Un dimanche en NFL – Week 5, le champion en titre au tapis !

0
NFL Week 5
(Crédits : Jeff Roberson | AP)
Ligue 1

Cleveland s’offre l’affiche, Kansas City surpris par Las Vegas et Pittsburgh pas loin de se faire surprendre, c’est dans le récap de votre dimanche NFL du Week 5.

L’affiche de la semaine

Indianapolis Colts [3-2] @ Cleveland Browns [4-1] : 23-32

Si l’on attendait plus la défense des Colts dans ce match, c’est bien celle de Cleveland qui s’est mise en évidence, profitant notamment des mauvaises décisions prises par Philip Rivers. Pourtant, c’est bien Indianapolis qui s’illustre en premier dans ce match. Après un gros travail de la défense pour limiter les Browns à un field goal, l’attaque remonte tout le terrain et Jonathan Taylor conclut le drive sur un bon appel de jeu de Frank Reich sur 4e tentative (7-3).

Malheureusement, l’euphorie sera de courte durée pour les Colts. La défense, habituellement point d’ancrage de cette équipe, ne parvient pas à contenir les assauts de la franchise de l’Ohio. Baker Mayfield a beaucoup de temps dans sa poche, et trouve par deux fois, Kareem Hunt puis Rashard Higgins, un joueur libre dans la endzone. Les Browns rajouteront même un field goal avant la pause, tandis que les visiteurs ne peuvent compter que sur un coup de pied de Rodrigo Blankenship. À la pause, Cleveland a donc logiquement l’avantage, sous toutefois que le match soit totalement joué (10-20).

Au retour des vestiaires, Philip Rivers n’arrange en rien la situation de son équipe en se faisant intercepter par Ronnie Harrison qui transforme cette offrande en Pick-6 (10-27). Alors que le K.O semble proche pour Indy, les Browns vont remettre leurs adversaires dans le match. L’unité spéciale va d’abord concéder un retour de kickoff de 101 yds d’Isaiah Rodgers, avant que Baker Mayfield ne concède à son tour une interception qui permet aux Colts de passer un field goal pour revenir à une possession (20-27). Alors que le suspens semble relancé, Philip Rivers va à commettre deux erreurs coup sur coup, concédant d’abord un safety suite à un intentional grounding avant de se faire à nouveau intercepter.

Heureusement pour le quarterback vétéran, sa défense a de la ressource et maintient Indianapolis en vie. Cependant, l’attaque manque d’envie et doit se contenter d’un field goal à quelques minutes du terme. Les Browns déroulent alors pour aller chercher un nouveau field goal et se mettre définitivement à l’abri, sécurisant déjà leur quatrième succès de la saison.

L’upset

Las Vegas Raiders [3-2] @ Kansas City Chiefs [4-1] : 40-32

C’est LA surprise de cette semaine, et peut-être même celle du début de saison. Invaincus depuis le 10 Novembre 2019 et une défaite face aux Titans, Kansas City a chuté ce dimanche soir face au rival de Las Vegas. Tout avait pourtant plutôt bien commencé pour les Chiefs, qui après avoir encaissé un field goal avait inscrit deux TD à la course par l’intermédiaire de leur quarterback Patrick Mahomes puis de leur receveur supersonique Tyreek Hill. Si l’on se dit que la machine du Missouri est lancée, Derek Carr et les Raiders vont rapidement répondre. Sur une bombe de 59 yds, le quarterback trouve Nelson Agholor qui slalome dans la défense pour réduire l’écart et lancer les siens (10-14).

Nous sommes dans le deuxième quart-temps, et la rencontre va virer au shootout. Patrick Mahomes se connecte avec Sammy Watkins pour réaugmenter l’avance des siens, mais Derek Carr répond immédiatement en touchant Darren Waller pour conclure un drive marqué par une course de 48 yds de Devontae Booker. Kansas City cale sur le drive suivant, et les Raiders vont en profiter pour passer devant grâce à un très gros jeu. De retour de blessure, Henry Ruggs III marque ainsi un TD de 72 yds pour permettre à Las Vegas d’être en tête, mais Harrison Butker égalise avant la pause pour que les deux équipes rentrent aux vestiaires dos à dos (24-24).

