Un score nul pour un match musclé

0-0 c’est le score de cette première demi-finale de League des champions qui oppose l’Olympique Lyonnais à Manchester City.

Si on connaît la qualité de jeu et la force compétitrice de l’OL (4 fois Championne d’Europe), l’équipe féminine de Manchester City est elle plutôt nouvelle à un tel niveau. Toutefois comme il est agréable de voir de nouvelles équipes en demi-finale de Champions League, cela souligne l’évolution croissante du football féminin en Europe, d’autant plus que leur niveau croissant commence à rendre la tâche vraiment plus difficile aux équipes habituées (OL, Vfl Woflsburg).

Elles sont plutôt rares les équipes qui arrivent à imposer un match nul à l’OL, et Manchester City depuis aujourd’hui en fait partie. De plus c’est le premier nul de l’OL dans cette compétition 2017- 2018.

Lyon entre rapidement dans le match la pression est intense des le départ et la possession de balle leur est presque totale durant les 20 première minutes de jeu. Toutefois le jeu lyonnais manque de qualité dans la surface adverse. On sent la volonté de l’équipe à vouloir marquer rapidement, seulement elles en oublient presque que cela passe aussi par la précision et la recherche d’une faille dans la défense adverse. Après 20 minutes de jeu City se réveille, et s’offre leur première occasion et leur premier tir dangereux. Côté Lyonnais, il n’y aura pas plus de 3 actions réellement abouties et travaillées qui aurait pu se terminer sur un but, durant cette première période, malgré leur possession de balle élevée.

Le football anglais a cette réputation d’être physiquement plus violent que le football français, c’est effectivement le cas, mais les Lyonnaises sont loin de se laisser faire, que ce soit dans les airs comme au sol les équipes sont au coudes à coudes physiquement.

La seconde période est plus équilibrée entre les deux équipes, l’entrée de Keira Hamraoui n’apporte rien de plus à l’équipe de Lyon qui manque toujours de précision et d’application dans son jeu face au but. On sent d’ailleurs l’énervement de Ada Hegerberg qui n’arrive pas à trouver la faille, sans pour autant abandonner.

L’entrée à la 68e minute, de Delphine Cascarino côté Lyonnais, apporte de la qualité offensive mais malheureusement ça ne suffira pas !

Les actions dangereuses de l’OL, seront un peu plus nombreuses sur cette seconde période mais toujours avec un manque de précision dans la finition. Les joueuses de Manchester City repartent plutôt satisfaites de ce match nul face aux tenantes du titre. Les lyonnaises quant à elles devront étudier ce match pour comprendre ce qui leur à manquer aujourd’hui pour rentrer avec la victoire.

Je dirais que trop de précipitation les a empêché de poser leur jeu et de construire en largeur comme vers l’avant le football qu’elles savent si bien mettre en œuvre d’habitude, celui qu’elles aiment jouer et qui est en plaisir à regarder. On a hâte de voir le match retour dimanche prochain (29/04/2018) pour connaître le fin mot de ce combat acharné.

Rendez-vous le 29 avril 2018 à 14h45 sur Canal + ou au Parc OL pour tout ceux qui le peuvent ! L’autre demi-finale opposait les Chelsea Ladies au Vfl Wolfsburg et se termine sur un 1-3 en faveur des allemandes. Match retour le 29 avril 2018 à 17h30 au AOK Stadion de Wolfsburg (Allemagne).

Charlotte THIERY

Poster un commentaire

leo lectus mattis sem, ipsum ut commodo odio