Une prometteuse médaille d’argent pour l’équipe de France U16

Avec une équipe de France U16, aux mensurations incroyables, a pris une belle médaille d’argent en Italie, en perdant en finale face à une trop forte équipe Espagnole (61-70).

Pour leur premier match, les Français ont archi-dominé la pauvre Bosnie (102-38). Dès le début de match, la défense Française a étouffé leurs adversaires tandis qu’en attaque Yohan Traoré et Maxime Raynaud ont été efficace prêt du cercle. De plus, les tricolores ont été efficaces à trois points avec un joli 8/17 et ont gobé un nombre impressionnant de rebonds : 51 dont 17 offensifs.

Après un deuxième match intensif et très serré, les U16 se sont imposés face à la Serbie (68-66). Dès le début de match, le pivot Filip Brankovic a imposé son physique imposant aux français. À l’extérieur, Nikola Radovanovic a artillé efficacement de loin. Mais face à ce déluge, Victor Wembanyama a maintenu les Français en vie avec son envergure. Avant que les tricolores ont grignoté petit à petit leur retard avec une défense retrouvée pour faire la différence en fin de match avec un très bon Ousmane Dieng (17 points, 5 rebonds et 3 passes).

Le troisième match n’a pas été non plus une partie de plaisir face à la Grèce et leur défense en zone. Malmenés tout au long de la partie, les Français ont réussi à faire leur retour lors de la dernière période (27 points marqués) avec un très bon Victor Wembanyama avec une belle présence en défense 5 contres, 2 interceptions et en attaque : 8 points. Dans une fin de match tendue, Yohan Traoré a réussi un 2+1 alors que la défense a fait le reste en neutralisant l’attaque Grecque.

Ensuite, lors des huitièmes, les Bleuets sont venus à bout de l’Estonie (70-44). Après une début de match moyen avec peut être un peu de nonchalance, les français ont pris le meilleur en deuxième mi-temps avec le retour d’un défense sérieuse et d’une agressivité vers le cercle en attaque malgré une faible adresse à trois points (6/25). Armel Traoré a sorti le grand jeu avec 23 points à 10/11 au tirs tandis que Victor Wembanyamaa connu à sortir la machine à contres (5). Il va falloir plus de rigueur pour le prochain tour.

Ensuite, le quart de finale sera dantesque avec une victoire en prolongation (80-78) contre la Croatie de Tomislav Ivisic (25 points, 7 rebonds). Cette victoire permet aux Bleuets d’être qualifié pour la Coupe du Monde U17 l’an prochain. En attaque, Armel Traoré (18 points et 8 rebonds) et Nathan De Sousa (16 points, 5 rebonds et 6 passes) ont été les leaders. Alors que dans la peinture, Victor Wembanyama a encore une fois été impressionnant avec 21 rebonds et 8 contres. Le côté négatif restera le nombre trop important de pertes de balle.

Enfin, les Français ont énormément peiné en première mi-temps avec beaucoup de perte de balle alors que les Espagnoles avaient un jeu bien plus en place et ils ont mis en difficulté la défense française avec 52 points marqués en trois quarts-temps. Malheureusement, le sursaut d’orgueil en deuxième mi-temps grâce aux 10 points Yohan Traoré et Ousmane Dieng en sortie de banc en attaque et la dissuasion de Victor Wembanyama (7 points, 12 rebonds et 5 contres) à l’intérieur n’ont pas suffi face aux 21 points de Michael Caicedo Sanchez et de Juan Nunez García. L’Espagne s’est imposée 70-61 finalement.

La France a décoché ainsi sa sixième médaille dans cette catégorie après les deux titres en 2004, en 2014 et 2017 et les médailles d’argent en 2005 et en 2012. Du côté de l’Espagne, c’est le cinquième titre après 2006, 2009, 2013 et 2016. 

Photo : FIBA

A propos de l'auteur

Grand fan de sport depuis de nombreuses années en passant par Franck Vandenbroucke, Michael Jordan, Roger Federer et Ayrton Senna.

Poster un commentaire

adipiscing diam sit consequat. tempus dictum