Ça roule…

Un contre-la-montre par équipes à Bruxelles pour deuxième étape

En guise de deuxième étape, le peloton de la Grande Boucle ne quittera pas la cité Bruxelloise. Le maillot jaune devrait également changer de porteur puisque les coureurs feront face à un contre-la-montre par équipes de 27,6 kilomètres. Les équipes emprunteront les larges avenues de Bruxelles avec peu de virages pour mettre en avant le travail d’équipe.

 

Le départ sera situé devant le Palais Royal avant de tourner à droite sur la Rue Belliard jusqu’au Parc du Centenaire. La première équipe s’élancera à 14h30 alors que la dernière partira à 16h15.

Ensuite, il y aura une grande ligne droite sur l’Avenue de Tervueren via le grand rond-point Montgomery et une grande courbe à droite près des étangs. Après 1400 mètres de course, il y aura une petite section de 600m à 4 % ainsi que deux passages sous deux tunnels : Tunnel Loi et Tunnel Cinquantenaire.

Puis, les équipes tourneront à droite sur le Boulevard du Souverain, longeant encore des étangs jusqu’au rond-point pour rejoindre l’Avenue Delleur et l’Avenue Franklin Roosevelt sur un beau bitume. Peu avant le dixième kilomètre, la route montera sur 300 mètres à environ 4 %.

Par la suite, près de l’Ambassade du Liban et de Djibouti, les coureurs tourneront à gauche sur l’Avenue du Brésil et sur l’Avenue de la Sapinière. Dans cette partie boisée, il y aura quelques courbes avant de bifurquer à droite sur l’Avenue de Cérès. Les concurrents passeront devant l’Ambassade du Venezuela sur le Boulevard Général Jacques, Louis Schmidt et Saint-Michel. Les coureurs passeront sous le rond-pont Montgomery via un tunnel de 600 mètres.

Ensuite, ce sera les Boulevards Brand Whitlock, Auguste Reyers, Général Wahis et Lambremont en longeant le Parc Josaphat. Après un passage au-dessus de la voie ferrée et sur le pont Van Praet, ils tourneront à droite sur l’Avenue du Croix du Feu avec un passage à 3,5 % sur 800 mètres. La partie la plus technique sera près du Pavillon Chinois et la Fontaine de Neptune pour rejoindre l’Avenue de Madrid après un gauche-droite.

Enfin, l’arrivée se situera face à l’Atomium après avoir traversé le Parc d’Osseghem Laeken sur le plateau du Heysel après une partie en faux plat descendant. Ce parc est un parc forestier de 17 hectares aménagé entre 1927 et 1935, à l’initiative du deuxième roi des Belges Léopold II dans le cadre de l’organisation de l’exposition universelle de 1935.

Comme en 2015 à Plumelec et en 2018 à Cholet, la victoire se jouera à coup de secondes sur un effort d’environ 30 minutes.

Photo : OUI.sncf



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
neque. elit. Praesent Aenean mi, porta. ut at sed ante. elit. dolor.