Si le rythme était effréné avant la mi-temps, il va se calmer en deuxième période, les défenses prenant le pas sur les attaques. Las Vegas fait vaciller un Patrick Mahomes beaucoup mis sous pression, et aucune des deux équipes ne marque de point lors du troisième quart-temps. Les attaques sont à l’arrêt à l’entame de la dernière reprise, mais Las Vegas va rouvrir les hostilités. Patients, ils réussissent à remonter tout le terrain et Josh Jacobs finit par trouver le chemin de la endzone. Kansas City doit réagir, mais les choses vont se compliquer pour le champion en titre à mesure que le chrono tournera. Après avoir encaissé un field goal, les Chiefs vont voir Patrick Mahomes se fait intercepter par Jeff Heath, ce qui facilitera ensuite la tâche à Josh Jacobs pour le TD du chaos (40-24).

Les espoirs de victoire sont minces pour Kansas City, mais les joueurs d’Andy Reid tentent le tout pour le tout. L’attaque réussit à inscrire un TD par l’intermédiaire de Travis Kelce, puis Patrick Mahomes se sort d’une situation très compliquée pour convertir à 2pts. Les rouges reviennent à une possession, mais les Raiders ne vont pas flancher en fin de match. Las Vegas obtient les premières tentatives nécessaires pour tuer le match, annihilant les derniers espoirs de comeback des Chiefs. Pour la première fois depuis le 28 Octobre 2012 les Raiders s’imposent à Arrowhead, et s’offrent une victoire de prestige face au dernier vainqueur du Super Bowl.

Le match à revoir

Minnesota Vikings [1-4] @ Seattle Seahawks [5-0] : 26-27

Fin de match à suspens dans un match où Seattle fut bien mal embarqué mais a fini par l’emporter presque miraculeusement. Menés 13-0 à la pause après un TD au sol de Dalvin Cook et deux field goals de Dan Bailey, les Seahawks ne trouvaient pas la solution mais à une défense des Vikings retrouvés qui priva Russell Wilson de ballon pendant une grande partie de la rencontre.

Néanmoins, les choses vont finir par se décanter pour la franchise du Washington, et ce dès le retour des vestiaires. Après un échange de punts, Russell Wilson trouve Will Dissly pour enfin ouvrir le compteur de son équipe. La défense va ensuite s’illustrer par deux fois en provoquant coup sur coup un fumble puis une interception, deux turnovers qui conduiront à deux touchdowns de Seattle, l’un à la passe vers DK Metcalf et l’autre au sol par l’intermédiaire de Chris Carson (13-21).

Si Seattle vient d’inscrire 21 points de suite et a une possession d’avance, rien n’est joué dans cette rencontre. Minnesota va relancer la machine grâce à Adam Thielen, dont l’apport compensa en partie l’absence de Dalvin Cook, touché aux adducteurs. Le receveur s’illustre ainsi par deux fois avec deux TD à la réception, ce qui permet aux Vikings de reprendre l’avantage (26-21). La victoire ne semble plus très loin pour Minnesota, surtout après que la défense ait intercepté Russell Wilson. L’attaque fait le boulot et remonte à six yards de l’en-but de Seattle, et se retrouve en quatrième tentative. Mike Zimmer décide alors d’y aller pour tuer le match, mais son coureur n’obtient pas le first down et Seattle récupère la balle avec 94 yds à remonter en un peu plus d’une minute. La suite appartient à l’histoire.

Russell Wilson gère parfaitement l’horloge et remonte le terrain à une vitesse éclair, convertissant au passage une quatrième tentative cruciale. La quatrième tentative, justement, Seattle s’y retrouve confrontée à quelques yards de l’en-but. Seattle a la balle de match, et Russell Wilson ne va pas flancher. Le favori au titre de MVP a le temps de s’ajuster, envoie la balle vers DK Metcalf qui réussit à garder la possession du ballon. Touchdown Seattle, les Seahawks repassent devants et réussissent à empocher un cinquième succès cette année, préservant par la même occasion leur invincibilité.

La perf’ de la semaine

Philadelphia Eagles [1-3-1] @ Pittsburgh Steelers [4-0] : 29-38

Performance majuscule de Chase Claypool dans ce duel entre franchises basées en Pennsylvanie. Auteur de quatre (!) touchdowns dans cette rencontre, le receveur rookie a éclaboussé le match de sa classe et de son talent. Globalement, Pittsburgh s’est montré appliqué en attaque et sérieux en défense, réalisant des stops décisifs dans les moments importants, ce qui a permis aux Steelers de décrocher un nouveau succès pour réaliser leur meilleur début de saison depuis plus de quarante ans. Côté Eagles, nouvelle performance mitigée de Carson Wentz alors que la franchise perd la tête de sa division au profit des Cowboys.

