Une semaine en NBA

0
Ligue 1

Après le All-Star Break, la NBA reprend son quotidien. Au programme de cette petite semaine, les intérieurs rois de RIP City, des Celtics dans le dur, un retour émouvant et un grec au sommet de la ligue.

 

MVP: Fear the Greek

Semaine après semaine, Giannis Antetokounmpo s’impose comme le joueur le plus dominant de la ligue. Contre Boston, il a envoyé un message fort à un concurrent direct de la conférence Est. Avec 30 points à 11/19, 13 rebonds et 6 passes, il a été le grand artisan de la victoire des Bucks contre les Celtics (98-97). En trois matchs contre Boston les stats de l’ailier grec sont impressionnantes : 31 points, 10 rebonds et 5 passes décisive. En cas de confrontation en playoffs, les joueurs des Celtics sont prévenus, il faudra faire avec un Giannis au sommet de son art contre soi.

Pour finir la semaine, il a encore sorti un gros match contre Sacramento pour une victoire de son équipe (140-128). Avec un bilan de (45-14), les Bucks sont toujours en haut du classement et leur joueur star est favori pour le titre de MVP! Tout va bien à Milwaukee.

 

 

Equipe de la semaine: Portland Time

                     Crédit: CBS Sports

Ils avaient battus les Warriors avant le All-Star Break. Les coéquipiers de Damian Liliard ont confirmé leur bonne forme du moment en remportant leurs deux matchs de la semaine. Deux fois à l’extérieur contre des équipes du haut de tableau de la conférence Est. Après une victoire (113-99) contre Brooklyn, les Blazers ont été s’imposé au Well Fargo Center de Philadelphie (130-115). Grâce à ce sans faute, ils sont solidement accrochés à la 4ème place de la conférence Ouest.

Contrairement à d’habitude Lillard et McCollum sont restés discrets lors de ces deux victoires. Ce sont donc les intérieurs qui se sont mis en valeur. Tout juste débarqué de New-York, Enes Kanter (voir ci-dessous) a bien épaulé Jusuf Nurkic. Sur ces matchs, les deux Big Men des Blazers cumulent un intéressant 42,5 points et 20 rebonds par match. Evidemment l’absence de Embiid a facilités les choses contre Phily.

 

 

Flop: Les Celtics dans le dur

Certes les joueurs de Boston n’ont pas à rougir de leur petite courte défaite á Milwaukee. Par contre la défaite à Chicago (126-116) fait tâche pour un prétendant au titre NBA…

Kyrie Irving a été très maladroit contre les Bucks avec seulement 22 points, un délicat 33% au tir et le tir de la gagne manqué. Il a donc laissé le costume de héros à Giannis Antetokoumpo.

Lors de la défaite à Chicago, le meneur des Celtics s’est rattrapé avec un match à 37 points et 10 passes décisives. Cette fois-ci ce sont ses coéquipiers qui ont été en difficulté contre la vitesse et la jeunesse des Bulls. Pourtant réputé pour sa défense, les Celtics ont encaissés 126 points contre une équipe du bas du classement. Equipe qui possède seulement la 28ème attaque de la ligue .

Suite à ces deux défaites, Boston est maintenant 5ème. Il parait difficile d’aller chercher une des deux premières places qui semblent réservées à Toronto et Milwaukee.

 

 

Match de la semaine: Un duo magique à Oklahoma

Encore un match avec plusieurs prolongations au programme! Oklahoma City et Utah sont deux équipes bien placées dans la course aux playoffs à l’Ouest et elles nous ont offert un magnifique spectacle à la Chesapeak Energy Arena.

Les deux équipes commencent fort le match et on assiste à un duel de meneur lors du 1er quart-temps. Donovan Mitchell inscrit 11 points. C’est encore mieux pour Russell Westbrook avec 22 points. Il permet à son équipe de mener d’une longueur (35-34). Grâce à plusieurs paniers à 3 points de Paul Georges et Jeremia Grant notamment , les joueurs du Thunder entrent au vestiaire avec 9 unités d’avance (66-57).

