Un week-end en Top 14 : Montpellier rentre dans le Top 6, c’est joué pour le maintien !

Avant-dernière journée du Top 14, avec les derniers espoirs de rentrer dans le Top 6 ou de se maintenir qui se jouent : Montpellier faire la bonne opération en venant à bout du Stade Français avec le bonus, pendant que Grenoble “assure” sa 13ème place et jouera donc les barrages face au perdant de la finale de la Pro D2.
A noter également l’incroyable retournement de situation du Stade Toulousain, qui, mené 36-7 à la mi-temps, remporte la partie 36-43 après une seconde partie de match assez incroyable !

L’équipe du week-end : Lyon assure son 1/4 de finale à domicile !

Petit-à-petit, le LOU fait son nid. Un nid douillet au sein de ce Top 14 de plus en plus exigeant et serré. Pourtant, la bande à Mignoni ne lâche plus le haut du tableau, et fait tomber ses adversaires à domicile les uns après les autres.

Un nouvelle victoire face à La Rochelle, pourtant venue avec la ferme intention de remporter des points en vue de la qualification. 29-19 au final, et une impression de puissance mêlée à un réalisme froid, qui place les Rhodaniens parmi les favoris pour la victoire finale, même si l’expérience de ce niveau risque de leur faire défaut au moment décisif…

Désormais troisièmes, les Lyonnais joueront à coup sûr leur 1/4 de finale à domicile, une belle performance pour l’équipe du Rhône, qui finira en prime sur un derby explosif face à Grenoble pour la dernière journée !

 

Le match du week-end : Montpellier enchaîne !

Il reste encore un peu de suspens pour cette fameuse 6ème place, synonyme de qualification en 1/4 de finale. Si c’est fait pour Lyon, et que ça semble bien parti pour le Racing et Castres, il y avait encore un sacré duel à trois entre Montpellier, La Rochelle et le Stade Français.

L’équipe parisienne venait d’ailleurs jouer son avenir dans l’Hérault face aux hommes de Vern Cotter, dans ce qui s’apparentait comme le match de la dernière chance. Si à la pause les deux équipes étaient dos-à-dos 14-14, le MHR prenait l’ascendant sur la deuxième mi-temps, jouant au chat et à la souris pour décrocher le bonus : perdu à la 79ème suite à un essai de Lestien, il est récupéré sur le coup d’envoi avec une course digne d’un 3/4 de la part d’un… pilier, Haouas en l’occurrence !

Avec cette victoire, les Montpelliérains récupèrent la 6ème place, et encaissent par la même leur 8ème victoire sur les 9 derniers matchs, rien que ça !

Cependant, ce n’est pas encore fini, car les Héraultais devront affronter les Clermontois à Marcel Michelin lors de la dernière journée, pendant que leurs adversaires rochelais accueilleront une équipe de l’UBB déjà éliminée…

 

Le joueur du week-end : Thomas Ramos (Toulouse)

L’arrière toulousain a fait le show dimanche lors du déplacement à Bordeaux, qui était alors encore à la recherche de la qualification.

Une première mi-temps parfaite pour les hommes de Joe Worsley, et un score sans appel de 36-7, face à d’apathiques Rouges et Noirs, qui étaient méconnaissables.

Mais Ugo Mola, à quelques encablures de la fin du championnat et surtout du début des phases finales, ne compte pas faire l’impasse sur ces matchs qui ne comptent plus ou presque.

Dupont, Tekori et Baille dehors à la mi-temps, Kolbe remplacé à la 51ème suite à un gros choc : la sanction du coach toulousain ne tarde pas à tomber, et c’est là qu’entrent en scène les remplaçants, et notamment Thomas Ramos.

Et derrière une équipe retrouvée, l’arrière haut-garonnais met le feu dans la défense girondine, et marque en moins de 30 minutes pas moins de 21 points, dont 2 essais !

Score final, 36-43, et une nouvelle remontada en cette saison qui en compte déjà beaucoup !

L’essai du week-end : Louis Dupichot (Racing 92)

Le Racing se déplaçait chez le bon dernier de ce Top 14, Perpignan.

Si les Catalans sont déjà relégués depuis un bon moment, ils se battent toujours et proposent du jeu, tentant toujours plus de choses.

Seulement, en face, c’était l’un des outsiders de ce championnat : les Racingmen venaient en plus avec la volonté de valider un peu plus leur place dans les 6, mais aussi et surtout d’assurer un 1/4 à domicile.

Et sur une action, les Franciliens ont démontré tout leur talent : sur une inspiration géniale de Finn Russell, qui tape un petit coup de pied par-dessus la défense au milieu du terrain, Simon Zebo file à toute vitesse pour récupérer le cuir.

Mais le ballon ovale en a décidé autrement, et rebondit hors des mains de l’arrière des Ciel et Blanc. Seulement, Lauret à suivi, et transmet à Russell qui avait bien suivi. Ce dernier navigue dans la défense perpignanaise, et croise avec Lauret, revenu à son soutien.

Le troisième ligne, plaqué à 5m de l’en-but, arrive à passer à Klemenczak, qui n’a plus qu’à fixer et donner à Dupichot, qui conclut cette belle action !

On a aimé : L’hommage à Baptiste Serin

Pilier de l’équipe bordelaise dans laquelle il est arrivé il y a 10 ans, Baptiste Serin, va quitter la Gironde pour rejoindre Toulon la saison prochaine, et essayer de franchir un cap au sein d’une équipe au recrutement conséquent.

Pour son dernier match à domicile, l’UBB avait décidé de faire les choses en grand, en laissant entrer le joueur seul sur la pelouse lors de l’arrivée des équipes, et en multipliant les hommages à l’enfant du club.

Bien évidemment, le n°9 n’a pas pu contenir ses larmes que ce soit avant, pendant ou même après le match, ce qui prouve bien tout son attachement à son club de cœur.

 

On n’a pas aimé : La bouillie de rugby entre Toulon et Clermont

Dernier match de cette 25ème journée du Top 14, une rencontre de prestige entre deux des plus belles équipes de ces dernières années, Toulon et Clermont.

Un affrontement en prime time, un Mayol plein à craquer et prêt à pousser son équipe, tout était réuni pour que cela débouche sur une belle fête du rugby.

Malheureusement, cela a été tout le contraire : si la météo a joué un rôle prépondérant dans la qualité technique affichée par les 30 acteurs, c’est surtout l’atmosphère électrique qui a gâché ce match.

5 cartons jaunes et 1 carton rouge, des accrochages très (trop) réguliers et des fautes bêtes qui ont empêché que ce match se déroule dans des conditions normales.

Dommage, car le spectacle promettait beaucoup : au final, c’est le RCT qui s’impose sur sa pelouse 32-11, avec le bonus.

Les résultats de la journée :

Le classement :

A propos de l'auteur

Toujours à l'affût d'un résultat sportif, et toujours prêt à en parler autour d'une bonne bière ! Rugby, foot, tennis, et bien d'autres sports encore...

Poster un commentaire

ipsum Praesent risus commodo eleifend in diam ultricies