Une équipe de Detroit en feu, un Giannis Antetokounmpo inarrêtable et des Cavaliers en détresse

0
Ligue 1

La deuxième semaine de notre chère NBA touche à sa fin. Que retenir de cette semaine ? Quelles équipes ont brillé ? Quels joueurs ont tout cassé ? Pourquoi J.R Smith porte toujours sa capuche sur le banc ? C’est ce que nous allons voir tout de suite !

Un petit résumé des plus doux :

La semaine s’achève sur un Sunday Night assez surprenant. On a eu le droit aux défaites des deux finalistes NBA de l’année dernière et non pas des moindres. Les joueurs de l’Oracle Center ont eu le droit à une belle déception à domicile face une équipe de Detroit au top de son niveau avec 5 titulaires chauds comme la braise. Les Cavaliers quant à eux se sont fait botter le derrière par les Knicks de New-York, ce qui devient une habitude pour une équipe de superstars qui apparemment ne sait pas jouer ensemble.

Le classement est, lui aussi, « savage » comme dirait les américains. On a ainsi le droit à des Pistons premiers, suivis par des Wizards, Celtics et une équipe d’Orlando à un niveau plutôt correct sur ce début de saison. Évidemment, aucune mention des Cavaliers, censés être « la meilleure équipe de l’Est » mais on va dire que c’est juste le début de saison. N’est-ce pas Lebron ?

Du côté Ouest c’est la même surprise avec les Grizzlies classés en première place, place arrachée après une victoire face aux Rockets samedi. S’en suivent alors les Clippers, les Houston Rockets et enfin les Trail Blazers de Lillard qui s’en sortent bien pour le moment. Comme à l’Est, les Warriors ne se trouvent pas dans le haut du tableau et ne sont classés que 6ème. Sympas le début de saison de l’une des meilleures équipes de tous les temps.

Comme l’indique le classement à l’Est, l’équipe qui a surpris en ce début de saison et surtout cette semaine, c’est évidemment les Pistons de Detroit. L’équipe de Michigan a réussi à se hisser en haut du classement en enchaînant 3 victoires sans grande difficulté. La défaite contre la jeune équipe de Philadelphie les a vénère comme jamais et ils ont alors passé leurs nerfs sur les Timberwolves mercredi (101-122), en enchaînant par les Clippers (95-87) et en finissant par un back to back majestueux du côté de Oakland en mettant une fessée à Stephen Curry et ses potes avec une victoire de 115 à 107. L’équipe de Stan Van Gundy n’a donc pas chômé.

Avec 106 points en moyenne par soir, l’équipe est menée par un Tobias Harris en feu cette semaine, qui se retrouve avec presque 21 points en moyenne par match. Assisté par Reggie Jackson, qui a notamment score 22 points face aux Warriors et un Andre Drummond toujours aussi imposant dans la raquette, l’équipe se retrouve avec un 5 de départ très bien huilé et qui joue bien ensemble. La question maintenant se pose de savoir est-ce que l’équipe va tenir la route jusqu’au bout ? Deux semaines c’est rien car il ne faut pas oublier qu’ils ont au minimum 82 matchs à jouer. Ce qui est certain en attendant, c’est qu’on tire notre chapeau à ce beau début de saison des Pistons sachant qu’ils n’étaient pas du tout attendus au tournant et certainement pas annoncés premiers de la Conférence Est à l’issu des 2 premières semaines. Affaire donc à suivre les amis.

Le MVP de la semaine :

Qui ça pourrait être d’autre que le grand, le beau, l’athlétique, Giannis Antetokounmpo ? Le Greek Freak ne cesse d’étonner, c’est une machine de guerre roulant sur la NBA et je pèse mes mots. Le pick numéro 1 de la draft de 2013 ne s’arrête pus. Ses stats ? Oh des broutilles : 34,7 points par match, 5,5 passes décisives, 10,7 rebonds, avec 63% de réussite aux tirs évidemment sinon ça ne serait pas marrant. Tout ça en 36 minutes, autrement dit en 3 quarts temps. Le jeune homme, qui l’année dernière était déjà pas mauvais mais marquait « seulement » 22,9 points par match, a réussi à se hisser au niveau des meilleurs joueurs de la ligue notamment au niveau d’un certain Lebron, vous le connaissez peut-être. Évidemment, c’est à prendre avec des pincettes car nous ne sommes qu’au tout début de la saison mais au vue de la vitesse à laquelle il va, on ne voit pas qui pourrait l’arrêter à part, peut-être, une petite blessure.

C’est le premier joueur de l’histoire de la NBA à être à plus de 35 points, 5 passes et 10 rebonds, les 5 premiers matchs de la saison. C’est sa quatrième année en NBA et il est déjà en train d’écrire l’histoire.

Hier soir par exemple, il a marqué 33 points et pris 11 rebonds, ce qui a donné la victoire à son équipe face aux Hawks d’Atlanta. Bref, un monstre.

sc

Le flop de la semaine :

Bon, bon, bon. On y vient enfin. Qu’est-ce qui est rouge et qui attends des victoires ? Les Cavaliers bien évidemment. On se demande ce qui se passe avec cette équipe qui est en train de s’auto détruire à petit feu. Un jeu mal rodé, des joueurs qui n’ont pas l’air d’avoir envie de jouer, un « coach » inexistant, et j’en passe. L’équipe de Lebron James est à la dérive complète en cet début de saison et on ne les voit pas sortir la tête de l’eau pour l’instant.

Cette semaine a été catastrophique mais vraiment, catastrophique. Après une petite victoire contre Chicago mardi, on a eu droit à une défaite honteuse face à Brooklyn (107-112), suivie par une correction très sérieuse venue de la part des Pelicans de Anthony Davis et ils ont fini la semaine en beauté avec un petit 95 à 114 face aux Knicks de New York. Une défaite humiliante pour l’équipe de Cleveland, avec un Tim Hardaway qui leurs a appris le basket (je n’aurais pas cru dire ça un jour) en plantant 34 points et un Prozingod au top niveau avec ses 32 points.

Cleveland est en train de sombrer, coulé par Tyronn Lue notamment, et personne ne peut les sauver à part eux-mêmes.

po

L’action de la semaine :

Ok, Oladipo a marqué un panier magnifique de la gagne hier soir. Ok il y a eu des gros dunks du côté des Pacers mais je ne pouvais pas passer cette semaine sans rendre hommage à notre grand Manu Ginobili qui a eu cette année 450 ans mais qui nous régale toujours autant avec des actions magnifiques, dignes des plus jeunes athlètes de la NBA. Merci El Manu !

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=_sEmmiiG3O0&w=560&h=315]

Le malaise de la semaine :

Bon, je ne vais pas m’étaler là-dessus. Je vous laisse plutôt profiter de cette magnifique contre-attaque de Avery Bradley aussi imposante que celle d’un joueur de D4 de Bourg-En-Bresse et je vous dis à la semaine prochaine !

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=kKJGCRs1iWQ&w=560&h=315]

Kenan ZOLIC

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here