Une Équipe de France Espoirs dominée par les Autrichiens

À cinq jours de l’Euro espoirs en Italie, l’Équipe de France espoirs de Sylvain Ripoll affrontait les Autrichiens pour un dernier match de préparation. Après un succès convaincant contre la Belgique au Mans, les Bleuets ont réalisé une performance médiocre en perdant trois à un avec deux belles bourdes défensives.

 

Une première mi-temps très moyenne

Dès les premières minutes, on a senti les Français pas dans le ton. Suite à une erreur du Nîmois Bernardoni, Wolf a ouvert le score à la 21e minute.

Après ce but casquette, les Bleuets ont enfin réagi dans le jeu en étant très remuant sur les côtés grâce à Ikoné et Reine-Adélaïde. Cependant, l’arrière-garde tricolore est loin d’être réveillé et l’Autriche a bien failli doubler la mise suite à un coup franc à la 39e.

Malheureusement en fin de mi-temps, le Lillois Ikoné a touché le poteau.

 

Une seconde période guère meilleure

Après une bonne reprise de seconde mi-temps, l’Angevin Reine-Adélaïde égalise a égalisé suite à un centre précis d’Aouar à la 57e.

Malencontreusement, la défense Française est dans les choux. Dans la minute d’après, Konaté ne voit pas le buteur du 1er but Autrichien dans son dos et perd le ballon devant la surface. Kalajdzic a fixé Bernardoni et a servi Wolf pour le doublé du milieu de terrain.

Ensuite, peu après l’heure de jeu, Ripoll a effectué cinq changements avec les entrées de Ntcham, Guendouzi, Mareta, Sarr et Upamecano.

Puis, les nouveaux arrivants ont apporté un peu de vigueur aux attaques Françaises. Mais la réussite n’était pas là puisque Ntcham a lui aussi touché le poteau suite à une action brouillonne dans la défense adverse.

À la 74 minute, nouvelle vague de changements avec les entrées en jeu de
Sissoko, Thuram et Del Castillo. Caci a fait aussi son entrée six minutes plus tard.

Enfin à la 85e minute, l’Autriche a enfoncé le clou avec un troisième but signé Balic d’un joli piqué au-dessus du gardien Français.

Malgré cinq minutes d’arrêt de jeu, la messe était dite en subissant la plus large défaite de l’ère Ripoll.

A propos de l'auteur

Grand fan de sport depuis de nombreuses années en passant par Franck Vandenbroucke, Michael Jordan, Roger Federer et Ayrton Senna.

Poster un commentaire

felis velit, libero nunc Nullam commodo in Donec ut