Un week-end en Top 14 (J4) : Pau assomme Clermont, le LOU et l’UBB cartonnent !

Si la Coupe du monde se rapproche à grands pas, on ne chôme pas en Top 14. Lyon et Bordeaux continuent de mener grand train, pendant que la Section Paloise remporte un succès retentissant dans l’antre des Clermontois. Bayonne continue d’étonner, tandis que Toulouse ne s’en sort toujours pas…

 

L’équipe du week-end : l’exploit est pour la Section Paloise !

D’ordinaire, on sait bien qu’une équipe comme Pau, avec tout le respect qu’on lui doit, ne fait que rarement le poids face au mastodonte clermontois, qui plus est à Marcel Michelin. Avec seulement une seule victoire en terre auvergnate (la dernière datant de 1938 !) au coup d’envoi de cette rencontre, on voyait mal comment la troupe à Nicolas Godignon allait faire pour s’en sortir.

Le Mondial jouant évidemment pleinement son rôle, les Jaunards avaient plusieurs absents, même si l’équipe présentée n’avait absolument pas à rougir.

Mais patatras ! Les Béarnais ont fait le match parfait, marquant dans leurs temps forts, et proposant une défense propre et terriblement efficace sur les offensives clermontoises.

Ayant mené tout le long de la rencontre, c’est sur une dernière pénalité du grand bonhomme de ce match, Colin Slade (27 points !) que les Palois empochent une victoire 28-37 totalement méritée, signant l’exploit de cette 4ème journée !

 

Le match du week-end : La Rochelle se reprend à domicile

En difficulté lors de ses 3 premiers matchs, et 14ème au démarrage de cette 4ème journée, La Rochelle se devait de remporter ce choc face au Stade Toulousain, amputé de 15 joueurs de son côté.

Un match tendu, serré en première mi-temps, qui voit l’opposition de deux équipes qui ont du mal à imposer leur rugby : 9-6 à la pause, un peu triste quand on connaît les qualités offensives des deux formations.

La deuxième période sera plus animée, avec cette fois trois essais des Maritimes, contre un seul des Haut-Garonnais, qui perdent en plus l’un des leurs, Werner Kok, pour une percussion non réglementaire qui entraînera l’expulsion du joueur sud-africain.

La victoire revient donc aux Rochelais, qui sortent de la zone rouge, y laissant leurs adversaires du jour à la porte : les hommes d’Ugo Mola sont 12èmes, et ont du mal à retrouver leur rythme et leur superbe de la saison précédente.

 

Le joueur du week-end : Colin Slade (Section Paloise)

Le All Black s’est réveillé à Michelin ! L’ouvreur palois a été l’auteur d’une sacrée partie sur le terrain de Clermont, mystifiant les hommes de Frank Azéma par son jeu au pied. Le Néo-zélandais est ainsi à créditer d’une performance de haute-volée, avec 27 points, dont un essai.

S’il avait connu une saison galère l’année passée, entre blessure et méforme, il semble qu’il se soit décidé à réussir son championnat, lui qui démarre sa 3ème année de contrat au sein du club béarnais. Il est clair que s’il continue sur ce rythme, il sera difficile à arrêter, et son équipe avec !

 

L’essai du week-end : Lasha Tabidze (UBB)

Un essai à la façon Harlem Globe Trotters pour l’UBB !

A la suite d’une chandelle d’un joueur du Stade Français, Ducuing réceptionne parfaitement le cuir aux 50m et relance. Sur les appuis, il trouve l’espace et accélère. Sentant qu’il est sur le point d’être repris, il passe à l’aveugle et derrière lui pour Roumat, venu le soutenir. Le troisième ligne repris à son tour, il transmet d’une passe après contact à son pilier Tabidze, qui n’a plus qu’à plonger dans l’en-but pour un essai à la Barbarians !

 

On a aimé : Agen et Bayonne ne s’en laissent pas compter !

On le sait, le Top 14 est de plus en plus coupé en deux, avec d’un côté ceux qui jouent les places dans le top 6, et de l’autre ceux qui ne veulent pas descendre. Agen et Bayonne sont dans ce deuxième cas, et doivent absolument remporter des points chez eux, face aux “gros” de ce championnat. Et encore une fois, le coeur a parlé du côté des Basques et des Lot-et-Garonnais !

Bayonne qui punit Castres sans lui laisser un point de bonus, et Agen qui atomise un bien terne Montpellier, et voici les deux équipes respectivement 5ème et 8ème : chapeau bas !

 

On n’a pas aimé : le Stade Français craque encore

Quelle tristesse… Les Parisiens ont décidément du mal dans ce championnat, et n’arrivent pas à se lancer. Une nouvelle fessée 52-3 à Bordeaux vient en plus sanctionner les hommes d’Heyneke Meyer, qui n’aura jamais été autant en danger. Et quand on voit les remous qui se produisent en interne, difficile de voir comment les Parisiens vont se sortir de se marasme…

 

Les résultats :

 

Le classement :

A propos de l'auteur

Toujours à l'affût d'un résultat sportif, et toujours prêt à en parler autour d'une bonne bière ! Rugby, foot, tennis, et bien d'autres sports encore...

Poster un commentaire

ut elit. mi, Sed id ipsum