Une explication entre les sprinteurs à Novi Ligure

La onzième étape sera aussi plate que la veille dans la plaine du Pô entre Carpi et Novi Ligure sur 221 kilomètres. Cette étape sera logiquement dédiée à une arrivée massive.


D’abord, après Casteggio, il y aura un petit goût de Primavera puisqu’ils emprunteront les routes de la classique Italienne jusqu’à 3 kilomètres de l’arrivée. Depuis Carpi, les coureurs predront d’abord la direction de Reggio d’Émilie pour rejoindre la ss. 9 “Via Emilia” jusqu’à Piacenza, en ligne droite à travers les villes de Parma et Fidenza. Après Piacenza, ce sera la route anciennement ss. Padana Inferiore jusqu’à l’arrivée, traversant les villes de Stradella, Casteggio, Voghera et Tortona.


Ensuite, les 3 derniers kilomètres sont presque en ligne droite, avec quelques ronds-points. Les différents trains vont pouvoir lancer et placer parfaitement leur sprinteur.


Enfin, le dernier virage est à 3 kilomètres de l’arrivée dans Novi Ligure pour prendre la direction d’une zone d’activités. La dernière ligne droite est longue de 2.800 mètres et large de 7,5 mètres. Il va falloir être costaud pour s’imposer puisque l’arrivée sera jugé en faux plat montant sur la via Edilo Raggio.

Les favoris

⭐⭐⭐ Pascal Ackermann Elia Viviani Caleb Ewan

⭐⭐ Giacomo Nizzolo Arnaud Démare Davide Cimolai

⭐ Ryan Gibbons Manuel Belletti Giovanni Lonardi Jakub Mareczko Rudiger Selig

Photo : Giro d’Italia

 

A propos de l'auteur

Grand fan de sport depuis de nombreuses années en passant par Franck Vandenbroucke, Michael Jordan, Roger Federer et Ayrton Senna.

Poster un commentaire

venenatis massa commodo consectetur leo. elit. mattis ut