NBA

Une reprise NBA bien chargée !

All Star Game oblige, les joueurs NBA et leurs franchises se sont accordés quelques jours de coupure bien mérités afin de recharger les batteries. Et comme chaque année, la reprise post-all star a été explosive! Alors que l'on entame la dernière ligne droite et que les objectifs divergent entre les candidats au titre, les contenders pour les playoffs et ceux qui ne visent qu'une chose, à savoir Victor Wembanyama, la fin de saison va être rythmée. En atteste la soirée d'hier, riche en cartons et en spectacle. 

Les favoris assurent 

Quand on parle de candidats au trophée Larry O'Brien, viennent directement à l'esprit les Celtics, finalistes malheureux la saison passée, leaders à l'Est après une première partie de saison maîtrisée, ou encore les Nuggets, au grand complet et solidement en tête coté Ouest. Tous deux de sortie hier, ils ont fait le métier pour venir à bout respectivement des Pacers et des Cavs. Emmené par son inusable duo Jason Tatum (31pts, 12rbds, 7asts) – Jaylen Brown (30pts, 11rbds, 3asts), Boston a tout de même eu besoin d'une prolongation pour venir à bout d'Indiana, guidé par un formidable Myles Turner (40pts à 13/15, 11rbds) et un non moins génial Tyrese Haliburton, fraichement All Star (22pts, 14rbds).

Pour Denver, l'opposition était plus rude, et la victoire n'en est que plus belle. Aller s'imposer à Cleveland, véritable outsider à l'Est, n'est jamais chose aisée. Autour d'un Nikola Jokic une nouvelle fois parfait (24pts à 8/13 au shoot, 2/2 de loin et 6/6 aux lancers, en plus de ses 18rbds et 13asts), les hommes de Mike Malone n'ont pas tremblé pour conclure, sous l'impulsion d'un très bon Porter Jr également (25pts, 6rbds). Avec cette 8ème victoire sur les 10 derniers matchs, les Nuggets restent largement en tête de leur conférence, 6 victoires devant les Grizzlies (42-18).

Le choc pour Philly, la claque pour les Spurs 

Les Grizz de Ja Morant étaient d'ailleurs sur les parquets hier, au Wells Fargo Center pour y affronter les Sixers. Un choc de prétendants au titre qui a tourné en la faveur des locaux, grâce à un James Harden des grands soirs (31pts, 7rbds, 7asts) et un Joël Embiid maladroit mais aggressif (27pts, 13/17 aux lancers). En face, Morant a été limité (15pts, 5asts) et Memphis pourtant devant tout le match, n'a pas pu résister au retour tonitruant de Philly. 5ème victoire de suite pour la franchise de Pennsylvanie, 10eme défaite en 14 rencontres pour celle du Tennessee .

Pour la première fois depuis qu'ils sont associés, Kyrie Irving et Luka Doncic ont remporté un match. Il faut bien avouer que l'opposition, face aux Spurs de San Antonio, pouvait laisser imaginer un tel scénario. Les deux stars n'ont même pas eu à forcer leur talent, ne prenant que 29 shoots à eux deux. Complet, le Slovène n'est resté que 30min sur le parquet, pour un boxscore de qualité (28pts, 7rbds, 10asts). L'ancien des Nets quant à lui a inscrit 23pts et réalisé 6asts pour le même temps de jeu. Avec huit joueurs à plus de 10pts, Dallas a fait circuler la gonfle. Il faut dire que les hommes de Popovich n'étaient pas venus disputer le derby Texan à l'American Airlines Center avec de grandes ambitions. Objectif Wembanyama aussi, du coté de San Antonio. 15eme revers de suite pour les Spurs, le 23eme sur les 25 derniers matchs.

Les Lakers sauvés par le banc 

Face à des Warriors toujours privés de Steph Curry, les Lakers de Los Angeles s'en sont remis à leurs seconds couteaux. Et surtout, à l'apport de leur banc. Alors que LeBron James a été très maladroit (13pts à 5/20 au shoot mais aussi 9rbds et 8asts), ce sont bien les petits nouveaux qui ont évité aux leurs de subir la loi de la bande à Jordan Poole. 5 joueurs de la second unit ont inscrit 10pts ou plus pour faire tomber le champion en titre : Schroder (13), Hachimura (14), Bamba (10), Reaves (17) et Walker (10) ont pris les choses en main pour permettre aux Angelinos de rester dans la course au playin. Avec ce succès, ils reviennent à moins de deux victoires de leur adversaire du soir, qui va commencer à se faire peur.

A signaler également le succès de Utah contre Oklahoma City. Ce duel entre le Jazz et le Thunder s'est surtout résumé à une lutte entre Lauri Markkanen et Shai Gilgeous Alexander. Lutte qui a tourné en la faveur du premier, autant sur le plan collectif, avec la victoire de la franchise de Salt Lake City, qu'individuel, où le Finlandais a inscrit 43 points, contre 39 pour son homologue. Enfin, Sacramento a décroché une victoire précieuse face à l'équipe B de Portland. Les Kings ont pu compter sur un collectif bien huilé (7 joueurs à plus de 10pts) et cette 33ème victoire de la saison les laisse sur le podium de la conférence Ouest, juste derrière Memphis.

Le cœur meurtri par la fin de carrière de Rodgeur, je m'en remets au stepback de The Beard. Rien de tel qu'un Vélodrome incandescent pour me faire chavirer de bonheur

Dernières publications

En haut