Tour des Flandres 1987 – Claude Criquielion, premier Wallon vainqueur du Ronde

0

Pour le 71e Tour des Flandres, disputé sous un temps printanier, 233 coureurs étaient au départ de Saint-Nicolas pour une course de 274 kilomètres avec 13 monts flandriens à gravir avec notamment le Koppenberg, le Mur de Grammont et le Bosberg. Claude Criquielion a déjà remporté la Flèche wallonne en 1985 et la Classique de Saint-Sébastien 1983. Sur le Tour des Flandres, il a fini 6e en 1985 et 8e en 1986. Il est arrivé en très bonne condition après son succès sur le Grand Prix de Fayt-le-Franc, anciennement Le Samyn. 

Après le Molenberg, deux coureurs étaient en tête de la course Jasper Skibby et Ludo Schurgers. Cependant, dans le Paterberg, le Danois de l’équipe Roland-Skala a lâché le coureur Belge. Tandis que derrière, les formations Toshiba-La Vie claire, Panasonic et PDM ont organisé la poursuite à l’approche du Koppenberg.

L’incident pour Jasper Skibby ….

Dans ce mont long de 600m à 11,6 %, Skibby s’est fait percuter par la voiture du directeur de course qui a même roulé sur son vélo, il est obligé d’abandonner. Au sein du peloton, une chute collective a mis à terre de très nombreux coureurs. Grâce aux forts pourcentages, sous l’impulsion de Steve Bauer et de Seán Kelly, un groupe de favoris d’une dizaine de course s’est détaché du peloton avec le tenant du titre Adrie van der Poel, accompagné de son équipier Steven Rooks. Les Panasonic étaient également deux avec le lauréat de l’édition 1985 Eric Vanderaerden et l’Australien Allan Peiper.

Puis, dans les monts suivants, on a vu Vanderaerden, Bauer et Kelly accélérer l’allure sans pour autant largeur un adversaire.

Par la suite, dans le Mur de Grammont, le champion du monde sur route 1984 Claude Criquielion (Hitachi) a commencé à montrer clairement ses ambitions.

… l’ultime attaque de Claude Criquelion

À 16 km de l’arrivée, après l’ascension du Bosberg, alors placé au milieu du groupe de tête, Claude Criquielion place une violente attaque. Sergeant, Peiper et Rooks ont essayé en vain de faire la jonction. Ce trio a été repris par les autres poursuivants quelques kilomètres après. Claude, quant à lui, a avalé le dernier mont (Pollareberg) à tout allure.

Devant, Claude Criquielion a accentué irrémédiablement son avance jusqu’à Meerbeke. Le natif de Lessines s’est imposé avec 1 minutes d’avance sur le groupe de chasse réglé par Seán Kelly (KAS) et Eric Vanderaerden (Panasonic).

Ainsi, Criquielion est devenu le premier Wallon, lauréat du Ronde tandis que Kelly n’arrivera jamais à inscrire ce Monument pour réaliser le Grand Chelem sur les Monuments du cyclisme sur route. L’Irlandais a remporté le Tour de Lombardie 1983 et 1985, Milan-San Remo 1986, Liège-Bastogne-Liège 1984 et Paris-Roubaix 1984 et 1986. Plus tard, il remportera à nouveau le Giro di Lombardia en 1991, la Primavera en 1992 et la Doyenne en 1989.

Photo : velomediane.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here