Ça roule…

Une arrivée pour les costauds à Épernay

Pour la troisième étape de ce Tour 2019, le peloton quittera la Belgique pour entrer en France entre Binche et Épernay pour 215 kilomètres de course en plongeant vers le sud. Les puncheurs auront un terrain à leur convenance dans le final au cœur du Pays du Champagne. En effet, la ville d’arrivée voit y siéger plusieurs grandes maisons de champagne, dont la maison Moët & Chandon et son orangerie, la maison Mercier et son tonneau avec un foudre exposé à l’exposition universelle de Paris en 1889 (le plus grand du monde) ou encore la maison De Castellane…

Le départ sera donné à 12h10 à Binche qui a accueilli par le passé le départ de La Flèche Wallonne. Sans oublier que cette cité organise la course d’un jour Belge Binche-Chimay-Binche. Pour débuter, les coureurs prendront la direction Merbes-le-Château et Erquelinnes.

Après 12 kilomètres, les coureurs feront leur entrée en France à Jeumont, dans le Nord avant de prendre la direction de l’Aisne par Mondrepuis, Plomion et Moncornet pour rejoindre le sprint intermédiaire à Dizy-le-Gros au kilomètre 102. Le peloton empruntera des routes très plates à travers la campagne des Hauts-de-France.


Ensuite, les concurrents pénétreront un court moment dans les Ardennes et dans l’Aisne sur des routes larges.
Puis, direction la Marne par Pontgivart avec un passage par l’agglomération rémoise par Bourgogne et Bétheny. Les coureurs sortiront de Reims pour aller vers Tinqueux, Sacy et Sermiers. Ce sera à partir d’ici que la route cessera d’être plate.

Puis, les 30 derniers kilomètres seront sélectifs avec quatre côtes au milieu des vignes. La première bosse de ce final se situera au km 173 avec la petite côte de quatrième catégorie : la Côte de Nanteuil-la-Forêt , 1100m à 6,8 % avec un petit replat à mi-pente.

Par la suite, il va falloir descendre sur 8 bornes pour attaquer la bosse suivante : la Côte de Hautvillers -900 m à 10,5%, un bon raidard bien pentu à emprunter après un virage serré à gauche pour aller sur une route étroite.

Seulement 5 bornes plus loin, il va falloir gravir la Côte de Champillon -1800m à 6,6 % .Cette bosse se fera également sur des routes très étroites en traversant sur son sommet le village avec des parties techniques.

L’enchaînement fera piquer les jambes de coureurs des moins grimpeurs surtout que moins de 10 bornes après, ce sera l’ascension suivante avec la Côte de Murtigny – 900m à 12,2 %. Au sommet, il y aura 3, et 1 seconde de bonification.

À cinq kilomètres de l’arrivée, après avoir travers les localités de Mareuil-sur-Aÿ et Chouilly, la Côte du Mont Bernon (1km à 5,5%) viendra encore fatiguer les organismes même si elle ne figurera pas au classement de la montagne mais classé monument naturel. Le peloton entrera dans Epernay par le sud via une descente de deux bornes jusqu’à la Place des Fusiliers avant de se diriger vers la Rue de Lorraine et la flamme rouge.

Enfin, l’arrivée sera matérialisée en haut de la rue des Coteaux après une petite bosse de 500 mètres à 8% dans Épernay autour de 17h15 et 17h30.

Dans le domaine du sport, Épernay est la ville de naissance du marcheur Yohan Diniz, du 3e du Tour d’Italie 2011 John Gadret ou encore de le champion du monde pro Flat en 2009 et champion FISE World Pro flat en 2008 Raphaël Chiquet en BMX


Palmarès à Épernay

1963 : Eddy Pauwels

Photo : Tourisme Champagne-Ardenne



Sport en directMercato Football Ligue 1
1 commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
felis adipiscing ipsum efficitur. elit. commodo Aenean eget tempus risus. libero