Tour du Charollais : un David Menut cinq étoiles s’impose

Nouveau week-end de compétition avec le Tour du Charollais ce samedi, en Saône-et-Loire. Il fallait accrocher les bons groupes pour se hisser un chemin jusqu’à la victoire. Et c’est David Menut (Creuse Oxygène Guéret) qui a tiré son épingle du jeu.

Il ne fallait pas prendre un temps d’échauffement ce samedi après-midi. Dès l’entame des 151,7 kilomètres prévus au compteur, un groupe conséquent s’extirpe du peloton. On retrouve à son bord Baptiste Chardon, Gwen Leclainche (Team Matériel-Velo.com-VC Vaulx-en-Velin), Valentin Ortillon, Erwann Kerraud (Team Peltrax-CS Dammarie-lès-Lys), Matthieu Garnier, Rémi Aubert (CC Etupes), Julian Brand (Charvieu-Chavagneux IC), Maxime Guyot (VC Tournus), Emile Brenans (Bourg-en-Bresse Ain Cyclisme), Hadrien Degrandcourt, Antoine Bravard (SCO Dijon-Team Matériel-velo.com), Thibaut Gagnaire (EC Saint-Etienne Loire), Nicolas Thomasson (Team Pro Immo Nicolas Roux). L’écart atteint les deux minutes mais ne décolle pas.

Il faut attendre les 70 derniers kilomètres pour voir de l’animation concrète. Le peloton décide d’accélérer, du coup, la tête de course s’aligne et augmente elle aussi l’allure. Des coureurs comme Rémi Aubert, Matthieu Garnier ou Valentin Ortillon en font les frais. Quelques minutes plus tard, le peloton est de nouveau remué par une attaque. Un gros contre part à la chasse des échappés, où on retrouve Nathanaël Géry (CR4C Roanne), Mathew Ross (AC Bisontine), Axel Zingle (CC Etupes), Jérémy Cabot, Julien Souton (SCO Dijon-Team Materiel-velo.com), Aurélien Lionnet (Bourg-en-Bresse Ain Cyclisme), Paul Sauvage (Charvieu-Chavagneux IC), David Menut (Creuse Oxygène Guéret), Jacques Lebreton (EC Saint-Etienne Loire), Matthieu Legrand (Team Peltrax-CS Dammarie-lès-Lys), Alexis Carlier, Florent Pereira, Maxime Roger (Team Pro Immo Nicolas Roux), Franck Pasche (Team Matériel-Velo.com-VC Vaulx-en-Velin), Arnold Reifler (VC Villefranche Beaujolais), Simon Guglielmi (Groupama-FDJ Continental) et Henok Mulueberhan (Centre Mondial du Cyclisme).

Prendre le bon coup

La jonction est rapidement opéré, et le presque peloton en tête de course perd quelques éléments, alors que d’autres font la jonction de l’arrière. C’est notamment le cas de Lucas Papillon (CR4C Roanne), Aurélien Philibert (Bourg-en-Bresse Ain Cyclisme), Julian Brand, un temps lâché, et Florian Dumourier (EC Saint-Etienne Loire). Le peloton ne peut que constater les dégâts et lâche du lest. De nouvelles attaques à l’avant font lâcher prise à d’autres coureurs. Ce scénario dure jusque dans le final. Beaucoup de petits offensives, des petits groupes qui se créent, puis se recomposent. C’est complètement décousu mais il ne faudra pas rater le bon coup.

Dans les derniers kilomètres, on retrouve le binôme du CR4C Roanne, Nathanaël Géry et Louis Louvet en tête de course. Ils sont pris en chasse par cinq coureurs, à savoir Eddy Finé (VC Villefranche Beaujolais), David Menut, Aurélien Lionnet, Jacques Lebreton et Franck Pasche. Ils parviennent à faire la jonction à deux kilomètres de la ligne. La victoire se jouera alors entre eux. Au sprint, c’est David Menut qui décroche l’épreuve Elite Nationale. Il devance Eddy Finé et Aurélien Lionnet.

Remerciement à DirectVelo.

A propos de l'auteur

Je ne sais pas qui attaque le plus entre Pierre Rolland et Rafael Nadal. Je ne sais pas qui monte le mieux entre Chris Froome et Ivo Karlovic. Je ne sais pas non plus qui cumule le plus de revers entre Stan Wawrinka et Nacer Bouhanni. Je n'ai jamais su choisir entre le tennis et le vélo. Mais ce dont je suis sûr, c'est que je n'ai percé dans aucun de ces deux sports.

Poster un commentaire

libero. leo. Aenean lectus nec consequat. dictum Praesent Nullam commodo id,