L’histoire de la semaine

Los Angeles Rams [4-1] @ Washington Football Team [1-4] : 30-10

Si les Rams ont largement dominé cette rencontre, il fallait regarder de l’autre côté du terrain pour voir la belle histoire de la semaine. Absent des terrains depuis Novembre 2018 et une terrible blessure à la jambe qui a nécessité dix-sept interventions chirurgicales, Alex Smith a rejoué au football. S’il n’a pas pu éviter la défaite des siens et a livré un match assez mauvais, il a donc profité de la sortie de Kyle Allen suite à un choc casque contre casque avec Jalen Ramsey pour revenir sur les pelouses NFL. Assurément la plus belle histoire de cette année 2020.

Les autres résultats

Cette semaine, les Green Bay Packers [4-0] et les Detroit Lions [1-3] étaient au repos.

Redzone, 1ère Partie

Carolina Panthers [3-2] @ Atlanta Falcons [0-5] : 23-16
Jacksonville Jaguars [1-4] @ Houston Texans [1-4] : 14-30
Arizona Cardinals [3-2] @ New York Jets [0-5] : 30-10

Rien ne va à Atlanta. Si les Falcons ont rapidement pris les devants dans ce match, ils ont ensuite encaissé vingt points de suite en moins d’une mi-temps. Si l’attaque a tenu pour les Falcons, c’est bien la défense qui a encore une fois craqué, laissant énormément d’espace à Teddy Bridgewater qui a réalisé un match convaincant. Également sans victoire jusqu’ici, les Texans ont eux réussi à enfin décrocher un premier succès. Le départ de Bill O’Brien a fait du bien à cette équipe qui relève enfin la tête. Les Jets restent eux au fond du trou avec une nouvelle défaite, cette fois-ci fac aux Cardinals dans une rencontre où Deandre Hopkins a encore fait parler la poudre.

Cincinnati Bengals [1-3-1] @ Baltimore Ravens [4-1] : 3-27

Face aux Ravens, Cincinnati n’a tout simplement pas existé. Incapables de marquer avant la dernière minute du match, les Bengals ont été assommés par les pressions de la défense des Ravens, qui a provoqué trois turnovers. Mention spéciale à Patrick Queen, le rookie ayant été auteur de deux fumbles dans ce match. De l’autre côté du terrain, Baltimore a déroulé en inscrivant vingt-sept points pour s’offrir une victoire sans trop de difficultés.

Redzone, 2e Partie

Miami Dolphins [2-3] @ San Francisco 49ers [2-3] : 43-17
New York Giants [0-5] @ Dallas Cowboys [2-3] : 34-37

Deux matchs et deux ambiances dans ces rencontres de deuxième partie de Redzone. Alors que les 49ers enregistraient le retour de Jimmy Garoppolo, ils se sont fait étriller par des Dolphins en très grande forme offensivement derrière un Ryan Fitzpatrick des grands soirs. San Francisco n’a jamais été dans le coup, à l’image des espaces laissés en défense ou des difficultés entre-aperçues en attaque qui ont conduit Kyle Shanahan à faire rentrer CJ Beathard au poste de quarterback.

Du côté de Dallas, ce sont les larmes qui surpassent la joie malgré la défaite. En mode portes ouvertes en défense, ils ont réussi à s’imposer sur le fil grâce à deux field goals de Greg Zuerlein mais ont perdu Dak Prescott sur blessure. Touché à la cheville, le quarterback star a quitté le terrain sur la voiturette, ce qui n’est jamais bon signe, et pourrait manquer tout le reste de la saison. Si Andy Dalton a pris la relève dans ce match, difficile d’envisager une fin de saison joyeuse pour les texans dans ces conditions.

Plusieurs scénarios fous lors de ce NFL Week 5, avec des matchs qui se sont joués dans les dernières secondes et le champion en titre qui a chuté. Fin théorique de cette semaine de compétition ce soir avec le déplacement des Chargers à la Nouvelle Orléans, une rencontre où Justin Herbert sera en quête de son premier succès en NFL.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here