Un tour en Coupe #1 : l’avant-match

0
Ligue 1

WeSportFR vous propose un nouveau format à l’occasion du lancement de la nouvelle édition de la Coupe de France de Football. Deuxième tour pour les plus petits niveaux du pays. Pour cette première, c’est dans le Cher que nous allons nous installer, plus précisément à Bigny pour une rencontre entre Bigny-Vallenay (Départementale 3) et Saint-Germain-du-Puy (Régionale 3)

Ce qu’il faut savoir

Bigny s’est qualifié dimanche dernier contre une équipe de niveau similaire : Moulins/Cephons, un club de l’Indre. Les bignolais se sont imposés après une séance de tirs au but (0-0 puis 3-1 lors de la séance). Pour Saint-Germain-du-Puy, club de R3, plus habitué à ces tours de Coupe de France, l’entrée en matière est plutôt réussie avec une qualification large sur le score de 5-0 à Cluis dans l’Indre, également un club de départementale 3. Sur le papier donc, l’équipe visiteuse part favorite. On sait toutefois les charmes de la Coupe de France et ses surprises en tout genre et Bigny semble bien vouloir aussi tenter sa chance comme nous l’a expliqué le gardien du club que nous avons pu questionné à la veille de cette rencontre : Denis Marteau

L’interview d’avant match

WS : Quesque cela vous fait de jouer en Coupe de France, sachant que c’est la seule compétition ou tu peux affronter de grandes équipes du pays ? 

D.M : En fin de saison dernière quand j’ai appris qu’on allait jouer la coupe de France cela m’a évidemment réjoui. C’est tout de même impressionnant de jouer une grande compétition et cela permet à l’équipe d’affronter des équipes différentes de notre championnat. 

WS : En parlant d’équipes différentes, vous allez affronter une équipe supérieure de trois divisions d’écart. Comment vous avez aborder le match à l’entraînement ? Vous en avez parlé entre vous ? Le coach a eu un discours spécial ?

D.M : Nous nous sommes dis que nous avions rien à perdre et ça sera à nous de tout donner pour y croire. Tous les joueurs n’ont qu’un seul sujet « le match contre Saint-Germain ». Le coach est conscient du match mais le discours sera sans doute différent une heure avant le coup d’envoi. L’entraînement reste le même mais sur certains duels les joueurs sont conscients qu’il faut être prêt dimanche. 

WS : Vous avez eu une entrée en matière difficile dimanche dernier contre un club de niveau similaire. Il y avait un peu de pression ? Racontez nous comment vous avez vécu la qualification

D.M : La pression était là bien sûr. Pendant la 1e mi-temps le match a été assez calme pour moi. En 2e mi-temps le match a eu une autre physionomie suite à un carton rouge à la 60e minute (NDLR : Bigny a terminé à 10 contre 11). J’ai du m’employer deux fois. Ma défense a fait le boulot qu’il fallait et même de manière plus globale toute l’équipe car nous avons peiné mais sans jamais craquer totalement. Lors des prolongations, la pression a augmenté, nous avons eu qu’une idée en tête : ne pas prendre de but et gagner par n’importe quelle manière. Je réalise un seul arrêt en 1e mi-temps de prolongation mais l’équipe a su rester forte. On a été jusqu’aux penaltys, la pression a été sur mes épaules car on voulait gagner et c’était à moi de faire le boulot pour ainsi nous qualifier. Nous avons tiré les premiers et cela engendre une certaine pression chez l’adversaire puis mon premier penalty arrêté a fait la différence. Ce qui a engendré une baisse de pression pour notre équipe. Ensuite la réussite a été de mon côté car les deux autres penaltys ont été stoppés par mes montants. La qualification nous a apporté une réelle satisfaction.

WS : Dernière question : Si vous deviez retenir un match ou un exploit en Coupe de France
D.M : L’épopée de Calais en 2000 qui avait sorti deux 3 grands clubs de Ligue 1 avant de perdre 2-1 en finale de coupe de France
WS : Merci à toi de nous avoir accordé de ton temps avant cette belle rencontre. 
Nous souhaitons bonne chance à l’équipe de l’AS Bigny Vallenay dans son duel face à l’AS Saint-Germain du Puy à 15h. Vous retrouverez demain soir un bilan de cette rencontre dans notre chronique “Un tour en Coupe”.
Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here