Rugby

Un week-end en Top 14 (J26) : Montpellier l’a fait, Castres tombe de haut !

Epilogue de cette phase régulière du Top 14 version 2018/2019 : à la faveur d’une cinquième victoire consécutive, et de la 9ème en 10 matchs, Montpellier réalise ce que personne ou presque ne les voyait faire, à savoir se qualifier pour les barrages ! Au contraire de Castres, qui tombe de (très) haut suite à une nouvelle défaite à domicile face à Toulon, finissant 7ème au final. Pour le reste, Toulouse remporte le match des extrême face à Perpignan, et La Rochelle cartonne une UBB déjà en vacances.

L’équipe du week-end : Montpellier s’impose à Clermont pour la 5ème année consécutive !

Depuis leur courte défaite au Racing, Montpellier n’avait plus le droit à l’erreur, et se devait de remporter tous ses matchs pour espérer se qualifier pour les barrages. Et malgré un calendrier plus que défavorable, les hommes de Vern Cotter ont réussi l’exploit d’arracher la 6ème place, avec cinq victoires d’affilée, dont plusieurs probantes, que ce soit à Castres ou à Clermont !

Dans un Marcel Michelin en feu et prêt à fêter ses protégés, les Héraultais ont jeté un coup de froid avec un énorme match et une maîtrise de tous les instants. Les Jaunards, un peu en difficulté en cette fin de saison, n’ont pas pu ou su trouver la faille malgré un bon début de rencontre.

Les Bleus montpelliérains remportent donc la timbale de ce déplacement en Auvergne, et se qualifient un peu à la surprise générale, après avoir montré de belles qualités de solidarité.

Attention donc à cette formation du MHR, qui s’impose désormais comme l’épouvantail de cette fin de saison : rendez-vous à Lyon le week-end prochain pour en savoir un peu plus sur leur capacité à remporter les matchs qui comptent…

Le match du week-end : Castres rate la dernière marche

Leur destin entre leurs mains, les Castrais voyaient arriver une équipe du RC Toulon qui n’avait plus rien à jouer en cette fin de saison. Seulement, il fallait pour la bande à Christophe Urios se méfier de ces Varois, bien mieux depuis quelques temps et qui étaient décidés à jouer les juges de paix pour ce dénouement du championnat.

Et patatras, ce que tout le peuple tarnais craignait est arrivé : le CO s’incline une nouvelle fois à domicile, sans bonus, et voit ses espoirs de qualification s’envoler !

Gros surprise donc à Pierre-Antoine, où l’ère Urios prend subitement fin sur un revers aussi surprenant qu’inquiétant…

Le joueur du week-end : Vincent Rattez (La Rochelle)

Dans un match aussi ouvert que celui opposant La Rochelle à l’UBB, les joueurs aux cannes font souvent des dégâts. C’est le cas de Vincent Rattez, l’ailier rochelais et ancien joueur de rugby à 7.

Dévoreur d’espace et finisseur hors-pair, le Maritime s’est régalé face à une équipe girondine incapable de rivaliser face à la furia des locaux, poussés qui plus est par un stade archi-comble.

L’équipe, emmenée par Xavier Garbajosa, qui rejoindra Montpellier la saison prochaine, a offert une fin de championnat de très haute volée à son public, en inscrivant la bagatelle de 81 points, avec du jeu à la pelle.

Et bien évidemment, Rattez s’est particulièrement distingué en marquant 3 essais au bout d’actions où sa vitesse et sa vista ont fait des ravages : de bon augure pour les phases finales, où les Rochelais affronteront le Racing au stade Yves du Manoir à Colombes !

L’essai du week-end : Thomas Ramos (Toulouse)

Encore une fois, les Toulousains ont régalé dans leur enceinte d’Ernest Wallon, face à de valeureux mais déjà relégués Perpignanais.

Les Catalans, qui voulaient terminer de la meilleure des manières possibles de championnat qui aura été très long pour eux, n’ont pas existé sur la pelouse des Rouges et Noirs, encaissant une nouvelle déconvenue à 7 essais.

Les Haut-Garonnais, quant à eux, ont joué sérieusement de bout en bout, pour d’une part offrir un dernier cadeau à leur public, mais aussi se préparer pour la suite des événements, et leur 1/2 finale dans 15 jours.

Au milieu de tout ce beau jeu, un essai sort du lot, inscrit par Thomas Ramos : à la suite d’un ballon perdu devant la ligne des Toulousains, ces derniers décident de contre-attaquer grâce aux pattes de leurs 3/4.

Des passes au large, et on arrive de l’autre côté du terrain, dans la largeur : la sortie des 22 est amorcée par Huget, qui est plaqué mais joue après contact, dans le plus pur style de son équipe.

Akhi récupère et avance encore d’une dizaine de mètres : il libère son ballon suite à un temps de jeu, et Dupont envoie Guitoune dans l’intervalle, comme à de nombreuses reprises cette saison.

Les Haut-Garonnais pénètrent donc dans le camp catalan, avec un gros déséquilibre défensif qui ne sent pas bon pour les Sang et Or. Intelligemment, Guitoune gagne du temps, et décidé, après avoir changé de côté, de sauter pour Akhi, replacé sur l’aile.

Ce dernier fait parler sa puissance et entre dans les 22 : hélas, sa passe n’est pas assurée, et les Toulousains ont du mal à le contrôler. Qu’importe, Médard puis Arnold remettent de l’avancée et permettent à Dupont de trouver Ramos, qui, d’une belle feinte de passe, prend le trou et s’en va marquer un essai de 90m sous les poteaux des visiteurs !

https://youtu.be/aHVnG7QuAYw?t=70

On a aimé : Le suspens pour la 6ème place

Il était difficile de faire un pronostic pour cette 6ème place il y a seulement 3 journée : Castres semblait bien accroché à sa 5ème place, et semblait même en position de lutter avec le Racing pour récupérer un 1/4 à domicile.

Pourtant, on a vu les Tarnais s’effondrer au fur et à mesure, avec comme point d’orgue la défaite face à Toulon… pendant que Montpellier faisait le Grand Chelem, pour se qualifier en compagnie de La Rochelle !

D’années en années, l’écart se resserre et de plus en plus de formations peuvent jouer la qualification, ce qui donne un suspens magnifique et donc une fin de championnat palpitante !

On n’a pas aimé : Bordeaux lâche totalement son match

Certes les Bordelais étaient déjà éliminés de la course aux phases finales et étaient déjà maintenus. Certes certains joueurs vont partir, le staff également, et le club est en phase de reconstruction.

Mais incompréhensiblement, les Girondins ont enchaîné 5 défaites consécutives, dont une très sévère face aux Maritimes pour cette fin de championnat !

81-12, le score est indigne d’une équipe professionnelle, surtout du standing de l’UBB : Christophe Urios aura beaucoup de travail pour relever cette équipe qui n’arrive toujours pas à retrouver le chemin des phases finales depuis sa remontée en Top 14…

Les résultats :

Le classement final de la phase régulière :

Le programme des phases finales :



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
felis neque. justo velit, luctus odio mattis