Une saison à Bourges : Débuts prometteurs mais frustrants

Après avoir suivi leur parcours en Coupe de France la saison passée et leur élimination en 32e de finale par l’Olympique Lyonnais, WeSportFR continue à suivre le club du Bourges Foot, nouveau pensionnaire de National 2 tout au long de la saison. Premier opus aujourd’hui à l’issue de la réception de la réserve de Montpellier comptant pour la 3e journée de championnat.

Une première demie heure parfaite

Après une défaite rageante 1-0 à Trélissac malgré un bon nombre d’occasion et une belle maîtrise, suite à une victoire frappante 4-0 contre Sète, le Bourges Foot voulait reprendre la marche en avant face à la réserve du MHSC au Stade Jacques Rimbault qui était joliment rempli pour l’occasion.

Si les Héraultais ont pris les commandes du match en terme de possession de balle, ce sont bien les Berruyers qui se sont montré les plus menaçants devant le but. Diene sur un corner repoussée voit sa tête surpuissante repoussée par Carvalho dès la deuxième minute. Des percées de Zabou ou de Rasamoel viennent perturbée un bloc montpelliérain jusqu’ici plutôt fragile. Tellement fragile, que Daouada Gueye va venir faire exploser la défense. Déjà bien impliqué dans le jeu en étant le point d’appui sur les longs ballons, l’attaquant du Bourges Foot vient couper un centre de Sambo auteur d’une superbe montée pour amener le but à la 18e minute. On retrouve le numéro 9 pour doubler la mise une dizaine de minutes plus tard sur un extérieur du pied qui ajuste parfaitement Carvalho. 2-0. Ensuite le match s’est ralenti, Montpellier s’est même offert une réduction du score sur une superbe louche d’Adouyev pour Kasongo. Logiquement, Bourges mène 2-1 à la pause, ayant montré le plus de choses lors des 45 premières minutes.

Montpellier plus expérimenté

Le début de seconde période est bien plus calme. La fatigue et la chaleur se font sûrement sentir sous les 32 degrés sur la pelouse du Stade Jacques Rimbault. Les Montpelliérains tiennent de mieux en mieux la possession et les opportunités de contre du Bourges Foot se sont réduites. A l’heure de jeu, une double occasion est à nouveau à noter pour Bourges avec toujours le duo offensif Zabou – Gueye, mais les deux butent sur Carvalho, le gardien du MHSC. Cette action a eu le don de faire remonter un bloc du Bourges Foot qui était bien redescendu depuis leur deuxième but. Bourges concède finalement une superbe égalisation de la part d’Adouyev suite à une mauvaise relance. Montpellier a su laisser passer l’orage de la première demie heure et s’est remis la tête à l’endroit. 2-2 à la 70e minute de la rencontre. Bourges ne baisse pas les bras pour autant et continue à pousser sans trouver le cadre par l’intermédiaire de Villeneuve. Villeneuve s’illustre encore côté droit avant de délivrer une passe en retrait heureusement sauvée par Miyenga. Montpellier rate aussi une énorme occasion par l’intermédiaire de Kasongo qui bute sur Pistol. Le match s’emballe dans le dernier quart d’heure. Wahi dans la foulée rate encore son face à face contre un Nicolas Pistil qui s’est bien envolé pour le plus grand plaisir d’un public qui s’était crispé. Jéremy Villeneuve, très en vue en deuxième période voit son coup franc très bien repoussé par Carvalho. Le numéro 7 des locaux est encore abandonné sur un centre au second poteau dévisse sa demie volée à 5 minutes du terme. Montpellier crucifie Bourges à la 90e minute sur un but de Wahi après une énorme erreur de la défense berruyère. Montpellier s’impose finalement 3 buts à 2 contre une équipe de Bourges qui n’aura pas su tenir son avantage de deux buts. Bourges ne pourra que regretter son bon nombre d’occasions non conclues mais surtout ses erreurs défensives sur les deux derniers buts.

Un difficile apprentissage pour le nouveau pensionnaire de N2. Au final Bourges repart avec 3 points en 3 matchs mais avec deux défaites qui ont un goût très amer en voyant la physionomie de ces deux rencontres. Prochaine rencontre pour eux samedi prochain en déplacement aux Herbiers. On leur souhaite cette fois de pouvoir conclure des prestations de bonne qualité. 

A propos de l'auteur

Le sport est la seule et unique chose qui me procure autant d'émotion que l'amour, sûrement parce que je suis amoureux du sport. Parfois il me le rend bien.

Poster un commentaire

consectetur sed Praesent mattis Phasellus tempus ante. elit. efficitur. libero. Sed