Rugby

Un week-end en Top 14 : La Rochelle crée l’exploit, le LOU se place !

Place désormais aux tant attendues phases finales de ce Top 14 2018/2019 : il ne restait plus que 6 équipes en lice pour soulever le fameux bouclier de Brennus, dont 4 qui s’affrontaient ce week-end. Sur le terrain mythique de Du Manoir à Colombes, les Rochelais ont créé l’exploit en renversant de pâles Racingmen, pendant qu’à Lyon, le LOU a fait tomber l’équipe en forme de cette fin de saison, Montpellier, le tout sous une chaleur écrasante.

L’équipe du week-end : La Rochelle sort le grand jeu !

Les Rochelais avaient un sacré défi devant eux pour ce 1/4 de finale, avec un déplacement difficile à Colombes pour y affronter les Racingmen, habitués des matchs à élimination directe, même si cela ne leur a pas forcément réussi cette saison.

Dans un stade qui n’avait plus été utilisé depuis un an et demi, les hommes du duo Labit et Travers ont laissé passer leur chance et ne verront donc pas le Matmut Atlantique de Bordeaux, la faute à de brillants et surtout solides Maritimes.

Les nombreuses fautes sanctionnées par un impeccable Ihaia West, ainsi qu’un essai dans le plus pur style des Jaunes et Noirs auront finalement fait tomber l’armada du Racing, et signé la fin d’une (belle) époque chez les Bleu Ciel et Blancs.

Une victoire 13-19 qui ouvre donc les portes des 1/2 finales aux hommes de Xavier Garbajosa, et qui est plutôt mérité au vu du niveau de jeu affiché par l’équipe rochelaise en cette fin de saison.

 

Le joueur du week-end : Pierre-Louis Barassi fait le show !

A 21 ans, il est parfois difficile de gérer la pression liée à des matchs à enjeu comme un 1/4 de finale de Top 14 ! Pierre-Louis Barassi n’en a apparemment que faire, et a sorti un match plein pour contrer les Montpelliérains et leurs gros physiques.

Aligné dès le début de match par Pierre Mignoni, le centre originaire de Narbonne a rendu la confiance à son staff, en jouant simplement et en respectant à la lettre le plan de jeu de l’ancien demi-de-mêlée international.

Il faut rappeler que le champion du monde U20 avait donné une image assez pathétique lors de la réception de l’UBB, en simulant grossièrement sur un plaquage effectué par Radradra, qui avait d’ailleurs pris un carton jaune sur l’action.

Heureusement, le jeune joueur s’est remis dans les rails, et a même sorti le grand jeu en marquant un essai plein de puissance et de vista, en venant récupérer un ballon sur le bord de la touche. Après avoir éliminé Serfontein d’un gros raffût, il évite tout en appuis Immelman, positionné en dernier défenseur pour aller aplatir derrière la ligne et lancer son équipe !

L’essai du week-end : Arthur Retière (La Rochelle)

Solides défensivement, les Rochelais ont également du feu dans les jambes, et ont réussi cette saison à marquer des essais de classe sur des relances incroyables.

Le Racing en a encore fait les frais, sur un ballon récupéré par Rattez, qui file le long de la ligne pour ensuite transmettre à Doumayrou. Ce dernier, plaqué dans les 22 adverses, passe dans sa chute à Kerr-Barlow, qui donne dans la foulée à Murimurivalu, qui s’effondre à 5m de la ligne.

Un temps de jeu plus tard, Kerr-Barlow sort vite le cuir pour Doumayrou, qui voit 5 Rochelais démarqués à l’opposé. D’un maître jeu au pied, il dépose la gonfle dans les bras de Retière, qui n’a plus qu’à franchir la ligne pour donner encore un peu plus d’avance aux Maritimes !

On a aimé : La ferveur est toujours présente

Sans cesse remises en question, les phases finales, si propres au rugby, ont pourtant une saveur très particulière. C’est le moyen pour les supporters des deux équipes de partager des moments intenses, où au final le match n’est qu’un prétexte pour se rencontrer et se rapprocher.

On l’a encore vu ce week-end, avec les fans rochelais qui ont retourné Colombes, sous les yeux ébahis et ravis de leurs homologues franciliens. Idem pour les Lyonnais, qui ont vu débarquer quelques bus en provenance de Montpellier, pour une après-midi ensoleillée et très agréable.

Et comme à chaque fois, aucun incident à déplorer : certes, cela peut paraître injuste que le “champion” de la phase régulière ne remporte rien, mais qu’en serait-il du rugby sans ces 1/4, 1/2 et finale ?

CREDIT PHOTO : XAVIER LEOTY

On n’a pas aimé : Le Racing passe à côté de son 1/4 de finale

Assuré depuis quelques rencontres de jouer son 1/4 de finale à domicile, le Racing 92 avait toutes les cartes en main pour remporter cette opposition face à La Rochelle, d’autant plus dans un stade qu’ils connaissent bien et chargé d’histoire, Yves du Manoir à Colombes.

Pourtant, les Franciliens sont complètement passés à côté de leur match, et n’ont pas été en mesure ne serait-ce qu’une minute de venir contrarier de solides Maritimes.

Une fin de cycle, et une rencontre à l’image de la saison des pensionnaires de la U Arena, où ils auront été trop inconstants pour pouvoir espérer quoi que ce soit de positif dans ce championnat.

Les résumés vidéos :

Lyon – Montpellier :

Racing 92 – La Rochelle :

Les résultats et la suite des événements :

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
commodo dolor. sem, nec risus. sed felis ultricies quis,