Tour de France 2020 – Etape 5 : Wout Van Aert s’impose à Privas

0
Ligue 1

Au programme aujourd’hui sur les routes du Tour, une cinquième étape particulièrement calme, entre Gap et Privas. Au terme d’un sprint massif, Wout Van Aert (Jumbo-Visma) s’est imposé, devant Cees Bol (Sunweb) et Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step). Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), pénalisé pour s’être ravitaillé dans les 20 derniers kilomètres, perd son maillot jaune !

 

Une étape très tranquille

Une fois n’est pas coutume, pas d’échappée à signaler aujourd’hui ! Un peloton qui roule très paisiblement, sans avoir à contrôler une quelconque attaque d’un baroudeur, voici la physionomie de l’ensemble de la course. Seul Kasper Asgreen (Deceuninck-Quick Step) tente une petite accélération au kilomètre quatre. Mais il est très vite repris par Thomas de Gendt (Lotto-Soudal) et le peloton, bien décidé à ne pas trop s’employer aujourd’hui.

Au kilomètre 48, place au sprint intermédiaire. Sans échappée, les sprinteurs se disputent donc les 20 points promis à celui qui passe la ligne en tête. Et cet homme n’est autre que Sam Bennett (Deceuninck-Quick Step). Le champion d’Irlande fait le plein de points, devant son coéquipier Michael Morkov (17 points) et l’Australien Caleb Ewan (Lotto-Soudal, 15 points). Avec ces points engrangés, Sam Bennett s’empare provisoirement du maillot vert.

Le classement complet du sprint intermédiaire :

 

Deux petites ascensions

Toujours emmené très sereinement par les coéquipiers du maillot jaune, le peloton aborde la première difficulté du jour, avec le col de Serre Colon (4e catégorie). Voilà une bonne occasion pour Benoît Cosnefroy de conforter légèrement son maillot à pois. Il se replace à l’avant du peloton et prend le point attribué au sommet du col.

A 35 kilomètres de l’arrivée, le peloton, emmené notamment par l’équipe Groupama-FDJ, redoute une éventuelle bordure et accélère. Mais cinq kilomètres plus loin, les coureurs traversent le Rhône, tournent à droite, et affrontent un vent de face. Tout danger de bordure est écarté.

A 16 kilomètres de l’arrivée, le peloton s’attaque à la côte de Saint-Vincent-de-Barrès (4e catégorie). Benoît Cosnefroy profite une nouvelle fois de l’absence d’échappée pour prendre tranquillement le point attribué au sommet.

 

Van Aert victorieux à Privas

Huit kilomètres plus tard, l’équipe Ineos accélère brutalement en tête de peloton. Si le vent n’est pas assez puissant pour provoquer une réelle bordure, quelques coureurs sont distancés. Petite alerte pour Bauke Mollema (Trek) notamment.

L’étape se conclut donc par un sprint massif. Elia Viviani (Codifdis) et Sonny Colbrelli (Bahrain-McLaren) distancés, Ewan et Nizzolo trop loin pour jouer la victoire, c’est finalement Wout Van Aert (Jumbo-Visma) qui domine ce sprint de la tête et des épaules. Le Belge s’impose devant Cees Bol et Sam Bennett.

 

Alaphilippe perd le maillot jaune

Julian Alaphilippe, resté tranquillement au sein du peloton aujourd’hui, pensait conserver son maillot jaune. Mais, coup de théâtre : le Français est pénalisé de 20 secondes et perd finalement sa tunique ! En effet, Julian Alaphilippe s’est ravitaillé dans les 20 derniers kilomètres, ce qui est interdit. Adam Yates hérite donc du maillot jaune, quand le Saint-Amandois rétrograde à la seizième place.

Classement de l’étape :

Classement général :

 

Sam Bennett s’empare du maillot vert, tandis que Benoît Cosnefroy conserve son maillot à pois, et Tadej Pogacar son maillot blanc.

Classement de meilleur grimpeur :

Classement par points :

Classement de meilleur jeune :

 

Crédit photo : DH.be  – Procyclingstats

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here