Cyclisme

Tour de France 2021, acte III : l’heure du bouquet final

Tour de France

Alors que Tadej Pogačar peut compter sur une large avance au classement général, et que Mark Cavendish tutoie les records, le dénouement de ce Tour de France 2021 approche. En cette deuxième journée de repos, zoom sur la troisième et dernière semaine qui nous attend sur les routes de la Grande Boucle.

Ce mardi, pour débuter l’ultime semaine de course, le peloton aura d’abord rendez-vous en Andorre. L’étape entre le Pas de la Case et Saint-Gaudens, longue de 169 km, pourrait profiter à une échappée. Avec un profil accidenté, la journée a tout d’une occasion de briller pour les baroudeurs. Les favoris, eux, devraient attendre des pentes plus accentuées pour s’expliquer.

© ASO

Explication dans les Pyrénées

C’est lors des 17e et 18e étapes que les cadors du peloton devraient s’affronter. Dans les Pyrénées, Pogačar, Carapaz & Cie ont d’abord rendez-vous avec le Col du Portet. Après une étape au départ de Muret, 178 km parcourus et deux cols déjà empruntés, les meilleurs grimpeurs du peloton se mesureront à ce col hors-catégorie et ses 16 km d’ascension à près de 9% de moyenne.

© ASO

Le lendemain, à l’occasion d’une journée entre Pau et Luz-Ardiden, une deuxième arrivée au sommet consécutive se dressera devant le peloton, après 129 km d’effort. Pour une ultime bataille en montagne, les coureurs devront d’abord passer par le mythique col du Tourmalet (17 km à 7,3%) avant Luz-Ardiden (13 km à 7,4%). Avec des pourcentages aussi forts au menu, on peut penser aux grimpeurs comme Nairo Quintana, Rigoberto Urán ou Ben O’Connor pour dynamiter la course.

© ASO

Retour au calme

Après les Pyrénées et la haute-montagne, petite excursion dans les Landes pour le peloton. Cette 19e étape longue de 207 km, entre Mourenx et Libourne, semble promise aux sprinteurs. En effet, cette journée entre Pyrénées-Atlantiques et Gironde s’annonce normalement plus calme et surtout bien plus plate (une seule côte de 4e catégorie). Elle pourrait donc profiter à Mark Cavendish, en quête d’une 35e victoire d’étape qui serait synonyme de record absolu sur le Tour de France.

© ASO

Un nouveau chrono décisif

Comme l’an passé, c’est à la veille de la dernière étape et de la traditionnelle arrivée sur les Champs-Elysées que l’issue du Tour de France va se décider. Oui, Tadej Pogačar possède une avance confortable sur ses concurrents pour la victoire finale. Aussi, le Slovène excelle dans l’exercice du contre-la-montre. Mais les places d’honneur, elles, peuvent se jouer lors de ces 30,8 km d’effort individuel entre Libourne et Saint-Emilion.

© ASO

Le lendemain, dimanche 18 juillet, le Tour de France touchera à sa fin. Lors de cette ultime journée entre Chatou et les Champs-Elysées à Paris, les sprinteurs pourront s’illustrer. Mark Cavendish semble en pleine confiance avec ses quatre victoires acquises depuis le départ de Brest. Mais Jasper Philipsen, Sonny Colbrelli, Michael Matthews ou Wout Van Aert devraient pouvoir se mêler au sprint.

© ASO

Ce dimanche 18 juillet, nous connaîtrons donc officiellement le vainqueur de la 108e édition du Tour de France. Sur cette dernière semaine, la bataille promet d’être animée pour les places d’honneur du classement général. Une chose est sûre : sprinteurs, grimpeurs, baroudeurs, tous devraient avoir l’opportunité de briller lors des dernières étapes de la Grande Boucle.

Crédit photo : A.S.O./Pauline Ballet
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire