Rugby

Un week-end en Top 14 : Toulouse et Clermont assurent le spectacle, la bataille pour le maintien relancée !

On a eu des essais lors de cette 22ème journée du Top 14 ! Entre La Rochelle qui a enfoncé la Section Paloise, Toulouse et Clermont qui nous donnent un score de basket, et Lyon qui coule un peu plus l’USAP, les amateurs d’envolées ont été servis. Retour sur ce beau week-end de rugby à XV, qui a vu la bataille pour le maintien drôlement se relancer, avec notamment un invité surprise, Pau, qui n’est pas tout à fait sauvé…

 

L’équipe du week-end : Toulouse sort vainqueur du choc des titans !

On attendait cette opposition depuis quelques semaines déjà : les amateurs de rugby avaient coché le 14 avril dans leurs agendas, et pour cause. Le choc des deux plus belles équipes françaises, qui proposent un jeu aéré, construit et terriblement efficace… Toulouse contre Clermont, c’est l’assurance d’avoir un match spectaculaire et rempli d’essais. Et ce fut le cas ! Un score incroyable, une dramaturgie qui l’est tout autant, des essais, un chassé-croisé pendant 80 minutes, le public du Stadium de Toulouse, mais aussi les téléspectateurs se sont régalés !

Evidemment, on a une pensée à tous les blessés qui n’auront pu finir la rencontre, avec notamment le gros choc reçu par Yohan Behegaray, suite à un plaquage dévastateur de Iosefa Tekori.

Une victoire 47-44 des Toulousains, 10 essais et un paquet d’occasions et un rythme qui auront certainement bien préparé les deux équipes aux échéances européennes du week-end prochain. On en redemande !

 

Le joueur du week-end : Damian Penaud (ASM)

Il confirme de sorties en sorties son niveau et ses progrès. Damian Penaud est en train de se faire un prénom au sein de cet effectif clermontois, à force d’exposer tout son talent et d’être décisif sur chaque action où il a le ballon.
Un triplé marqué face à Toulouse, un match plein en défense, et toujours ses crochets dévastateurs qui permettent à son équipe de retrouver de l’avancée, même sous pression.

Les quelques jours de vacances ont apparemment fait beaucoup de bien à l’ailier français, qui n’a pas perdu de sa superbe, bien au contraire !

 

L’essai du week-end : Kini Murimurivalu (La Rochelle)

Assurément l’un des essais qui prouve qu’il est faut s’adapter quand on joue au rugby, à l’image d’Ihaia West, l’ouvreur rochelais. Suite à une passe moyenne d’Orioli dans le camp de Pau, le ballon rebondit et met le n°10 maritime dans une position délicate.
Loin de paniquer, il décide, tout en confiance, de taper au pied le ballon de volée, et envoie la gonfle dans le dos de la défense béarnaise. Et comme par magie, Murimurivalu surgit et capte le cuir, finissant sa course dans l’en-but palois pour le 6ème essai de son équipe !

 

Le match du week-end : Le Racing 92 dompte Montpellier

Outre le gros choc entre Toulouse et Clermont, il y avait de sacrées affiches au programme de cette 22ème journée, dont un Racing 92 – Montpellier qui sentait la poudre.

Les Héraultais venaient en terre francilienne pour essayer de grappiller une nouvelle victoire synonyme de rapprochement, voire de retour dans le Top 6. Tandis que les Racingmen voulaient plutôt consolider leur place dans ces mêmes 6 premières places.

Et comme c’est désormais la coutume (ou presque), ce match a accouché d’un affrontement plutôt agréable, avec beaucoup de jeu et une victoire à l’arrachée des pensionnaires de la UArena 26-25 !

Qui scelle d’ailleurs les espoirs montpelliérains d’accrocher le wagon vers les phases finales de ce Top 14…

 

On a aimé : Le très haut niveau de ce Toulouse – Clermont

Si on reconnaît que le Top 14 peut être un frein au développement de notre équipe nationale, et que certains matchs peuvent être ennuyeux (le UBB-CO de ce week-end en est le parfait exemple), il faut également souligner quand les équipes passent la vitesse supérieure.

Ce Toulouse – Clermont, tout le monde l’attendait : un Stadium de Toulouse plein à craquer, des téléspectateurs qui piaffaient d’impatience avant le coup d’envoi… Et un match incroyable, à rebondissements et au niveau technique très élevé !

Le rythme n’a pas cessé de grimper, s’approchant des standards internationaux : les acteurs du matchs, des joueurs aux arbitres, auront fait honneur à ce choc qui aura tenu toutes ses promesses.

Certes, il y aura toujours des esprits chagrins qui expliqueront que les défenses n’ont pas été efficaces, que certaines décisions arbitrales n’ont pas été bonnes…

Il n’empêche qu’un tel match permet au rugby français de redorer son blason en ces temps un peu ternes, et on en redemande !

 

On n’a pas aimé : Le terrible choc entre Ensor et Hamdaoui

On jouait la 57ème minute de la rencontre entre le Stade Français, et le score était de 15-10 pour les Parisiens, qui évoluaient en plus à 13 contre 15 suite à deux cartons rouges. Sous une chandelle, Hamdaoui et Ensor se précipitent et ne se voient absolument pas l’un l’autre. Le choc, inévitable, est d’une rare violence, tant et si bien que les deux joueurs sont évacués coup sur coup de la pelouse de Jean Bouin !

Au final, deux belles blessures pour les 3/4, mais plus de peur que de mal au vu de la collision terrible : on leur souhaite un prompt rétablissement.

D’ailleurs, il faut également souligner que leurs coéquipiers leur ont fait honneur en remportant la victoire 25-22 au terme d’un match très ouvert !

Vidéo à partir de 3:40 :

Les résultats de la journée :

Le classement :



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
dapibus nunc tempus quis consequat. fringilla Donec ut facilisis leo