Une deuxième étape dans les Alpes avec une arrivée à Tignes

Le deuxième rendez-vous alpin se déroulera entre Saint-Jean-de-Maurienne et Tignes sur seulement 123 kilomètres pour un itinéraire 100% Savoyard.

D’abord, le départ sera donné sur l’Avenue des Anciennes Resses pour longer la rivière L’Arc.

Ensuite, la première moitié d’étape usera les organismes en grimpant jusqu’au pied du Col de l’Iseran. Dans ces 72 premiers kilomètres, les coureurs traverseront Saint-Michel-de-Maurienne, Modane et Lanslebourg-Mont-Cenis en passant trois ascensions répertoriées au classement de la montagne.

Premièrement, ce sera le Côte de Saint-André – 3,1 km à 6,8 % – avant de descendre sur Freney. Les autres montées seront la Montée d’Aussois, presque 20 bornes plus loin – 6,5 km à 6,2 % et le Col de la Madeleine – 3,9 km à 5,6 %, peu avant la mi-course.

Après avoir traversé Bonneval-sur-Arc, le Col d’Iseran se présentera aux coureurs avec ses 12 kilomètres 900 à 7,5 % de moyenne sur le plus haut col routier d’Europe. Ce versant est le plus difficile mais aussi le plus beau au milieu des alpages. Les quatre premiers kilomètres s’effectuent sur des pentes rectilignes entrecoupées d’un lacet permettant rapidement de dominer Bonneval-sur-Arc sur des pentes entre 7 et 9 %. Derrière, ce sera un replat à 3 % pendant un kilomètre environ permettant de rejoindre la chapelle Saint-Barthélemy et le pont enjambant le torrent de la Lenta. Puis fini le “repos”, on attaquera la plus dure de ce col avec une ligne droite à plus de 9 % après un lacet suivie par un autre kilomètre à 8 % avant que la route devienne à nouveau plus roulante sur du 4 % avec le passage sur le pont de l’Oulietta. Ensuite, cela se corsera de nouveau avec deux kilomètres à 10 et 8 % avec une vue incroyable sur les cols environnants. En haut, des bonifications seront attribuées.

Ensuite, les coureurs plongeront dans une longue descente via Val-d’Isère jusqu’à Tignes Les Brévières.

Enfin, les coureurs monteront jusqu’à Tignes pendant 7,4 km à 7 % de moyenne. Le pied de cette ascension sera la partie la plus difficile avec un premier kilomètre à 7,5 %, le deuxième à 9,1 % avec des passages à plus de 10 % et un troisième à 6,8 % avec une belle vue sur le Lac de Chevril. Dans cette section, il y aura un long tunnel et deux lacets où se trouveront les plus durs pourcentages de cette montée. Derrière, la route sera moins dure entre 4 et 7 % sur 3 bornes avant que la route se redressera un peu sur 1400 mètres. Le long du lac et dans la ville, les deux derniers kilomètres seront tout plats pour rejoindre la ligne d’arrivée.

L’arrivée se trouvera sur l’Avenue de la Grande Motte.

Photo : Tignes

A propos de l'auteur

Grand fan de sport depuis de nombreuses années en passant par Franck Vandenbroucke, Michael Jordan, Roger Federer et Ayrton Senna.

Poster un commentaire

Lorem sed Donec tristique ultricies mattis risus.