Dans le 3ème quart-temps, c’est Derrick Favors qui va ramener son équipe au score (il finira la partie avec 22 points et 11 rebonds). Utah prendra jusqu’à 12 longueurs d’avance. Encore une fois Russell Westbrook prend les choses en main et Oklahoma revient au score à la fin du 3ème quart-temps (95-93). Dès l’entame du dernier quart c’est Paul Georges qui prend le relai pour OKC mais le Thunder est quand même mené de 7 points à

3 minutes de la fin. La fin de match est folle et les deux équipes ont l’occasion de l’emporter. Finalement aucune ne saisit sa chance et on part donc en prolongation (129-129) dans une Chesapeak Arena survoltée.

Paul Georges est omniprésent dans cette overtime mais c’est Abdel Nader, d’un tir lointain qui donne deux points d’avance à son équipe. Son premier panier du match! En face Rudy Gobert (26 points, 16 rebonds) offre 5 minutes de spectacle supplémentaire à tout le monde en venant égaliser après un tir raté de Mitchell (139-139).

Dans la 2ème prolongation, les joueurs du Jazz prennent un point d’avance à quelques secondes de la fin. C’est le moment choisi par Paul Georges pour sortir son costume de sauveur. Il élimine Ingles et Rubio de plusieurs dribbles avant de venir placer un amour de flotteur sur la tête de Rudy Gobert! (148-147) La Chesepeak peut exploser, cette fois-ci le Jazz ne reviendra pas!

Le Thunder a pu compter sur ses 2 stars pour cette rencontre au sommet. Paul Georges (45 points) et Russell Westbrook (43 points) finissent la partie en ayant inscrit 85 points! C’est seulement la 4ème fois de l’histoire que deux coéquipiers inscrivent plus de 40 points chacun dans un match.

 

 

En Bref:

Kanter à Portland

Il ne jouait plus à New-York et il devient une pièce importante d’une équipe 4ème à l’Ouest. Les choses ont vite changés pour le pivot turc! En plus de jouer, il devrait enfin gagner des matchs.

A Portland, il sera le back-up de Jusuf Nurkic avec un rôle très important en sortie de banc. Pour ses deux 1er matchs, il a réalise deux bonnes sorties avec une moyenne de 17 points et 8,5 rebonds en seulement 20 minutes. L’arrivée de Kanter est donc un plus pour Portland en attaque. Evidemment il faudra surveiller l’aspect défensif de ce joueur car ce n’est vraiment pas sa spécialité.

 

Phoenix un triste record

La défaite à Cleveland été la 16ème défaite d’affilée pour les Suns soit un niveau record de franchise. Record qui a été porté à 17 avec la défaite contre les Hawks et la série est en cours!

Malgré le duo Ayton/Booker, Phoenix n’arrive pas à sortir des bas fonds de la ligue et la franchise est en route pour la pire saison de son histoire. Même si tout va très vite en NBA, difficile d’avoir de l’espoir pour les Suns.

 

DeRozan célébré à Toronto

Meilleur marqueur de la franchise canadienne, DeMar DeRozan a eu le droit à un accueil particulier pour son retour au Air Canada Center. Après 9 saisons passés chez les Raptors, DeRozan a été transféré en début de saison à San Antonio lors de l’échange avec Kawhi Leonard. Lors de ce transfert, il n’a pas caché sa déception et son amour pour cette franchise. Les supporters le lui ont bien rendu avec une jolie standing ovation et une vidéo hommage à la sauce américaine. Un accueil un peu plus chaleureux que celui du public de San Antonio pour le retour de Kawhi Leonard…

              Crédit: New York Times

 

Les Baby Bulls égalent leurs ainés

Lors de la belle victoire de Chicago contre Boston, Zach Lavine et Lauri Markkanen ont respectivement inscrits 42 et 35 points. En plus d’avoir battus chacun leur record de points en carrière, ils sont devenus le 1er duo des Bulls a inscrire 35 points au moins dans un match depuis 1996. Les derniers a avoir réalise cet exploit… évidemment le duo légendaire Jordan/Pippen,

 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here