Une deuxième étape pour les baroudeurs à Calpe ?

La deuxième étape se déroulera entre Benidorm et Calpe sur 199,6 kilomètres assez accidentés à l’intérieur de la province d’Alicante. Trois Grands Prix de la Montagne seront au programme dont le terrible Alto de Puig Llorença à moins de 30 bornes de l’arrivée.

Image

D’abord, le départ sera donné à Benidorm, une station balnéaire sur la Costa Blanca qui avait organisé le Grand Départ en 2011.

Ensuite, après seulement six kilomètres de course, la route s’élèvera jusqu’à Benimantell en passant par Callosa d’en Sarrià, pour rejoindre le pied de la première difficulté du jour. Les coureurs auront à gravir le Puerto de Confrides – 20,4 km à 3,6 %. Les trois derniers kilomètres d’ascensions seront les moins faciles entre 5,5 et 6 % tandis que les premiers kilomètres se feront sur une très larges routes. Col aura un replat après avoir traverser la ville de Benimantell.

Image

Par la suite, ce sera une descente de 10 bornes qui attendra les coureurs pour arriver déjà au pied de la deuxième montée de l’étape. Elle se nommera l’Alto de Benilloba – 6,4 km à 4,2 %. Ce sera une difficulté roulante avec peu d’abri naturelle.

Image

Puis, l’itinéraire sera usant sur plus de 50 kilomètres sur un plateau en traversant le parc naturel de la Serra de Mariola ainsi que les villes de Cocentaina, Almudaina, Gorga et Facheca. Cette dernière cité se situera au sommet d’une colline à 770m d’altitude.

Ce sera une longue descente roulante de 30 kilomètres qui attendra le peloton pour entrer dans les villes de Jalòn et de Benissa.

Image

Ensuite, après 20 kilomètres en plaine et un premier passage à Calpe, et après le sprint intermédiaire à Moraira, le difficile Alto de Puig Llorença – 4 km à 9,1 %, se présentera sous les roues des coureurs avec ces pentes à 19 % après deux bornes à 5 %. Après un petit replat de quelques mètres, la route va à nouveau s’élever sur des rampes à 9 et 10 %. Le placement au pied sera important pour éviter de gaspiller de l’énergie pour remonter les “morts”.

Image

Cette bosse était déjà présente sur la route de la Vuelta en 2017 pour une victoire de Froome à Cumbre del Sol. Cette bosse permettra sans doute de faire exploser le peloton de voir moins de 100 coureurs se disputaient le deuxième bouquet de ce Tour d’Espagne. Avec cette ascension difficile, une équipe comme la Movistar pourrait imposer un gros tempo pour exploser un maximum de sprinteurs pour favoriser Alejandro Valverde. Cependant, le champion du monde va devoir se méfier du Norvégien Edvald Boassen Hagen notamment qui passe très bien ce genre de raidard.

Image

Enfin, il restera 25 kilomètres à parcourir qui ne seront pas trop plats en allant vers la côte méditerranéenne. Il y aura avec deux descentes entrecoupées d’une portion plate pour permettre à certains sprinteurs de faire la jonction. D’ailleurs au somme de la dernière montée, une petit faux plat montant via El Poble Nou de Benitaxelle se présentera aux coureurs avant de rejoindre la Costa Blanca. Les trois premiers coureurs sur la ligne d’arrivée sur l’Avenida de los Ejércitos Españoles, gagneront des bonifications de temps de 10, 6 et 4 secondes. Auparavant, il y aura une rond point pour aborder ce large boulevard après avoir longer Les Salines de Calpe, un bassin rempli de dépôts d’alluvions quaternaires.

Image

 

Les favoris :

⭐⭐⭐ Valverde Boassen Hagen Bennett

⭐⭐ Gilbert Štybar Battaglin Aranburu Degenkolb Mezgec

⭐ Bevin Venturini Drucker Aberasturi I.Izagirre Van der Sande Higuita Arndt Teuns Conti B.Thomas


Vainqueur à Calpe :

1970 : Luis-Pedro Santamarina
1971 : Eddy Peelman

Photo : Wikipedia

A propos de l'auteur

Grand fan de sport depuis de nombreuses années en passant par Franck Vandenbroucke, Michael Jordan, Roger Federer et Ayrton Senna.

Poster un commentaire

id facilisis justo odio luctus dolor tempus mattis mattis elit. Lorem Praesent