Tour de France 2020 – Etape 2 : Coup double pour Julian Alaphilippe !

0
Ligue 1

Deuxième jour sur les routes du Tour, et déjà l’apparition de la montagne ! Dans cette deuxième étape, entre Nice Haut Pays et Nice, Julian Alaphilippe s’est imposé au sprint, devant Marc Hirschi et Adam Yates. Le Saint-Amandois retrouve « son » maillot jaune !

 

Longue échappée matinale

Bonne nouvelle, le soleil est de sortie, après une étape très pluvieuse hier. Dès les premiers hectomètres, huit coureurs s’extirpent du peloton. Peter Sagan, Lukas Pöstlberger (Bora), Matteo Trentin (CCC), Benoît Cosnefroy (AG2R), Kasper Asgreen (Deceuninck-Quick Step), Toms Skujins (Trek), Anthony Perez (Cofidis) et Michael Gogl (NTT) prennent la fuite. Pendant ce temps, à l’arrière du peloton, David Gaudu se montre déjà en difficulté, après sa lourde chute de la veille.

Au kilomètre 16, place au sprint intermédiaire. Et c’est Matteo Trentin qui s’impose, juste devant Peter Sagan. L’Italien est ensuite victime d’une crevaison et reprend sa place au sein du peloton, emmené par l’équipe UAE Emirates. Au programme aujourd’hui, le col de la Colmiane voit Benoît Cosnefroy prendre les 10 points attribués au sommet. Sur le col de Turini, deuxième ascension de la journée, le jeune Français doit se contenter de la deuxième place, derrière son compatriote Anthony Perez. Derrière, le maillot jaune et vainqueur de la veille, Alexander Kristoff, perd le contact avec le peloton. A noter qu’ils ne sont plus que six coureurs dans l’échappée, Peter Sagan ayant perdu sa place dans le col de Turini.

 

Regroupement dans le col d’Eze

Les échappés jettent finalement l’éponge dans les premières pentes du col d’Eze, ultime ascension répertoriée aujourd’hui. Derrière, Dan Martin (Israel Start-Up Nation), Tiesj Benoot (Sunweb) et David Gaudu (Groupama-FDJ) font partie des coureurs distancés. Neilson Powless (EF) tente de sortir du peloton, mais est vite repris par celui-ci, emmené par Dries Devenyns (Deceuninck-Quick Step) et l’équipe Jumbo-Visma. Au sommet du col d’Eze, Nicolas Roche (Sunweb) bascule en tête, juste devant le peloton.

Alors que l’on vient de rentrer dans les trente derniers kilomètres, Daniel Martinez (EF) chute et se retrouve distancé. Quelques minutes plus tard, Alejandro Valverde (Movistar) est également malchanceux, victime d’une crevaison. Si l’Espagnol parvient à revenir, ce n’est pas le cas de Martinez.

 

Attaque décisive d’Alaphilippe

A 13 kilomètres de l’arrivée, dans le col des Quatre Chemins, Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step) passe à l’attaque, suivi par Marc Hirschi (Sunweb). Derrière, Tom Dumoulin (Jumbo-Visma) est victime d’une chute, tandis qu’Adam Yates (Mitchelton-Scott) rejoint les hommes de tête. Marc Soler (Movistar) et Pierre Latour (AG2R) tentent de sortir d’un peloton maintenant emmené par l’équipe Ineos, sans réussite. Devant, Adam Yates prend les huit secondes de bonifications au sommet du col des Quatre Chamins, devant Alaphilippe et Hirschi. Le trio résiste au peloton et va se disputer la victoire au sprint. Julian Alaphilippe se montre le plus rapide, résiste au retour de Marc Hirschi et va chercher sa cinquième victoire d’étape sur la Grande Boucle !

 

Les classements :

Julian Alaphilippe, grâce à sa victoire du jour, s’empare du maillot jaune.

Classement de l’étape :

Classement général :

Alexander Kristoff conserve le maillot vert, Benoît Cosnefroy prend celui à pois, tandis que Marc Hirschi hérite du maillot blanc.

Classement de la montagne :

Classement maillot vert :

Classement maillot blanc :

 

Crédit photo : Libération – Procyclingstats

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here