Une dernière étape pour les baroudeurs vers Gap ?

Pour cette dix-septième étape, les baroudeurs auront un menu de choix entre Pont du Gard et Gap sur 200 kilomètres à travers la Vallée du Rhône pour s’attaquer aux Alpes tranquillement.

D’abord, le départ fictif sera donné depuis la rive droite du site face au Pont du Gard à 12h25 pour prendre la direction de la N100 pour le départ réel. Le pont du Gard est un pont-aqueduc romain bâti dans la première moitié du 1er siècle qui enjambe le Gardon. Pour les 40 premiers kilomètres, les coureurs auront des routes toutes plates jusqu’à Camaret-sur-Aigues.

Ensuite, la route commencera à s’élever légèrement dans le Vaucluse jusqu’à Vaison-la-Romane pour le sprint intermédiaire où les 15 premiers marqueront des points.

Par la suite, peloton retrouvera à nouveau un long faux plat montant via Mollans-sur-Ouvèze et Saint-Alban-sur-L’Ouvèze pour rejoindre le pied d’une petite bosse de quatrième catégorie. La Côte de La Rochette-du-Buis sera longue de 2300 mètres à 6,2 % avec ses deux lacets au début. Au sommet, on aura passé la mi-course.

Puis, les coureurs prendront un long faux plat descendant pendant presque 40 kilomètres jusqu’à Châteauneuf-de-Chabre. Après ce sera de la plaine en passant quelques bornes dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Mais, après avoir traversé Tallard, les concurrents auront à gravir l’ultime montée du jour : le Col de la Sentinelle – 5,2 km à 5,4 %. Le bas de cette montée est plutôt technique alors que la deuxième moitié sera rectiligne sur route étroite. Son sommet sera à seulement à 8,5 km de l’arrivée. Cette ascension, empruntée la dernière fois en 2006, devrait être décisive pour la décision finale de l’étape. À moins que la descente sur Gap fasse la différence.

Enfin, l’arrivée sera jugée sur à Gap sur l’Avenue du Général Foch en passant par le Boulevard Georges Pompidou et la Zone Artisanale des Fauvins.

Les vainqueurs à Gap :

1950 : Raphaël Geminiani
1951 : Armand Baeyens
1953 : Wout Wagtmans
1956 : Jean Forestier
1958 : Gastone Nencini
1960 : Michel Van Aerde
1965 : Giuseppe Fezzardi
1970 : Primo Mori
1986 : J.F. Bernard
1989 : Jelle Nijdam
1991 : Marco Lietti
1996 : Erik Zabel
2003 : A. Vinokourov
2006 : Pierrick Fedrigo
2010 : Sergio Paulinho
2011 : Thor Hushovd
2013 : Rui Alberto Costa
2015 : Ruben Plaza Molina

Photo : caue05.com

A propos de l'auteur

Grand fan de sport depuis de nombreuses années en passant par Franck Vandenbroucke, Michael Jordan, Roger Federer et Ayrton Senna.

Poster un commentaire

sed lectus ut mattis Aenean id, id tempus risus.