Un premier rendez-vous alpestre vers Ponte Di Legno

La seizième étape sera une deuxième immense étape alpestre sur entre Lovere et Ponte Di Legno. La journée sera longue avec 194 kilomètres au programme.

Après un départ en montée de Lovere à Rovetta, les coureurs emprunteront les deux premières ascensions. D’abord, le Passo della Presolana est une montée régulière de 4 kilomètres à 7,1 % avec un passage à 10 %.

Après 8 kilomètres de descente, ce sera le Passo della Croce di Salven avec moins de neuf kilomètres, en direction du Val Camonica. Après un kilomètre de montée roulante, il y aura deux kilomètres à 8,7 %. Ensuite, les six derniers kilomètres seront roulants.

Après avoir atteint Cedegolo avec 20 bornes en vallée, les coureurs vireront vers le Cevo – 10,6 km à 5,9 %. Cette ascension est assez régulière avec un replat peu avant la moitié de l’ascension. Les 4 premiers kilomètres seront à 6,8 % avec le passage à 10 %. Derrière, ce replat durera un petit kilomètre avec un passage à 5 % sur une borne. Les 3 kilomètres suivants seront les plus usants de la montée autour des 7 %. Pour conclure ce col, les 1500 derniers mètres seront à 4,1 %.

Par la suite, les coureurs plongeront vers Fomo Alione et continueront jusqu’à Edolo pour un sprint intermédiaire. Avant de s’attaquer à l’ascension suivante vers Aprica, 14 kilomètres au programme assez roulants avec en son début quelques jolis pourcentages.Après un kilomètre à moins de 2 %, il y aura 1500m à 11,1 % avec un passage à 15 %. Mais le reste de cette montée est facile entre 1 et 5 %.

Au sommet, les concurrents descendront sur Stazzona pour 14 kilomètres en vallée jusqu’au second sprint du jour Mazzo di Valtellina. Cette ville sera au pied du dernier gros morceau du jour : le Mortirolo – 11,9 km à 10,9 %. De plus, ce sera le côté le plus difficile. Une route très étroite, des pourcentages terribles sur plus de 6 kilomètres avec un passage à 18 %, 3 bornes sur quasiment 14 %, des lacets. Ce col devrait être décisif en vue de la victoire d’étape voir pour le succès final de ce Giro.

Après la descente vers Monno d’environ 9 bornes, la route se dresse à nouveau avec des pourcentages modérés (3-4%) tout au long des 15 kilomètres menant à l’arrivée.

Les derniers kilomètres dans la ville de Ponte di Legno se dérouleront sur des routes étroites, avec plusieurs virages à angle droit avant d’arriver dans les plus grandes avenues menant à l’arrivée.

Photo : Giro d’Italia

A propos de l'auteur

Grand fan de sport depuis de nombreuses années en passant par Franck Vandenbroucke, Michael Jordan, Roger Federer et Ayrton Senna.

Poster un commentaire

elit. facilisis Aliquam dolor. quis, id risus. at