super combativité via Barguil ainsi que le maillot vert via Matthews. Sky est meilleure équipe.

Après le Tour de France 2017, place demain au Tour 2018 et un duel gallo-britannique arbitré par des néerlandais.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here